Strasbourg : un jour sans faim

Juste avant le couvre-feu, je suis allé faire quelques courses à La Nouvelle Douane, histoire de déguster les premières asperges de la...

Strasbourg : le fabuleux confinement d’Amélie Câlin

À nos bars, ces poésies urbaines que nous ne pouvons plus lire. Au soir d'une scintillante presque dernière...

Strasbourg : la nuit des étoiles filantes

Il tourne comme un lion en cage dans notre appartement de soixante mètres carrés. La petite dort dans sa chambre, une veilleuse...

Strasbourg : le comptoir du Diable

Aux fantômes aux visages découverts qui errent dans les ténèbres du crépuscule. Ma vie débute chaque jour à dix-huit heures. Avant ça, je subis les...

Strasbourg : j’irai manger un kebab sur la lune

Un gravillon de litière s’immisce entre mon pied endormi et une chaussette innocente qui, à la base, devait...

Strasbourg : S.O.S d’un vélo en détresse

Depuis la fin du confinement, j’ai à nouveau plaisir à sentir le macadam et les pavés sous mes roues, dévalant les rues...

Strasbourg : les parapluies de Strasbourg

Il y a des gens organisés, prévoyants. Le type de personne qui arrive en avance à un rendez-vous Tinder pour repérer les lieux et...

Strasbourg : L’Odyssée d’une nuit infinie

Il a l'habitude d'aller dans ce bureau de tabac chaque après-midi, rue du 22 Novembre, en espérant qu'il se passera quelque chose de miraculeux...

Strasbourg : la véritable histoire du Père Fouettard

En 2020, certaines traditions deviennent des mythes pour les plus petits, des histoires, des contes d’un autre temps que l’on se raconte...

Strasbourg : Au bonheur des larmes

Strasbourg City. 1ER MARS 2020. Gotham sent le géranium Batman traîne en peignoir au milieu du parking désert...

Strasbourg : le twist des anges ridés

A Strasbourg, en plein mois de juillet, il y a autant de chance de trouver une place à la terrasse d'un restaurant un vendredi...

Strasbourg : la rentrée des masques

Je ne sais pas ce qui est le pire. Septembre, la fin des vacances et mon nez qui pèle comme un...

Strasbourg : le spleen du confiné

Ça n’arrête pas. J’ai beau zapper frénétiquement d’une chaîne à l’autre à longueur de journée, les dents blanches au brushing parfait nous...

Strasbourg : le parfum des choses

Je me demande ce qui détermine l’instant. Par quel enchaînement me suis-je retrouvé là au lieu d’être là-bas. Qu’est-ce qui fait qu’en...