Bienvenue sur le site de Pokaa.fr

Votre navigateur est obsolète.

Merci de le mettre à jour pour voir le site correctement

Mettre à jour

Recherche

Lance une recherche dans les articles ou vidéos parmi l’ensemble des publications de Pokaa.

Publicité

Sens du partage et tarifs imbattables : Emmaüs Mundo vient d’ouvrir un grand restaurant solidaire

39 Lectures
Publicité

En juin dernier, quatre ans après qu’un incendie ait ravagé ses anciens locaux, Emmaüs Mundo inaugurait une toute nouvelle recyclerie du côté de Bischheim. Dans ce nouvel espace de vente, deux fois plus vaste qu’auparavant, des milliers d’objets de seconde main attendent de retrouver un(e) propriétaire. Au milieu de tout ca, on trouve désormais un grand restaurant solidaire, un lieu qui rassemble chaque jour plusieurs dizaines de personnes autour d’une valeur essentielle : la solidarité. On a rencontré le chef cuisinier monsieur Damien Breda et monsieur Thierry Kuhn, ancien directeur d’Emmaüs France et actuel directeur d’Emmaüs Mundo, pour qu’ils nous parlent de ce projet de cœur.


Emmaüs, c’est cette célèbre association créée en 1985 par l’Abbé Pierre. Depuis sa création, elle vise notamment à lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale. Elle propose des lieux de vie, de travail et de solidarité, réalise des actions sociales en faveur du logement pour tous et crée également des chantiers d’insertion et d’aide à l’emploi, comme ici, au coeur de la recyclerie de Bischheim.

Aujourd’hui, on souhaitait vous parler d’une nouveauté qui s’installe au cœur de cet espace de solidarité tout neuf : un restaurant de 70 couverts, ouvert à toutes et tous, qui propose des repas à des tarifs imbattables qui participeront au financement de l’économie sociale et solidaire. Inauguré le 2 août dernier, le resto permet à celles et ceux qui ont un petit revenu de s’installer à table et de déguster de bons petits plats mijotés, le tout dans une ambiance conviviale et chaleureuse. 


Gourmandise à petit prix, main tendue et convivialité


Vaste, lumineuse et bien organisée, la nouvelle recyclerie d’Emmaüs Mundo a été pensée comme un petit village, avec des espaces de ventes séparés et dédiés à chaque famille d’objets, le tout, sur pas moins de 1 700 m2. Quincaillerie, vaisselle, livres, meubles, vêtements, on trouve de tout. Et au milieu de tous ces objets bien rangés, on croise désormais ce grand restaurant solidaire dans lequel travaillent principalement des travailleuses et travailleurs en insertion. 

Ce resto, qui est ouvert du mardi au samedi (uniquement le midi), est organisé comme n’importe quel restaurant, et Marie-Ange, la responsable de salle, veille au grain. On y propose pour l’instant un menu unique, différent chaque jour, et les matières premières que le chef Damien Breda et son équipe travaillent, sont majoritairement locales et bio, quand cela est possible bien sûr. Vous l’avez compris, ici le but n’est pas de vider le porte-monnaie des convives : le modèle économique du restaurant, comme la recyclerie, s’appuie sur la solidarité et sur l’Humain avant tout. 


Chaque midi, la formule entrée + plat + dessert, est proposée à 12 €. Ce tarif solidaire permet aux salariés en insertion de bénéficier d’un tarif encore plus bas : 5 € pour le menu complet. Un prix qui comprend une belle diversité d’entrées (en self-service), un plat mijoté avec amour par l’équipe et un dessert, le tout fait maison et avec des produits frais et de saison, s’il vous plaît !

Le restaurant, dont « l’esprit cantine » est totalement assumé, est donc une aubaine pour les salariés mais aussi pour les travailleurs de la zone industrielle qui viennent profiter de tous ces bons petits plats. Le resto, dont l’implantation au cœur d’une recyclerie est unique dans la région, est devenu en l’espace de quelques semaines un véritable lieu de vie et de convivialité, à partager sans modération. 

En allant manger chez Emmaüs Mundo, non seulement on mange très bien, on rencontre de nouveaux visages, mais on participe aussi à une autre forme d’économie et d’aide à l’emploi, comme nous l’explique Thierry Kuhn, responsable du chantier d’insertion, en détournant une métaphore bien connue : « Un jour, quelqu’un a dit qu’il suffisait de traverser la rue pour trouver du travail. Sauf que dans la rue, parfois, il y a de la circulation, des trous dans la chaussée, des intempéries, des flaques d’eau, et puis on a souvent besoin de quelqu’un qui nous aide à la franchir cette fameuse rue. Et de l’autre côté, si l’on arrive à franchir tous les obstacles, on n’est pas toujours certain de tomber sur une main tendue. Ici, on propose cette main tendue. »


L’Humain et le respect comme priorités


En tout, près de 100 salariés travaillent sur le site d’Emmaüs Mundo, et chaque jour, ce sont dix visages au moins qui opèrent en salle et dans les cuisines flambant neuves du restaurant. Toutes ces personnes proviennent de parcours et d’horizons différents et c’est aussi l’une des richesses de ce lieu, comme nous l’explique le chef Damien Breda, qui encadre cette équipe déjà bien rodée : « Cameroun, France, Portugal, Tunisie, Maroc, Nigeria, Guinée-Bissau, Algérie, Afghanistan : une bonne partie du monde est représentée. Bien sûr, chacun a ses humeurs, et l’ambiance dans la cuisine dépend parfois aussi de l’ambiance qu’il peut y avoir chez eux à la maison. Forcément, ça peut créer de frictions, mais par contre, chaque midi, devant les clients, il faut les sortir tous ces couverts, alors il faut assurer, passer à autre chose, positiver et avancer ».

Aujourd’hui, le succès de ce modèle fraîchement implanté donne beaucoup d’espoir pour le futur. Thierry Kuhn précise : « C’est un lieu qui permet ce que j’aime appeler « la biodiversité humaine ». Ici, comme dans tout l’espace de vente, on retrouve des gens de tous les horizons. On croise des étudiants à faibles revenus, des personnes engagées qui veulent consommer autrement, mais également des personnes qui ont un peu plus de revenus et qui souhaitent participer à une autre forme d’économie, et toutes ces personnes-là se retrouvent dans un seul et même endroit. Avec beaucoup d’humilité, des lieux comme celui-ci peuvent contribuer à leur niveau à changer le monde, grâce à l’esprit de partage, de solidarité, mais aussi grâce à la notion de localité, de circuits courts et de transition énergétique à laquelle nous participons activement. Aujourd’hui, Emmaüs Mundo et ce restaurant solidaire nous offrent la possibilité d’avoir une réflexion plus globale sur notre mission sur le territoire, sur notre rôle, sur comment diversifier nos actions et surtout, sur comment aller plus loin dans notre combat. » 

Trois semaines seulement après son ouverture, le restaurant fait souvent le plein, et les réservations s’enchaînent tous les midis. Bien aidés par Terra Alter Est, une société coopérative du groupement Emmaüs qui transforme les légumes frais, et par la Ferme Solidaire de Bénaville (entre autres), toute l’équipe est plus que jamais motivée, et chacun tient la cadence pour proposer des repas qui ont définitivement une autre saveur. 


Emmaüs Mundo

14 Rue de l’Atome
67800 Bischheim
Ouvert du mardi au samedi de 11h à 18h, restaurant ouvert du mardi au samedi de midi à 14h
Réservation conseillée au 06 11 35 74 38
Le site d’Emmaüs Mundo

Ça pourrait vous intéresser

+ d'articles "Restos"

À la une

Sens du partage et tarifs imbattables : Emmaüs Mundo vient d’ouvrir un grand restaurant solidaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Répondre

En réponse à :

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Illustrations prolonger la lecture

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Tous les articles “Restos”
Contactez-nous

Contactez-nous

C’est par ici !