Bienvenue sur le site de Pokaa.fr

Votre navigateur est obsolète.

Merci de le mettre à jour pour voir le site correctement

Mettre à jour

Recherche

Lance une recherche dans les articles ou vidéos parmi l’ensemble des publications de Pokaa.

Publicité

Bienvenue à Strasbourg : le guide de survie de l’étudiant strasbourgeois, édition 2022

65 Lectures
Publicité

Fraîchement débarqué à Strasbourg ou à la recherche de bons plans ? Si tu es étudiant.e, ce guide est fait pour toi ! Pour adoucir ta rentrée, on fait le plein d’infos pratiques à connaître pour évoluer dans la jungle universitaire strasbourgeoise tout au long de l’année. Étudiant.e.s strasbourgeois.es, bienvenue chez vous !


Cette année enfin, il semblerait bien que le Covid soit enfin derrière nous et n’impacte pas la rentrée. Mais l’après-pandémie, la guerre en Ukraine et l’inflation ne sont pas sans conséquences sur nos quotidiens. La précarité et les difficultés économique touchent de plus en plus de Strasbourgeoises et des Strasbourgeois, et en grande partie les étudiant.e.s.

Mais ces années d’études supérieures sont pourtant charnières. Aussi bien d’un point de vue professionnel que personnel. Alors pour que cette expérience soit la belle possible, n’hésite pas à suivre ce guide. Et si tu te sens en difficulté avant même d’avoir fait ta rentrée, tu peux déjà jeter un coup d’oeil par ici.


Se loger

Les bonnes vieilles résidences

Avec plusieurs bâtiments de cité U en travaux, on ne va pas se mentir, Strasbourg a moins de place à offrir cette année. Le CROUS propose huit résidences à Strasbourg même, deux à Illkirch et une à Schiltigheim. En règle générale, elles proposent des chambres ou des studios meublés avec tout à disposition. Les prix varient souvent entre 150 et 600 euros, selon ta situation (boursier.ère ou non par exemple), le nombre de m2, l’emplacement, etc. À toi de trouver celle qui te convient.

D’autres résidences sont aussi proposées par des organismes privés. Certaines proposent parfois beaucoup de services en plus, comme la résidence Winston 2 à Esplanade, qui offre à ses locataires un accès à une salle de sport, des jeux, des instruments de musique ou encore la livraison de paniers de légumes.


Prendre son studio en solo

Honnêtement cette année, tu l’auras peut-être remarqué : c’est la guerre. Ces dernières années, le prix des loyers n’a cessé d’augmenter et la crise du logement étudiant frappe notre ville. Voilà pourquoi trouver un appart à Strasbourg relève aujourd’hui d’un véritable parcours du combattant. Logements de 9m2, ou parfois moins, des arnaques qui se multiplient, les étudiant.e.s doivent se montrer de plus en plus vigilants. Si tu penses avoir été victime d’une arnaque ou louer un appart en dessous de 9m2 (ce qui est illégal), tu peux contacter l’ADIL 67, l’association de défense au logement, située au 5 rue Hannong ou bien prendre rendez-vous au 03 88 21 07 36.  

appartement mère clibataire
© Charlie Picci-Claude/Pokaa

Sinon, le principe est plutôt le même dans chaque ville : plus tu t’éloignes du centre, plus ton loyer baisse, plus tu t’en rapproches, plus ça fait mal. Ainsi, même s’il existe des exceptions et que les prix varient selon les propriétaires, ton loyer sera bien souvent plus élevé si tu choisis d’habiter dans le quartier de la Petite France, de la Krutenau ou encore de l’Orangerie. Mais tu trouveras des offres aux loyers plus bas dans le quartier Gare, celui de l’Esplanade, de Cronenbourg, de la Meinau ou du Neudorf. D’une manière générale, on te conseille de prendre le temps de ficeler ton dossier de location avant même de commencer tes visites. Dans cette course effrénée, mieux vaut être le premier ou la première à déposer son dossier si tu as un coup de cœur.  


La coloc

Partager les frais, c’est souvent une bonne idée pour réduire la note et avec l’explosion des prix, on te le conseille vivement. Il existe de nombreux sites pour chiner la coloc idéale, mais pour les plus connus : Leboncoin.fr, La carte des coloc et le groupe Facebook Strasbourg : colocation, location, appart, bon plan, t’aiguilleront dans tes recherches.

© Bastien Pietronave


Les dispositifs d’aide

Besoin d’un garant pour le dossier de location ? Action logement se porte garant gratuitement, pour toute personne entre 18 et 30 ans, quelle que soit sa situation professionnelle grâce à son dispositif Visale. Quant aux étudiants boursiers ou bien salariés, ils peuvent bénéficier de l’Avance de dépôt de garantie Loca-pass.

Le gouvernement a aussi mis en place la plateforme Dossierfacile.fr, qui t’aide à monter un dossier de location numérique à fournir aux propriétaires quand tu cherches un appart. 


Les meubles et la déco

C’est une chose d’avoir trouvé la perle rare, mais encore faut-il réussir à le remplir cet appart. Un matelas au sol et un bureau, c’est un peu short. Pour ce faire, rien de mieux que de parcourir les brocantes. Tu peux chiner ici, la brocante la plus proche de chez toi. Ou découvrir Le Colvert chineur propose également quelques pépites à découvrir.

Par ailleurs, Emmaüs reste l’éternel bon plan ! Les locaux ont récemment été déménagés à Bischheim, au 14 rue de l’Atome. Armoire, fauteuil, quincaillerie, sur place, la salle de vente regorge d’objets et meubles d’occasions. Une sélection de meubles et d’objets est aussi disponible via la boutique en ligne Label Emmaüs.

Enfin, la Recyclerie, située dans le quartier de l’Esplanade, est une boutique solidaire qui reprend des objets et les propose à des prix très abordables. Tu y trouveras des ustensiles de cuisine, du petit électroménager, de la déco et pleins d’autres trucs utiles.

© Bastien Pietronave / Pokaa


Pour prendre soin de sa santé physique et mentale

Le Service de Santé Universitaire (SSU) propose des consultations gratuites du lundi au jeudi de 8h30 à 17h30 et le vendredi de 8h30 à 17h, au 6 rue de Palerme. Pour en savoir plus, c’est par là.

Quant au Centre d’Accueil Médico-psychologique Universitaire de Strasbourg (le CAMUS), il accompagne toute personne majeure effectuant des études (étudiants à l’université, en école, au lycée, du CNED, etc.) et souhaitant consulter pour des difficultés d’ordre psychologique.

L’université de Strasbourg propose aussi un dispositif d’aide ouvert à toutes celles et ceux qui font face à des difficultés ou bien ressentent simplement le besoin de parler. Stress, solitude, décrochage, ou encore problèmes d’orientation, de nombreux sujets peuvent être abordés avec une particularité : l’accompagnement est proposé par d’autres étudiants. Le dispositif se nomme Rescue et tu trouveras des infos par ici.

© Mathilde Piaud / Pokaa

Enfin, des assistantes sociales du CROUS sont à la disposition sur rendez-vous et peuvent accompagner celles et ceux qui le souhaitent dans leurs démarches concernant les attributions d’aides, l’obtention d’un travail ou d’un logement et bien d’autres domaines. Pour prendre rendez-vous, c’est par ici.


Se nourrir

Les resto U

Cette bonne vieille cantoche étudiante pour déguster un repas équilibré comme s’il était préparé par ta mère. Tu peux y manger un menu complet (entrée plat, dessert) pour environ 3 euros. Ils sont listés juste ici.

Le resto U Paul Appell. © Thibault Vetter


Les épiceries AGORAé

L’association étudiante l’AFGES gère aussi les AGORAé, des petites épiceries solidaires accessibles sur critères sociaux. Elles proposent parfois des produits jusqu’à 90% moins chers. Il en existe trois : une à Esplanade, une à Gallia et une mobile. Elles ouvriront en octobre prochain. Plus d’info par ici !


Miser sur les producteurs locaux

Pour les produits frais, les marchés sont toujours une bonne option. Pour trouver celui près de chez-toi c’est par là. Et pour ceux qui ont la flemme de se déplacer, plusieurs structures proposent la livraison de produits ou de paniers de légumes chez soi ou en point-relais. À 12 euros le panier classique chez les Paniers du Petit Lucien (parfait si tu es en coloc) et seulement 3 euros pour un panier de légumes Bio si tu es boursier et que tu corresponds aux critères demandés par les Jardins de la Montagne Verte. 

L’Allemagne

Tu t’en rendras compte assez vite, la proximité avec la frontière allemande offre plusieurs avantages, surtout d’un point de vue économique. En 25 minutes de tram, tu auras accès à un tout autre monde, qui te permettra entre autres, de faire tes courses à prix mini. Pas mal de produits sont moins chers qu’en Frankreich comme les Zigaretten, les Kosmetika, les Reinigungsprodukte et une bonne partie des Lebensmittel que tu consommes. Grâce à ce petit entraînement de traduction, tu es fin prêt.e ! Pour les végétariens ou les vegans, les prix peuvent parfois être jusqu’à 3x moins chers pour certains produits et il y a bien plus de choix.


Les restaurants et cantines solidaires

C’est un lieu solidaire qu’on te conseille vivement de découvrir. Dispensaire aux plantes, coiffeur solidaire, friperie solidaire et des événements tout au long de l’année, le Wagon Souk est une vraie pépite. Côté cuisine, le tiers-lieu dispose d’une cantine solidaire, où Mama Souk concocte de délicieux plats à tarifs réduits. Mais le vaste espace comprend aussi un magasin gratuit, réservé aux personnes les plus précaires. Plus d’info par ici, mais attention, le Wagon a récemment déménagé derrière la gare, rue du Rempart.

Emmaüs Mundo vient d’ouvrir cet été un grand restaurant solidaire dans ses nouveaux locaux situés à Bischheim. Le restaurant peut accueillir jusqu’à 70 couverts chaque midi, du mardi au samedi, c’est ouvert à toutes et tous et les tarifs sont imbattables

© Bastien Pietronave / Pokaa


Les petites cantines

Cette cantine atypique a ouvert ses portes il y a maintenant un an dans le quartier Gare. Le principe ? Proposer aux Strasbourgeois.ses de cuisiner et de se retrouver autour d’un repas convivial. La cheffe Déborah s’applique à élaborer des recettes à base de produits frais de saison, en favorisant les circuits-courts et bio autant que possible. Pour mettre la main à la pâte en cuisine ou simplement bien manger aux Petites Cantines, il faut adhérer à l’association. L’adhésion est valable une année entière. Une fois que c’est fait, on peut venir cuisiner et dans ce cas, on est automatiquement compté en tant que convive pour le repas (mais chacun fait comme il veut). Si on veut uniquement venir aux Petites Cantines pour manger, il suffit de réserver. Pour plus de détails, c’est par ici !


L’application Too Good To Go

Too Good To Go est une application mobile qui permet de lutter contre le gaspillage alimentaire. Des enseignes strasbourgeoises y proposent chaque jour des invendus à un prix très réduit. Boulangeries, épiceries, grandes surfaces, cafés et restaurants offrent des paniers repas, dont la composition est connue au non et à récupérer dans une fourchette horaire précise.


Se déplacer

Les transports en communs

À Strasbourg, c’est la Compagnie des transports strasbourgeois (la CTS) qui gère le réseau urbain de trams et de bus. Pour circuler facilement, tu peux te procurer la carte Badgeo. Dessus, il est possible de charger simplement un ou plusieurs allers ou bien payer un abonnement au mois ou à l’année. De 19 à 25 ans, l’abonnement te coûtera 27.60 par mois. La CTS prévoit aussi une tarification solidaire, donc des réductions en fonction de ta situation financière. Le prix varie selon ton quotient familial et peut donc baisser jusqu’à 3.40 par mois. Tout est expliqué par ici.

Tu t’en rendras vite compte, Homme de fer, c’est LA station centrale de tous les trams.
© Florian Crouvezier pour Pokaa


Le vélo

Éternel destrier des Strasbourgeoises et des Strasbourgeois, une fois adopté, il deviendra ton meilleur ami. Un conseil ? Ne pas prendre le splendide nouveau modèle à 1500 euros. Strasbourg, c’est aussi la capitale du vélo volé. Alors, mieux vaut s’offrir un bon cadenas. Pour en prendre soin, il existe des associations comme Bretz’selle. En devenant adhérent pour 17 euros par an, on t’aide à réparer toi-même ton vélo avec des formations, des conseils et tous les outils à disposition. 

Si tu ne veux pas risquer de le retrouver écharpé, tu peux aussi pédaler avec un vélo en libre-service. À Strasbourg, que tu en aies besoin juste une heure ou tout au long de l’année, tu peux louer un Vélhop en boutique ou bien directement en station. Vélhop propose une offre spéciale réservée aux étudiants boursiers avec un forfait location à 10 euros l’année scolaire (soit 10 mois) ! Pour les non boursiers, le forfait pour l’année scolaire est fixé à 42 euros la première année.


Le train 

Pour le train, la toute nouvelle carte Fluo SNCF te permettra d’avoir -50 % sur tous tes trajets en TER dans le Grand Est. Elle coûte seulement 1 euros pour les moins de 26 ans et 20 euros pour les plus de 26 ans. Elle est valable toute l’année et les week-ends et jours fériés, on peut en faire profiter une personne de notre choix. Toutes les infos par ici !


Trottinette électrique, skate électrique, gyropode et monoroue

À Strasbourg, il n’y a pas de trottinettes électriques en libre-service proposées par la Ville. Mais quelques boutiques existent et sont recensées sur Google. On peut donc facilement trouver son bonheur. Où circuler selon le type d’engin, quel équipement avoir, on a fait le point juste ici.

Une rangée de vélos accrochés
© Nicolas Kaspar/Pokaa


S’habiller

La ville compte plusieurs friperies qui te permettront de dénicher de la sappe pour une bouchée de pain. Parmi elles, on trouve la boutique solidaire de l’ONG internationale Oxfam, le Centre social protestant, le Cabaret du Chat, Rehab, ou encore le mythique Léopard. Pour une liste plus complète, c’est par là !


Sortir et boire un verre 


Trouver son QG

Pour commencer, sur Pokaa, on te partagera régulièrement des bons plans pour sortir et des bonnes adresses pour trinquer. Mais tu peux également aller faire un tour sur la Schloukmap,qui répertorie tous les bars avec Happy Hour à Strasbourg et te propose de les trier par prix. Les cafétérias des facs font aussi partie des meilleurs plans pour boire pas cher et rencontrer du monde. N’hésite pas à y faire un tour !


Le Social Bar 

Le Social Bar situé rue du Faubourg-de-Pierre est un espace dédié à la rencontre de nouvelles personnes. Le lieu n’est pas du tout réservé aux étudiants, mais une chose est sûre, l’ambiance et les activités qui y seront organisées permettront de rencontrer des Strasbourgeois.ses de tous horizons.


Le Café des Langues

L’Erasmus Student Network Strasbourg organise tout au long de l’année le Café des Langues dans un bar. C’est l’occasion de rencontrer des étudiants locaux et internationaux pour faire leur connaissance dans la langue que tu veux.

bar supertonic
Le Supertonic est l’un des nombreux bars présents sur la place d’Austerlitz.
© Samuel Compion / Pokaa


Sport et arts

Le SUAPS

Tout étudiant de l’Université de Strasbourg qui a payé sa CVEC au moment de son inscription ou bien qui a été exonéré, a accès aux cours proposés par le SUAPS. Le Service Universitaire des Activités Physiques et Sportives propose une multitude de disciplines aux étudiants. Pour s’inscrire, c’est par là.


Sport en salle ou en extérieur 

Dans le cas où tu disposerais d’un budget plus important, la ville compte de nombreuses salles de sport facilement repérables sur Google. Si tu es à la recherche d’originalité, tu peux aussi te tourner vers le burlesque, le voguing, ou encore découvrir dix sports insolites à pratiquer à Strasbourg. Et pour celles et ceux qui préfèrent transpirer à l’air libre, des équipements sportifs sont installés en plein air, ainsi que des terrains de basket. 

© Bastien Pietronave / Pokaa


Jouer et chanter

L’ARTUS, le théâtre universitaire de Strasbourg propose des ateliers et plusieurs spectacles par an. Tu trouveras plus d’infos par là. Sinon, c’est peut-être l’occasion de te lancer dans l’improvisation, une discipline qui gagne du terrain à Strasbourg. Pour découvrir différentes compagnies, c’est par ici.

Si tu es musicienne ou musicien, tu peux rejoindre le fameux Orchestre universitaire de Strasbourg dirigé par Corinna Niemeyer. L’Orchestre recrute et les auditions ont généralement lieu durant le mois de septembre. Pour plus d’infos, regarde voir ici.


Te cultiver

Tous les étudiant.e.s qui règlent au moment de l’inscription (ou sont exonérés) la CVEC ont directement le droit à la Carte Culture intégrée à leur carte étudiante. Elle permet d’obtenir des réductions sur énormément de choses comme les musées, des spectacles ou encore le ciné.

Si tu veux découvrir les musées de la ville, saches que leur visite est gratuite chaque premier dimanche du mois. Mais il existe aussi un Pass’Musées, qui te permettra de partir à la conquête de près de 320 musées, situés en Alsace, en Franche-Comté, en Lorraine, en Suisse, ou encore en Bade-Wurtemberg. Pour plus d’informations, c’est ici.

musée rohan cour extérieure
© Camille Balzinger


Vie associative

À Strasbourg, il existe une multitude d’associations et de thématiques dans lesquelles s’engager. En tant qu’étudiant.te, le plus évident reste l’association étudiante de ta fac, où tu pourras prendre part à différentes activités comme l’organisation d’événements ou la tenue de la cafétéria. Pour les autres, chacune d’entre elles est normalement répertoriée au sein de l’annuaire de la Maison des associations de Strasbourg disponible juste ici. Sinon, on t’avait suggéré quelques idées par ici, ou encore là.

la station
© Mathilde Piaud / Pokaa


Gagner ou économiser de l’argent


Obtenir des aides

L’ensemble des aides que l’on peut obtenir en tant qu’étudiant sont consultables ici ou . On y trouve le détail de plusieurs aides complémentaires comme l’aide au mérite qui s’élève généralement à 900 euros annuels, l’aide à la mobilité ParcoursSup de 500 euros, l’aide à la mobilité internationale d’un montant mensuel de 400 euros ou encore les aides spécifiques.


Trouver un job étudiant

Les bibliothèques des facultés proposent souvent des contrats étudiant en fonction de son emploi du temps. Le milieu de la restauration recrute également des étudiants.tes, mais aussi certains commerces comme ceux du prêt-à-porter (aux Galeries Lafayette, ou ailleurs en jetant un coup d’œil sur Fashion Jobs.). De nombreux étudiants.tes proposent aussi leurs services pour la garde d’enfants, l’aide aux devoirs, des cours particuliers ou la garde d’animaux. Enfin, plusieurs organismes ou entreprises sont régulièrement à la recherche d’étudiants.tes prêts.tes à importuner les passants avec leur inégalable bagou, pour la promotion d’événements ou bien en faveur d’associations caritatives. Pour trouver le job qui te correspond, c’est par là !

© Anthony Jilli


Strasbourg aime ses étudiant.e.s

Le dispositif « Strasbourg aime ses étudiant.e.s », mis en place par la Ville et l’Eurométropole de Strasbourg est spécifiquement prévu pour aider les étudiants à s’intégrer ! Logement, santé, aides, bons plans, le site internet regorge d’informations essentielles pour toutes celles et ceux qui débarquent dans la ville pour y faire leurs études.

Ce sont aussi des évènements organisés tout au long de l’année, qui te permettront de rencontrer pleins de monde. Comme par exemple des ateliers cuisine, des visites de Strasbourg by night, des visites de musées, de la cathédrale, ou encore des concerts et soirées sur le campus universitaire. Pour ne rien louper, n’hésites pas à surveiller les événements de la page Facebook.

Campus Alternatif 2021
© Manu Grimm – Document remis


Les réseaux sociaux

L’entraide à Strasbourg, passe beaucoup par les réseaux sociaux. Voilà pourquoi, adhérer à certains groupes Facebook t’ouvrira les portes de toute une communauté. Le groupe Étudiants de Strasbourg compte près de 84 000 membres. Tu y trouveras des infos, des actu, des articles locaux repartagés, de nombreux conseils et des membres prêts à répondre à n’importe laquelle de tes questions. Hormis ce groupe immensément peuplé, chaque filière universitaire a bien souvent son groupe Facebook. N’hésite pas à trouver le tien.

Rejoindre le groupe Sharing is Caring – Strasbourg, peut s’avérer bien utile. C’est une communauté solidaire de partage. Aucune vente ou achat n’est toléré en post, seulement des dons ou des échanges.

Pour les étudiants Erasmus, le groupe de l’association des étudiants internationaux de Strasbourg (ou ESN, Erasmus student network) est la référence pour s’intégrer facilement !

Pour s’imprégner de la douceur de vivre à la Strasbourgeoise, on te conseille 39 comptes Instagram strasbourgeois à découvrir juste là.

faculté étudiants université
© Coraline Lafon / Pokaa

Enfin, si tu veux te tenir au courant quotidiennement des bons plans et des actualités, tu peux toujours suivre Pokaa sur Facebook. Ou sur Instagram : tu auras accès à nos vidéos, au Point Info, à des conseils pratiques et surtout à l’Agenda des sorties chaque semaine ! À la recherche d’un bon restau ou d’un bar ? Consulte nos bonnes adresses sur notre site. Cet automne, Pokaa lance aussi son nouveau bébé : Stüb ! Tu pourra y trouver très prochainement des émissions de toutes sortes, des interviews, des jeux et pleins d’autres formats originaux qui te feront aimer Strasbourg pour toujours. On espère t’y retrouver vite !

*Article soutenu mais non relu par Strasbourg aime ses étudiants.

Ça pourrait vous intéresser

+ d'articles "Strasbourg"

À la une

Bienvenue à Strasbourg : le guide de survie de l’étudiant strasbourgeois, édition 2022

Aucun commentaire pour l'instant!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Répondre

En réponse à :

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Illustrations prolonger la lecture

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Tous les articles “Strasbourg”
Contactez-nous

Contactez-nous

C’est par ici !