Il y a quelques semaines à Strasbourg, un restaurant gastronomique au nom intriguant s’installait discrètement au cœur du quartier des Quinze. Son petit nom, c’est De:Ja. À sa tête, on retrouve un jeune couple à la créativité sans limite qui, à travers sa cuisine, déclare son amour pour le bon produit, la terre et les personnes qui la travaillent. D’inspiration nordique, la cuisine et l’ambiance du lieu nous transportent dans un univers culinaire fait d’élégance, de franchise, et de simplicité. Bienvenue dans un lieu unique, tenu par deux amoureux bien inspirés.



C’est l’une des nouveautés qui titille le plus la curiosité des Strasbourgeois depuis son ouverture. Implanté à la place de L’Hédoniste, le restaurant fait notamment parler de lui grâce à une succession de détails, qui en fait un lieu convoité par les plus fins gourmets.

La cuisine, basée sur des produits 100% français, l’influence nordique et la touche nippone que l’on retrouve dans les menus, le jeune âge des chefs Jeanne et David, le zéro déchet, le strict respect de la terre et des producteurs : tous ces aspects, pensés et repensés dans leurs moindres détails par des passionnés, font de cette adresse l’une des plus séduisantes et prometteuses de l’année.


De:ja, la belle histoire de Jeanne Satori et de David Degoursy

Parfois, lorsqu’on rencontre des personnes passionnées par leur métier et dévouées à une cause qui leur est propre, on en ressort grandi. C’est ce que l’on peut ressentir avec Jeanne et David, les deux chefs à la tête du restaurant dont nous parlons aujourd’hui. Âgés respectivement de 23 et 24 ans, ils ont créé le projet de leur vie, de A à Z, selon leurs envies et leurs sensibilités, presque en autodidacte. David, lui, a commencé par une licence en Lettres. Il est ensuite passé par les cuisines du restaurant Maïence ou et de l’Auberge Au Bœuf. Jeanne, quant à elle, a été diplômée en écologie avant de se passionner elle aussi, grâce à David, pour une forme de cuisine libre et raffinée qui valorise le vivant. Pas étonnant qu’elle soit passée, en seulement quelques années d’exercice, par les fourneaux du 1741 ou celles de Thierry Mulhaupt (rien que ça).

L’idée du restaurant s’est imposée à eux au début du confinement. Tous les deux avaient été empêchés de travailler, un crève-cœur pour ces deux fous de gastronomie qui s’expriment grâce à la cuisine. L’isolement a donc laissé place à des heures de réflexion, puis à des centaines d’expérimentations pour finalement se conclure par cette idée : et si on ouvrait notre propre restaurant ? Soutenus par leurs pairs, et bien décidés à apporter leurs idées et leurs inspirations, ils se sont finalement lancé. De:ja été né !


Créer de l’émotion en travaillant la nature et le vivant avec respect

Chez De:ja, on retrouvera une cuisine contemporaine et créative, épurée, inspirée des cuisines nordiques et parfois twistée à la Japonaise. Le couple, qui travaille exclusivement avec des producteurs français (et pour la grande majorité alsaciens), adore travailler les légumes oubliés, les œufs sous toutes leurs formes, les légumes racine, les poissons, les fruits de mer et autres crustacés qui sont souvent proposés à différents niveaux de cuisson (pour toujours plus de plaisir). Jeanne et David s’amusent également à travailler les viandes comme le cochon, un met souvent boudé par les restaurants gastronomiques qui retrouve ici ses lettres de noblesse en deux trois coups de baguette magique. En fait, le couple est constamment à la recherche du meilleur produit et du producteur qui respecte le plus la terre.

Une fois en cuisine, c’est la créativité et l’humeur du jour qui prend le dessus. Voilà pourquoi on parle ici de cuisine libre, spontanée et vivante et les menus peuvent changer rapidement au fil des envies et des découvertes : « En France et autour de Strasbourg, on a la chance d’avoir des producteurs passionnés et inspirés qui nous proposent des produits juste incroyables, nous partage le couple. C’est en allant à leur rencontre, en empruntant des routes et en parcourant des territoires que l’on trouve des inspirations et que l’on imagine nos menus, c’est une vraie approche d’échange et de proximité qui n’a pas de limites. C’est aussi cela qui nous pousse à utiliser des produits bruts, évidemment non transformés, et on connaît son origine et le numéro de téléphone perso de son producteur. Lorsque l’on sait qui a récolté le sel que l’on utilise, et quel travail il y a derrière, on a tendance à penser autrement et à l’utiliser avec plus de parcimonie et plus de respect, c’est pour nous une valeur essentielle. »


Un charme épuré et une salle pensée pour la convivialité

Chez De:ja, l’équipe veut briser la distance qui règne parfois entre les cuisiniers et les invités. Ici, tout a été pensé non seulement pour que les clients se sentent à l’aise dans une ambiance suspendue (merci les tables rondes), mais aussi pour que les convives et les chefs puissent se voir, échanger des regards et communiquer tout au long du repas.

David nous explique ce choix : « Souvent, les chefs et les équipes en cuisine sont considérés comme des petites mains qui travaillent dans l’ombre, personne ne les voit et ça crée une distance pas forcément très agréable. Nous, nous avons choisi d’aller à la rencontre de chaque client et de travailler avec une cuisine ouverte qui n’a rien à cacher. Chez nous, le client voit tout, sent tout, on veut se rapprocher de nos invités, et cette proximité avec l’humain fait vraiment du bien ».


Du local, du bio et de la transparence à tous les étages

Chez De:ja, tout, absolument tout, a été pensé dans les moindres détails pour faire honneur aux artisans locaux et pour respecter au maximum l’environnement. En cuisine, David et Jeanne n’utilisent pas de consommables ni de plastique à usage unique. En salle, pas de meuble Ikea ni de table qui vient du bout du monde. Là encore, ils ont fait appel à des décorateurs, des menuisiers, des vanniers et toute une ribambelle d’artisans locaux pour créer des pièces uniques, sobres et épurées qui se fondent parfaitement dans le décor tout en sobriété et en élégance. Chaque achat est réfléchi et chaque produit provient d’entreprises et d’artisans engagés. Encore un détail de plus qui fait de ce restaurant une petite pépite.

Vous l’avez compris, on a été plus que charmés par cette nouvelle adresse prometteuse qui a déjà placé la barre très haute. Nous avons autant aimé l’accueil, la cuisine, l’ambiance que la vision de la cuisine de ces deux chefs cuisiniers. Le respect de la terre et du produit, l’esprit du lieu et la créativité de Jeanne et de David nous ont vraiment emmené ailleurs, après seulement quelques semaines d’ouverture.


Les petites et grandes choses à savoir

  • Tous les plats sont faits maison y compris le pain, Jeanne réalise même ses propres fermentations pour élaborer des accords de boissons avec du Tonic ou du kéfir maison
  • Le midi, on retrouvera au choix le menu en 3 ou 6 plats et le soir uniquement le menu en 6 plats (voir les menus)
  • Le vin nature est à l’honneur !
  • Le couple propose des plats végétariens, véganes mais aussi sans gluten ou sans lactose, il suffit de le préciser lors de la réservation
  • Réservation au 0686814026 ou par mail à [email protected]


De:ja

1 Rue Schimper
67000 Strasbourg
Ouvert du jeudi au lundi de 12h30 à 13h30 et de 19h30 à 21h
[email protected]
Le site du restaurant
La page Facebook
La page Instagram

*Article soutenu mais non relu par De:ja

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here