Accueil Tags Histoire de rue

Tag: histoire de rue

Strasbourg : Le Seigneur des Agneaux

On squatte ces marches depuis une éternité. J'en arrive parfois à me demander si nous ne sommes pas les figurants d'un film d’Harold Ramis....

Strasbourg : le point G de l’existence

Chaque chose a une fin sauf la banane qui en a deux. Ce proverbe africain tourne en boucle dans ma tête depuis ce matin,...

Strasbourg : Toméo et Courgette

J'ai dans la main les doigts fragiles et moites d'une poupée de dix ans, bouche-bée devant l’Hôtel de ville, Place Broglie. Les mariages font rêver...

Strasbourg : anatomie du Printemps

L'odeur du gazon fraîchement coupé emplit les narines de souvenirs enfantins dans ce parc, Place de la République. Il neige des fleurs de magnolias sur...

Strasbourg : Le lapin de Pâques est un enculé

Alice, 6 ans, entre dans le supermarché avec sa maman. A peine a-t-elle franchi la porte, qu’elle découvre un monde merveilleux et féerique où...

Strasbourg : Mon disquaire, ce dealer

Il y'a des clichés qui perdurent. Sur les blondes, les flics, les demandeurs d'asile, les fonctionnaires et maintenant sur les passionnés de vinyles. La légende...

Strasbourg : le régime Ducon

Le printemps est bien là. Terminées les soirées  à hiberner en compagnie de sa télécommande, en trempant des petits-beurres dans une tasse de thé...

TRAM C : Frite Man vs La fille qui boit de...

Encore à moitié endormi, des crottes de la taille d’un Chocopops collées aux coins des yeux, je tente comme je peux de tenir debout...

Strasbourg : Le ballet d’un émotif

Un bar. Un vendredi, en fin d’après-midi. Du monde. Beaucoup de monde. Je m’installe tant bien que mal à une table recouverte d'une fine pellicule...

Strasbourg : les griffures de l’aube

11h42. Encore à moitié endormi, je marche sur le chat, qui, pour me montrer son affection et sa reconnaissance, me lacère de trois  coups de...

Strasbourg : l’herbier de ma coiffeuse

Je ne sais pas pourquoi, mais je déteste aller chez le coiffeur. Peut-être que le fait d'être déjà bien dégarni à 35 ans y est...

Ça a toujours pécho à Strasbourg

1959. J'ai gambergé toute la nuitée avant de venir vous causer. J'en ai oublié de grailler même, peur de passer pour un guignol. Je grommelais...

Strasbourg : le slow du coeur

Strasbourgeois. 35 ans. Célibataire. Pas d’enfants. Bonne chance. Examiné de haut en bas à chaque repas de famille, non pas à cause de tes goûts...

Strasbourg : La Cloche à Sentiments

Il aura fallu plusieurs années avant de concrétiser ce déjeuner en tête-à-tête à la Cloche à Fromage. Chacun son tour, nous repoussions le jour...