Que l’on soit un Alsacien 100% choucroute ou un Strasbourgeois d’adoption, nous avons tous un point commun : nous sommes très fiers de notre ville. Et ce que l’on aime surtout, c’est la faire aimer aussi à ces Français de l’extérieur qui viennent parfois nous rendre visite. Pour ma part, depuis que je me suis installée à Strasbourg, j’ai toujours dans ma besace un petit parcours rondement mené pour montrer
Strasbourg sous son plus beau jour à mes invités. Ma sœur en avait d’ailleurs déjà fait un article, preuve qu’elle avait été conquise par notre capitale du vélo grâce à mon « Coraline Tour ». Bien sûr, ce petit programme s’adapte en fonction des saisons et des personnalités des gens qui viennent vous voir. Mais je me suis dis que j’allais quand même vous lâchez quelques uns de mes tips, pour conquérir les cœurs de vos visiteurs et en faire de vrais ambassadeurs. Suivez le guide !

Vendredi, 19h : le début des festivités

Après avoir récupéré ton père / ta mère / ta sœur / ton frère / ton pote (cochez la mention inutile) sur le quai de la gare, rien de mieux, pour faire aimer Strasbourg à tes invités, que de commencer par le début : le combo tarte flambée / bières. Perso, j’ai quelques adresses préférées pour ce genre de festivités : il y a l’Abattoir Café, près de la gare, la Binchstub, Mama Bubbele ou encore La Lanterne. Il y a aussi le Tigre qui peut être sympa si vous êtes un gros groupe. Pour plus de bons plans tartes flambées (ohé ohé), tu peux aller fouiller par .

Vendredi, 22h : la tournée des cocktails

Une fois conquis par ces premières saveurs locales, et avec quelques grammes de plus dans le sang, pourquoi ne pas continuer sur sa lancée ? Strasbourg regorge de bars à cocktails de qualité, pour terminer tranquillement cette première soirée. Là encore, j’ai personnellement mes chouchous : le bar secret de l’Aedaen Place (effet surprise assurée), le Code Bar ou encore la Cabane. Mais pour d’autres plaisirs sucrés et alcoolisés, je t’invite à regarder par ici.

La Cabane

Vendredi, 00h : une bonne nuit de sommeil pour attaquer le week-end

Tartes flambées, bières et cocktails : somme toute la recette d’une première soirée réussie. Tes invités commencent à se dire que « quand même, t’es pas trop mal ici ». Mais comme c’est le premier soir, tu décides d’être plutôt sage et de rentrer tôt : on garde la grosse soirée pour demain et on va dormir, le ventre bien plein.

Samedi, 9h : Strasbourg et ses incontournables

Après avoir préparé un petit dej à base de bretzels et de kougelhopf à tes invités (fais pas le con, un week-end « découverte de Strasbourg » sans bretzels, c’est puni par la loi), il est temps de mettre vraiment les mains dans le cambouis ! Direction les incontournables strasbourgeois (selon moi) :

#1 Môman, évidemment

Il faut forcément commencer par Môman ! Pour le petit effet de surprise, tu peux faire arriver tes invités par la rue du Maroquin : la Cathédrale apparaît d’un coup, c’est assez fascinant ! Sinon il y a bien sûr la traditionnelle rue Mercière, parfait pour les photos Insta. Une fois devant le monument, tu pourras alors vivre ton heure de gloire en étalant toute ta culture, grâce à cet article consacré aux anecdotes les plus stylées sur la Cathédrale. Et surtout, n’oublie pas d’aller montrer l’horloge astronomique et de monter sur la plate-forme tout en haut, pour une vue de dingue sur les Vosges et la Forêt-Noire !

#2 Les places principales

Parce que Strasbourg, c’est aussi ses places symboliques, faire un passage par Broglie, Kleber, mais aussi République permet de mieux comprendre la ville. En passant par Broglie, tu pourras raconter l’histoire de la paire de fesses qui offusquait la bonne société à l’époque. Sur la place de la République, tu pourras dire qu’il n’y a pas si longtemps, c’étaient des drapeaux nazis qui décoraient les façades des différentes instituions présentes sur la place. Enfin, place Kléber, tu pourras te vanter de connaître le lien très particulier entre Strasbourg… et l’Égypte Antique ! Bref, de quoi impressionner tes invités qui se diront que « décidément, cette ville est pleine de facettes !« 

#3 : La Petite France

La carte postale de Strasbourg, le passage obligé. Après avoir déambulé dans les petites rues pavés et avoir fait un détour par le Café Bretelles pour choper un café / chai latte à emporter, direction le barrage Vauban. En grimpant quelques marches, le spot offrira une vue imprenable sur Strasbourg ! Le petit « truc en plus » pour bien terminer la matinée.

DCIM100GOPRO

#4 : Mes petits bonus perso si vous avez le temps (et l’envie)

Deux lieux que j’adore faire découvrir quand l’occasion se présente : la magnifique église protestante Saint-Pierre-Le-Jeune et la Cave des Hospices de Strasbourg. La première est colorée, joyeuse et possède un cloître pour se rafraîchir quand les étés sont trop chauds. La deuxième mérite le détour, d’autant plus qu’elle cache dans ses tonneaux le plus vieux vin blanc
conservé en tonneau du monde !

Samedi, 12h30 : il se fait faim

C’est bon, on a bien marché, bien visité : il est l’heure de manger. On a déjà eu le droit aux tartes flambées hier soir donc on peut se permettre une petite pause dans le « consommer local » (on garde ça pour ce soir). On va plutôt en profiter pour faire découvrir des petites pépites parmi les très nombreux restos strasbourgeois qui valent le détour. Perso, j’emmène régulièrement mes visiteurs au Botaniste, à Alma, Tzatzi ou encore Supertonic pour une pause déjeuner stylé. Mais bien sûr, tout ça dépend des goûts et des couleurs, donc pour plein d’autres inspi, c’est par ici.

Samedi, 15h00 : passer la frontière

Pour les gens de passage qui n’ont jamais vécu près d’une frontière, ça reste toujours très impressionnant de la traverser à pied (surtout si il fait beau). Du coup, pour impressionner ses invités, il suffit de prendre le tram D direction Port du Rhin, passer par le Jardin des Deux Rives et traverser le pont pour aller à Kehl. Une fois en Allemagne, plusieurs options : continuer la balade jusqu’au Weißtannenturm, un belvédère qui offre une vue incroyable Strasbourg et le Rhin, se taper un petit curry wurst pour le goûter ou aller boire un coup au Stubenhocker Bistrot, un café restaurant très sympa. C’est l’occasion de laisser tes invités faire le plein d’alcool, de clopes ou de shampoing, puisque c’est moins cher de l’autre côté de la frontière #astuce #bonplan. Bon après on est d’accord, hormis ces quelques petites choses, il n’y a pas grand chose à faire à Kehl. Sauf peut-être s’émerveiller des devantures des magasins… :

Samedi, 18h00 : l’heure de l’apéro

On en a plein les pattes après cette journée éreintante et tout ce qu’on veut, c’est une bonne grosse bière, le cul posé sur une chaise. Ça tombe bien : des tas de bars permettent de se mettre bien à Strasbourg. Pour les addict du houblon, direction le Grincheux ou encore le Garde Fou et pour les amateurs de vin, il y a toujours le XX ou le Purgatoire. Mais là encore, il existe beaucoup d’autres options par ici. Si ta famille ou tes potes sont joueurs (et ont encore un peu d’énergie) tu peux aussi les emmener dans un des nombreux bars à jeux strasbourgeois, en attendant le repas.

Samedi, 20h30 : du gras, du gras, du gras

Le moment tant attendu : le moment du gros plat bien gras traditionnel alsacien ! Il y a le choix en matière de Winstub à Strasbourg mais j’avoue que j’affectionne quelques adresses en particuliers : Le Coin des Pucelles, Aux Trois Chevaliers ou encore la Taverne des Serruriers. Mais il en existe d’autres à découvrir par ici.

Samedi, 23h : l’heure de s’enjailler

C’est le moment soit d’aller dormir si papa / maman sont fatigués, soit d’aller t’enjailler si ton pote est deter comme jamais. En attendant la réouverture des boîtes de nuit, il existe pas mal de bars pour sortir faire la fête à Strasbourg et tu trouveras la liste par ici.

Dimanche, 13h : réveil difficile

Grosse gueule de bois ou petite fatigue : il est temps de se faire un bon gros brunch des familles. Pour ma part, j’aime particulièrement le libanais Al Diwan, mais pour plus d’idées, c’est par . Si tu es amateur de brunchs plus exotiques, il y a aussi une petite sélection par ici.

dav

Dimanche, 15h : terminer le week-end oklm

Si il fait beau, vous pouvez finir le week-end en beauté dans un des nombreux parcs de Strasbourg. Perso, j’adore aller chiller à l’Orangerie et y aller donne en plus l’occasion de passer par les Institutions Européennes, et de montrer qu’on pèse AUSSI dans le politique game. S’il ne fait pas beau, il y a tout un tas d’autres d’options : vous pouvez aller déambuler dans un musée, faire un Escape Game, aller tuer des zombies en réalité virtuelle ou encore faire un tour au Jardin Botanique, un de mes petits coups de cœur perso.

À l’intérieur de la Serre de Barry

Après tout ça, il sera l’heure des adieux ! Vous serez épuisé, certes, mais heureux d’avoir pu montrer à vos invités une bonne partie de Strasbourg et de ses secrets. Et la prochaine fois, vous pourrez allez un peu plus loin en leur faisant découvrir les incontournable trésors autour de Strasbourg. Mais d’abord, vous avez bien mérité votre dimanche soir en PLS sur votre canapé <3

Et vous, où est-ce que vous emmenez vos invités quand ils viennent vous voir à Strasbourg ?


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here