titre

La cuisine nikkei, vous connaissez ? C’est une forme de cuisine fusion qui se répand dans le monde entier mélangeant traditions japonaises et péruviennes. Hé bien bonne nouvelle, elle a désormais son temple à Strasbourg, et celui-ci porte le nom d’Alma. Et croyez-moi, c’est une petite merveille qui fait la part belle au poisson cru et à une cuisine fraîche et irrésistible, elle ne pourra que vous plaire.

Située rue d’Hanong, l’entrée d’Alma se fait discrète. Passé la petite porte d’entrée en bois, on entre dans une pièce à l’allure d’un petit salon cosy offrant une douzaine de places. Sur le côté une longue banquette recouverte de coussins permet aux gourmands de s’affaler, tandis qu’au fond, un comptoir puis une ouverture sur la petite cuisine permet d’observer les deux chefs en pleine action. À l’étage, une seconde salle ouverte depuis peu permet de gérer l’affluence et d’accueillir 25 personnes supplémentaires (et ce n’est pas rien). La décoration est sobre et design, trois grosses ampoules éclairent le comptoir, le personnel est vêtu de noir, tout est à la fois très classe et décontracté, chaleureux. Nous avons pris place à une petite table pour deux le long du mur, on avait bien fait de réserver, c’était complet.

Nous avons d’abord découvert la carte des boissons. Elle propose une belle sélection de vins, français ou argentins, dont la plupart sont bio, mais également des bières originales et de très chouettes cocktails à 8 €. Nous avons pris une bière blonde Kirin, et un Ginger Forest, un cocktail à base de ginger beer, de menthe et de pisco peruana (un alcool péruvien). Celui-ci était servi dans une tasse en métal, ça m’a beaucoup plu. Nous avons ensuite découvert la carte.

Elle propose un ensemble d’entrées, de plats et d’accompagnements à base de poisson pour la plupart :
– En entrée : Korokke (croquettes de pomme de terre, oignon et persil) ; New style sashimi saumon (servis avec huile chaude, yuzu, soja, ciboulette) ; ou Karaage (poulet frit mariné au soja et gingembre) entre 8 et 14 €
– En plats : Ensemble de Tataki de thon ou de bœuf ; Saumon grillé ; Saumon teriyaki ; ceviche ; ou entrecôte de bœuf entre 14 et 22 €
– En accompagnements : riz ; édamame ; quinoa ; algues ou soupes miso au choix entre 3 et 11 €
– Mais aussi une belle sélection de sushis, sashimis et makis entre 5 et 10 €
– Et en desserts : Streusel cacao et crémeux mangue ; Sorbet matcha et crème au chocolat ; sorbets maison … autour de 7 €

Nous avons chacun choisi une entrée et un plat, puis nous nous sommes partagés un dessert. Nous avons pris les korokke et les karaage en entrée, puis le tataki de thon en fines tranches avec avocat et sésame et le ceviche péruvien de daurade, citron vert, lait de tigre à l’aji marillo, patate douce et maïs cancha en plats. Grand écart entre le Japon et le Pérou. Des edamames et une soupe miso épicée comme accompagnements ainsi que deux verres de Crozes Hermitage en boisson.

Tout est arrivé assez vite, dans une magnifique vaisselle et avec une très belle présentation. Les entrées étaient très chaudes, mais vraiment délicieuses. On a tout partagé. Les croquettes étaient moelleuses et onctueuses, le poulet très croustillant et bien parfumé. Puis les plats sont venus encombrer notre table. On ne savait plus où donner de la baguette, entre le riz, les plats de poisson, les accompagnements. De plus, puisqu’il n’y avait plus beaucoup d’édamames en cuisine, on m’a proposé gratuitement une assiette d’algues marinées au sésame pour les remplacer. Ça a été une superbe découverte

Tout était excellent, un peu de riz par-ci, un morceau de poisson par là, quelques maïs grillés, une bouchée d’algue, un édamame, une cuillère de soupe miso (excellentissime au passage !)… C’est une explosion de saveurs et de textures. Le kiffe total. On s’est vraiment régalé et on n’a pas pu résister à l’appel du dessert. On a choisi la glace au matcha et crème au chocolat sur coulis de framboises et tuiles de meringue. Un dessert à la fois onctueux et craquant, des saveurs incroyables et surtout une glace au matcha à se damner. Là aussi on a littéralement léché notre assiette et été scotché. Et puisque je toussais un peu (fichu reste de bronchite), on m’a même proposé une infusion au citron et gingembre pour calmer ma gorge. Le genre de petite attention qui fait un bien fou. Je n’ai qu’une chose à dire, merci pour cette belle expérience, on n’a qu’une envie, c’est de recommencer. Alma tu nous as conquis !

En résumé, Alma c’est la rencontre merveilleuse du Japon et du Pérou, une ambiance et un accueil chaleureux, une cuisine fusion saine, originale et délicieuse, des produits ultra frais et sublimés par le talent de ses chefs. C’est un lieu convivial où le client est roi et chouchouté et dans lequel on se bien. Nous, on se réjouit déjà d’y retourner. C’est mon coup de cœur de ce début d’année.

Les + :

  • La cuisine nikkei
  • Des produits ultra frais
  • Une cuisine originale, saine et savoureuse
  • Un accueil chaleureux

Les – :

  • Réservation nécessaire

ALMA
18, Rue Hannong, Strasbourg, France

Téléphone : 03 88 22 08 48

Horaires : Mardi au jeudi : 12h00 à 14h00 ; 19h00 à 21h00
Vendredi et samedi : 12h00 à 14h00 ; 19h00 à 22h00

Page Facebook 



titre

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here