Bienvenue sur le site de Pokaa.fr

Votre navigateur est obsolète.

Merci de le mettre à jour pour voir le site correctement

Mettre à jour

Recherche

Lance une recherche dans les articles ou vidéos parmi l’ensemble des publications de Pokaa.

Publicité

Prendre l’air : à la redécouverte des pépites du quartier de l’Orangerie

12.9k Lectures
Publicité
Publicité

Alors que les températures montent et que la place du Château redevient aussi blindée qu’avant la période de Covid, on avait envie de vous faire prendre un peu l’air dans un petit coin de Strasbourg souvent délaissé par les habitantes et les habitants. Direction le nord-est du centre-ville, entre Esplanade et le quartier des XV, dans un petit bout de la ville qui n’a rien à envier à la Grande-Île : on y trouve des restaurants à faire baver Philippe Etchebest, des boutiques étonnantes ou encore des activités qui font voyager. Allez, venez, on vous emmène passer une journée dans cette partie méconnue de votre ville, pour vous faire redécouvrir les pépites qui s’y cachent.




Si beaucoup d’habitants délaissent un peu ce coin de Strasbourg, les étudiants, eux, le connaissent bien. En effet, notre parcours commence à l’arrêt de tram Observatoire, soit en plein cœur du campus universitaire. Notre objectif : vous faire redécouvrir ce qui se cache autour de l’avenue de la Forêt-Noire, entre les bâtiments de la fac, quartier Esplanade, et l’Orangerie, dans le quartier des XV. Et si vous pensiez que toutes les meilleures adresses étaient autour de la Catoche, vous risquez d’être surpris(e)s ! On vous emmène aujourd’hui dans le centre-ville des curieux et des curieuses, celui qui est en voie d’extension et qui pourrait bien, dans les prochaines années, devenir incontournable.

A lire ou relire : Les bombardements avant les étudiants : l’histoire méconnue du quartier Esplanade ou Le quartier des musiciens : ce joyau de l’Orangerie où chaque rue porte un nom de grand compositeur

© Coraline Lafon / Pokaa



10h : Le réveil en douceur / entre marché et boutiques bien stylées

Comment mieux commencer la journée qu’en allant faire un petit tour au marché ? Tous les mardis et les samedis matin, de 7h à 13h, se tient le marché de la Marne (Boulevard de la Marne, sur la grande place près du bâtiment du PEGE et de l’EM Strasbourg). Maraîchers, poissonniers, boulangers, vendeurs de champignons, de poulets rôtis ou encore de fleurs : plus d’une trentaine de stands nous immergent dans une vraie ambiance de quartier, où les gens ont leurs habitudes. Le marché, tout en longueur, se poursuit en direction de l’Orangerie avec des stands de cuisine exotiques, mais aussi des articles textiles.

Une fois votre panier rempli de bons produits frais, pourquoi ne pas assaisonner vos emplettes d’une petite touche de saveurs grecques ? Car oui, Poupadou (30 rue Geiler), la petite épicerie fine spécialisée dans les produits grecs, se trouve juste à côté ! Tenue par un couple d’amoureux de la culture grecque, on y trouve notamment du ouzo, des feuilles de vigne, du fromage, des pistaches, des bières, des tisanes, des pâtes, mais aussi des créations artisanales comme des bijoux, des sandales sur-mesure ou encore des cosmétiques. Bref, tout ce qu’il faut pour voyager un peu et se faire plaisir !


Si vous voulez prolonger un peu l’aventure, un peu plus loin, vous croiserez la route d’Arnaud et de Loki, son chien, les gardiens du Colvert chineur (37 rue Wimpheling). En effet, depuis plusieurs mois, le brocanteur s’est installé dans ce coin de Strasbourg, pour proposer aux amateurs de vieux objets des pépites en tout genre. Des posters de films d’époque que personne n’a jamais vus, des vases aux formes étranges, des cendriers art déco, des chaises en osier, des meubles en rotin, des luminaires, de la céramique ou des vinyles… Difficile d’énumérer toute la diversité d’objets qu’Arnaud cache dans sa caverne d’Ali Baba !



12h : La pause déjeuner / les adresses pour bien manger

Après avoir refait ta déco façon vintage, il est l’heure de passer à table ! Dans le quartier, il existe justement de très bonnes adresses, pour tous les goûts et pour toutes les bourses. On commence par un incontournable, une petite pépite qui mélange qualité et créativité : les Funambules (17 rue Geiler). En plus, le chef Guillaume Besson propose le midi une formule imbattable pour un étoilé Michelin : une entrée, un plat et un dessert pour 34 euros seulement ! On a testé et franchement, on a pas été déçu du voyage.

Pour une ambiance plus street food, vous trouverez, à deux pas de l’EM Strasbourg, deux adresses à ne pas manquer. La première, Come a Roma (1 rue Stimmer), propose depuis quelques semaines des pizzas romaines à la part, avec des recettes qui vont faire tourner des têtes ! Aubergine et parmesan, champignon et truffe, thon et olive, roquette et tomates séchées, pancetta et gorgonzola… Vous allez forcément y trouver votre bonheur! La deuxième adresse, plus connue des étudiant(e)s, c’est le Pied de Mammouth (58 av. de la Forêt-Noire). Le restaurant propose des burgers maison préparé à la demande sur place ou à emporter.

Enfin, pour les végan(e)s, le quartier est également le berceau de Velicious (43 rue Geiler), le paradis local de toutes celles et ceux qui ne mangent pas de viande. On y trouve aussi bien des plats salés que des pâtisseries sucrées, le tout sans un seul produit issu de l’exploitation animale.



14h : La digestion / Un peu de nature et d’évasion

Une fois rassasié, plusieurs options s’offrent à vous dans le quartier. Pour celles et ceux qui auraient envie d’une pause verdure pour une digestion à la cool, le Jardin Botanique de Strasbourg (28 rue Goethe), un havre de paix qui sent bon l’exotisme, se situe à deux pas ! Qu’il pleuve, qu’il neige ou qu’il fasse beau, la douceur et la chaleur de cet endroit apaise et dépayse. On y trouve 6 000 variétés de plantes différentes, des crapauds qui chantonnent et une serre tropicale qui fait du bien au moral. Pas très loin, il y a également les planétariums : l’actuel, qui a fêté ses 40 ans cette année et qui propose régulièrement des évènements et des nocturnes, et le futur, en cours de construction et qu’on a hâte de découvrir.


Pour les plus courageux et les plus courageuses que le repas du midi n’a pas achevé, la deuxième option, c’est de faire travailler un peu son cerveau puisque Les Secrets du Sablier (17 rue Vauban), un escape game qui fait voyager, se situe juste à côté. Après une salle sur le thème de la prohibition canadienne, une autre sur la pyramide de Khéops et une troisième sur le Mexique, c’est désormais une toute nouvelle aventure sur la Chine et ses temples ancestraux que l’équipe de passionnés propose ! Une invitation à l’évasion, au propre… comme au figuré.



16h : L’heure du goûter / pause gourmande et relaxation

C’est bon ? Vous avez réussi à mener à bien la mission des Secrets du Sablier ? Alors vous avez bien mérité une petite pause sucrée ! Dans le quartier, plusieurs adresses méritent le détour pour les aficionados de bons goûters. Pour commencer, rendez-vous chez Pauline (56 av. de la Forêt-Noire). Gâteaux sur mesure, pâtisseries, viennoiseries, pains en tout genre : la boutique propose de quoi gâter nos papilles ! Et petit conseil d’une habitante du quartier : n’hésitez surtout pas à prendre les petits sablés au chocolat présentés près de la caisse, c’est une dinguerie. Un peu plus loin, se trouve également la boulangerie-pâtisserie Rieber (10 rue Saint-Maurice), qui a reçu une médaille d’Argent en 2021, pendant la Foire européenne, pour son Kougelhopf !

Une fois que vous avez fait le plein de bonnes choses à grignoter, direction la star de cette journée : le parc de l’Orangerie ! On ne vous le présente plus, bien sûr, mais c’est toujours bon de rappeler qu’il existe une vie commerçante et une vie de quartier autour de ce havre de verdure. On peut donc facilement aller choper de quoi pique-niquer avant de s’y installer, avec un bon bouquin ou quelques copains.



18h : L’apéro / l’heure où le vin et la bières coulent à flot !

Décidément, on ne s’arrête jamais de manger. En même temps, pourquoi se priver des bonnes choses de la vie ? Après votre pause relaxation il est donc temps de revenir aux choses sérieuses : l’apéro ! Toujours dans le quartier et ses environs, il existe plusieurs adresses incontournables, à commencer par L’Ottima Scelta (56 av. de la Forêt-Noire). L’Ottima Scelta, c’est cette épicerie italienne que l’on retrouve également sur le quai des Bateliers et qui est toujours pleine à craquer. Et bien bonne nouvelle : la famille a ouvert il y a quelques temps une deuxième adresse entre Esplanade et l’Orangerie, et ici c’est un peu moins la folie. Vous trouverez sur place des tas de spécialités italiennes, de la charcuterie au fromage en passant par de la pâte a tartiner, des sauces à la truffe ou du lambrusco. Tout made in Italy, bien sûr !


Un peu plus loin, mais toujours dans le coin, se cache aussi Maison Rose et Rouge (11 bd de la Dordogne). Cette boutique, gérée par un couple de passionné, est le premier « fleuviste » de France : un caviste et un fleuriste dans une seule et même boutique, avec toute l’expertise que chacun de ces deux métiers mérite ! On adore.


Enfin, pour celles et ceux qui veulent juste se poser et picoler sans se prendre la tête, on a aussi ce qu’il vous faut dans le périmètre : la Belle Strasbourg (13 rue Vauban). Biergarten, billard, jeux de société et pas mal de bonnes choses à boire et à manger : on embarque dans un lieu contrasté entre le calme de la journée (parfait pour venir bosser), et l’ambiance du soir, bien plus survoltée.



20h : Le dîner / les petites pépites pour terminer en beauté

Pour celles et ceux que l’apéro n’intéressent pas trop (qui sont ces gens ? quels sont leurs réseaux ?), il existe aussi dans le quartier de très belles adresses pour bien manger et finir la journée en beauté. Attention : parmi ces restaurants se cachent plusieurs gros coup de cœur, alors on espère que vous en ferez bon usage. On commence par Insieme (1 rue de Verdun), un restaurant qui n’a de petit que la taille, situé tout près de l’église Saint-Maurice, sur une place calme où il est agréable de venir se poser à l’heure où le soleil se fait plus discret. En mangeant une pizza vraiment délicieuse, on profite au passage de la vie du quartier, entre les enfants qui jouent, les cloches de l’église qui sonnent et les habitants qui se retrouvent. Un peu plus loin, on retrouve aussi le Croque Bedaine (9 rue Vauban), ce restaurant à deux pas de la fac qui propose bien sûr de délicieux croque-monsieurs, mais aussi de bonnes bières artisanales, dans une ambiance décontractée et bon enfant.


Changement d’ambiance : on vous emmène cette fois chez De:ja (1 rue Schimper), un restaurant gastronomique à la décoration épurée, ouvert il y a quelques mois par Jeanne, 24 ans, et David, 23 ans. D’inspiration nordique, la cuisine et l’ambiance du lieu nous transportent dans un univers culinaire fait d’élégance, de franchise, et de simplicité. Ici, tout est fait maison, même le pain !


Enfin, pour finir sur une touche d’exotisme, un de nos gros coups de cœur : Le Jasmin (1 rue Schimper), l’un des temples alsaciens du couscous tunisien. Vous l’aurez compris, le restaurant familial discret et chaleureux sert à bout de bras des plats ensoleillés et généreux, de délicats thés maison et de belles spécialités maghrébines maison. À déguster sans modération.

© Coraline Lafon / Pokaa

Et c’est ainsi que s’achève ce petit tour du quartier qui relie l’Esplanade à l’Orangerie, autour de l’avenue de la Forêt-Noire. Si vous aimez d’autres endroit de ce quartier, n’hésitez pas à le partager en commentaires. Comme ça, les commerçants et les restaurateurs qui le font vivre pourront continuer de nous faire saliver et de nous faire plaisir. Parce que sans eux et sans elles, ça n’aurait quand même pas la même saveur.


*Article soutenu mais non relu par la Ville et l’Eurométropole de Strasbourg

Ça pourrait vous intéresser

+ d'articles "Strasbourg"

À la une

Prendre l’air : à la redécouverte des pépites du quartier de l’Orangerie

Commentaires (7)

  1. Venir dans mon quartier et ne pas aller chez Élodie et Jimmy goûter une pâtisserie ou leur excellent pain 😱😱😱 vous avez loupé l’immanquable … va falloir revenir …..

  2. Je complète avec Arundo, une cantine végane absolument délicieuse rue Geiler ainsi que le Comptoir des Quartiers, une chouette boutique de vêtements boulevard de la Marne.

  3. Vous avez oublié Acanthe, la très jolie boutique de fleurs et décoration, à l’angle des rues Geiler et Wimpheling. En face Poupidou ! Tout est de qualité et de bon goût et l’accueil très chaleureux !

  4. C’est pas mal mais il vous manque:
    – Jimmy et Elodie , excellente adresse pour la pâtisserie et le pain à la coupe d’une qualité optimale dans le quartier
    -Arundo pour les commandes vegan et pas que pour les vegans car on aime aussi, c’est savoureux et permet de redécouvrir des saveurs de produits!
    -Gerber pour ses croissants et sa qualité globale

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Répondre

En réponse à :

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Illustrations prolonger la lecture

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Tous les articles “Strasbourg”
Contactez-nous

Contactez-nous

C’est par ici !