En avril dernier, Le Purgatoire voyait le jour au cœur de la place de Zurich, à l’emplacement du mythique Renard Prêchant, restaurant emblématique qui trônait là depuis 1880. Un siècle et demi plus tard, la dernière réalisation de FHB conserve volontairement une partie de l’esprit sacré de l’ancienne chapelle en y servant vins de messe et grands crus, planchettes à composer, plats frais et mets réconfortants. On y retrouve une décoration qui transpire l’histoire et fait parler les vieilles pierres, une grande terrasse gorgée de soleil (mais pas trop), un esprit presque médiéval et des couleurs chaudes. On avait hâte de tester la terrasse de cette belle nouveauté, de goûter la cuisine et les millésimes du Purgatoire pour se faire une idée de cet établissement attendu au tournant par les strasbourgeois et qui a su créer la surprise en quelques semaines. Alors on s’est posé en terrasse sous 79 degrés (ressentis) pour vous parler de ce que vous allez pouvoir déguster tout au long de l’été, mais sans insolation s’il vous plaît.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est le-purgatoire-test-restoimage00029-1024x768.jpeg.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est le-purgatoire-test-restoimage00117-1024x768.jpeg.

Au fourneau : Chloé , une Cheffe généreuse qui travaille chaque produits pour qu’il apporte une nuance, une texture ou une saveur propre. D’ailleurs elle n’hésite pas à sortir de sa cuisine pour jeter un coup d’oeil et s’assurer du succès de ses plats. Rien n’est laissé au hasard dans les assiettes, les saveurs se complètent, même lorsqu’on mélange tous les ingrédients comme à la cantine. Ce détail c’est la patte d’un femme qui aime les produits du terroir, les produits nobles mais également les plats plus généreux. Des plats réconfortants que nos grands mères nous servent en nous observant les mains mains posées sur les deux joues et la tête légèrement penchée. Une manière pour elles de s’assurer que leurs hôtes (ou leurs petits enfants au ventre rond) soient comblés une fois le repas terminé. Mon impression ce jour là a été que cette cuisine mariait féminité, terroir et une gourmandise bien assumée. Et vous savez quoi ? Un scoop…on a très bien mangé.

Leur crédo : Une cuisine de plaisir, franche, très diversifiée et faite maison. Au Purgatoire on se surprend à trouver des produits que l’on a pas l’habitude de croiser sur une table traditionnelle, alors on a envie de composer pour tout goûter. On se laisse aller à la générosité de plats familiaux ou à la simplicité de grands classiques. À travers les suggestions bien-sûr mais surtout en profitant de la multitude de petits plats proposés comme des planchettes et en portions raisonnées. Chaudes ou froides, cuisinées ou dénichées au marché, les planchettes à composer marient plusieurs types de produits avec succès. Une diversité qui semble parfaite pour apprécier de manière différente (et à chaque bouchée) toutes les saveurs des produits et du vin qui va vous accompagner. On y trouve aussi bien des fromages que des produits de la mer, des viandes en sauce en petites portions ou des mets plus rafraichissants comme des légumes croquants. On aime le coté terroir qu’il fallait conserver dans cet établissement et il se retrouve aussi dans l’assiette.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est le-purgatoire-test-restoimage00092-1024x768.jpeg.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est le-purgatoire-test-restoimage00102-1-1024x666.jpeg.

Les spécialités

  • La suggestion et le plat du jour : salade de gambas suprême d’agrumes et guacamole (10,90 €) ou steak de boeuf langue de chat purée de pommes de terre et betteraves, fricassé d’asperges et fève tonka (17,90 €)
  • Les planchettes à composer soi-même avec les produits du marché (3,90€) : légumes croquants, roquefort ou comté AOP, petites sardines, calamars à l’encre de seiche, pressé de queue de boeuf, demi Saltufo truffé roulé au parmesan ET/OU les produits cuisinés (5,90€) : cromesquis de pieds de porcs sauce gribiche, six escargots, joue de lotte au pinot noir, émincé de volaille jaune, lapin à la moutarde à l’ancienne.
  • 150 références de vins au verre ou en bouteille. L’ancien aide sommelier du Crocodile fait décidément bien son travail. (Emmanuel Ehrhardt)

Nos kiffs

  • Le restaurant est tout simplement magnifique, de l’identité visuelle et graphique jusqu’à l’agencement intérieur, tout est véritablement réussi. On lève les yeux et on admire, on laisse ses mains trainer sur le bois brut pour se sentir quelques secondes dans le passé. On avait peur que l’esprit de l’ancien Renard Prêchant perde de sa superbe mais ce n’est définitivement pas le cas, une nouvelle page se tourne avec son vrai lot de belles surprises, que ce soit dans l’assiette ou dans le verre.
  • La terrasse ombragée et également superbe et très calme, l’emplacement en plein coeur de la place de Zurich est décidément un lieu privilégier. On sent même une légère brise rafraichissante en plein été (à noter pour les léthargiques de la chaleur).
  • La cuisine est surprenante et savoureuse, on apprécie la prise de risque et la diversité des produits proposés tout en conservant une carte simple et lisible.
  • Le service est au top, pro et vraiment à l’écoute, on se sent bichonné sans rentré dans les clichés d’un service trop guindé, on est à la cool, on discute, on échange, on se sent tout simplement bien et on apprécie le plaisir de partager un repas car le service y est TOUJOURS pour quelque chose dans une expérience réussie.
  • On adore le mobilier et le coté ancienne église aux lumières chaudes et tamisées, c’est très réussi.
  • Le rapport qualité prix est bon et il y en a pour toutes les bourses, que ce soit au niveau du vin ou de la restauration.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est le-purgatoire-test-restoimage00016-1024x768.jpeg.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est le-purgatoire-test-restoimage00028-1024x768.jpeg.

Mais…

  • Le seul point nuancé de la journée concerne les gambas qui selon moi manquaient un peu de saveur. On a pris 8 plats (2 suggestions 3 produits du marché et trois produits cuisinés) + 3 verres de vin et c’était le seul petit bémol à noter. C’est dire si on chipote…
  • Ahh si un tooooout petit point négatif pour la saison : il n’y a pas de glace à la carte.

Les petits tips Pokaa

  • Il fait frais à l’intérieur, merci la clim !
  • Les formules pour les planchettes à composer commencent à partir de 17h00. Vous pouvez composer une planchette à 19,90 € avec 6 produits du marché ou une formule composée de 3 produits du marché et de 3 produits de la cuisine pour 25,00 €. Les 6 produits de la cuisine sont à 29,90 €. Pas mal pour gouter à la diversité et partager les frais quand arrive le début de soirée, nickel pour les indécis et les angoissés de la carte (bibi).
  • Deux salles de réunion équipées sont à louer au premier étage. Pour la première fois on trouve de vraies salles de réunion « à la française » avec des mûrs aussi rouges que le vins que vous y dégusterez pour y fêter la signature de vos plus gros contrats. On vous propose une salle de 8 et une de 12 personnes pour venir y travailler ET profiter de la gourmandise de plats proposés avec des accords de vins. C’est un mélange de salle de réunion et de salle de dégustation.
  • Le restaurant et sa terrasse sont ouverts en continu, parfait pour bosser à la fraiche et boire une bonne boisson glacée, car à l’intérieur du restaurant il fait vraiment une température très agréable.
  • La carte va bientôt évoluer en proposant plus de produits d’été
Nouvelle salle de coworking et privatisation climatisée

Le mot du patron

Au Purgatoire, une volonté divine : vous désaltérer, vous ravitailler , vous régaler ! Partage et plaisir sont les deux maîtres-mots de ce lieu que l’on a imaginé comme un « débit de vin ». Une atmosphère chaleureuse, que vous soyez dans l’antre du Purgatoire ou sur notre grande terrasse. Amateurs de vins alsaciens ou bien du monde entier, amoureux de vins blancs, rouges ou même oranges, vous y ferez des belles découvertes grâce à la séléction minutieuse de notre sommelier… et surtout à tous les prix !
Bref, la messe est dite : du vin pour tout, et pour tout le monde !

***

LE PURGATOIRE

34 rue de Zurich
67000 Strasbourg

Ouvert du lundi au samedi de 11h30 à 1h30 en continu
La page Facebook

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est le-purgatoire-test-restoimage00081-1024x768.jpeg.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est le-purgatoire-test-restoimage00027-1024x768.jpeg.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est le-purgatoire-test-restoimage00113-1024x768.jpeg.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here