Strasbourg : le blues des blouses blanches

Pour beaucoup d’entre nous, vous n’êtes que des blouses blanches, roses, bleues ou vertes, en perpétuel mouvement tels des arcs-en-ciel dans des...

Strasbourg : toujours.

J'aime tes chaises qui collent au petit matin, dans des bars qui sentent encore la sueur, la bière et le mouvement hypnotisant...

Strasbourg : le grumeau de la Place Broglie

Au marché de Noël, Place Broglie, il y a de tout, même du vin chaud aux myrtilles. Des cabanons où ça sent...

Strasbourg : la flèche amère de Cupidon

Brian, c’est le prénom que m’ont donné mes parents suite à l’obsession de mon père pour le film des Monty Python «...

Strasbourg : la biscotte du dimanche soir

Avant, le dimanche, je faisais la grasse matinée jusqu'à dix heures. Mais ça c'était avant. La trentaine passée, je me lève lorsque...

Strasbourg : le silence des bavards

Je me suis retrouvé saisi au revers de la veste par ce type que je connaissais à peine. Il était loquace, avide...
bar

Strasbourg en automne : l’ambiance chaleureuse de nos bars et cafés

Derrière les vitres des bars bondés, les destins s'embrasent et les pensées se dévergondent. La lune blonde restée...

Strasbourg : BLACKOUT

Il y a le visage des autres - La face des ombres - Le début de quelque chose - Un reste de rien -...

Strasbourg : Les hôtesses de cœur

Devant le supermarché, une file indienne s’organise avec la rigueur militaire d’un camp de vacances. Un mètre entre chaque chariot et un...

Strasbourg : un Instagram de coke

"Si tous les hommes savaient ce qu’ils disent les uns des autres, il n’y aurait pas quatre amis dans le monde." Blaise...

Strasbourg : la grammaire des oubliés

Lorsque la sonnerie du Collège Lezay Marnesia retentit pour la dernière fois de l’année le six juillet, certains de mes copains jetèrent...
ragondin

Strasbourg : le dernier acte du ragondin

Les cygnes noirs de la Presqu'île Malraux attendent la nuit sans broncher, fièrement dressés sur des pâtes d'acier à 5 000 euros...

Strasbourg : la mygale et la fourmi

Un point rouge en mouvement trouble le brouillard matinal de l’Avenue de Colmar déjà saturée par plusieurs dizaines de véhicules aux conducteurs...

Strasbourg : les tortues du diable

Lundi, 7h30 heures. Une nouvelle semaine commence alors que la dernière n'est pas vraiment terminée. L'immeuble est silencieux mais dans notre appartement...