Ça tourne, ça tourne, ça tourne. Au grand manège de l’ouverture de commerces, Strasbourg va toujours plus vite. Cette accélération est-elle dangereuse pour sa santé ? Ça, les médecins trancheront dans quelques années.
Pour l’instant, c’est surtout avec un vaste choix et une myriade de nouveautés souvent séduisantes que nous pouvons flirter. Concepts plus ou bien moins marketés, pétards mouillés annoncés ou encore futurs QG pour des soirées animées… C’est désormais aux Strasbourgeois de choisir lesquels seront bons à marier et lesquels seront vite oubliés. À vos crushs, prêts, partez !


HAHA

Bo Bun, Bao burger et finger food en veux-tu en voilà. Haha, c’est une nouvelle franchise reprenant les codes de la street food asiatique installée rue de Zurich. La déco vaut le détour et les plats, eux, ont l’air d’être sérieux. Anciennement, Les Fils à Maman.

En savoir plus


Honesty

Une patissière, une cuisinière et beaucoup d’honnêteté. Honesty c’est la nouvelle adresse créative de la Petite France. En face de la caserne des pompiers, sur 3 étages, un petit paradis à la carte sans cesse renouvelée et parfaitement maîtrisée. À essayer.

En savoir plus


Pour de Bon

Du frometon, du frais du bon, du fait maison. Voilà la promesse faites par Camille au 19 quai des Pêcheurs. Dans les murs de l’ancienne Méchouillade, elle intègre une petite fromagerie pour affinage à la vingtaine de places de son restaurant. Sur la table : des plats frais et fromagers, toujours délicats et une déco toute douce et soignée pour mieux les savourer.

En savoir plus


Avobowl

L’avocat fait débat mais l’avocat plaît. Et que serait Instagram sans ce légume vert omniprésent ? Avobowl s’annonce comme un petit paradis de l’avocat avec une volonté de sélectionner des produits de qualité (pas d’avocats mexicains pour ceux qui savent). Au programme : pokebowl, tartines, etc. Anciennement, c’était le French Riz, seul resto d’onigiris de Strasbourg.

En savoir plus


Aliomis

Un nouveau lien entre le Grèce et Strasbourg ? Il semblerait que le 7 rue des Bouchers, à deux pas d’Austerlitz, servira désormais de point de liaison. Épicerie fine de produits grecs ouverte récemment aux estomacs en mal de soleil, Aliomis peut devenir un bon ami.

En savoir plus


Le Colvert Chineur

Une nouvelle brocante d’objets vintage sélectionnés avec soin s’est installée au 7 quai des Bateliers. Toutes gammes de prix et du meuble utile à la déco la plus inutile et unique. Suivez les conseils ou votre instinct : les deux ont souvent raison.

En savoir plus


La brasserie Meteor

Avec ses 3 étages et ses ouvertures sur la rue du 22 Novembre et Grand Rue, la Brasserie et ses quelques 850 m2 profitera clairement du passage. La déco et la promesse d’une mise en avant du patrimoine brassicole alsacien est séduisante. Maintenant à voir ce que cela donne dans le temps mais une chose est sûre : dans quelques jours, le regard de tous sera rivé sur le 10 rue du 22 Novembre.

En savoir plus


L’Abattoir Café (bis)

Ceux qui y vont le savent : l’Abattoir Café et sa terrasse cachée ne désemplissent pas. Tellement d’ailleurs, qu’ils ont acquis un local adjacent pour agrandir l’espace. Les fans de Futurama seront ravis, vous verrez.


BarbarYan

Les Vikings sont de retour ? Non mais presque. Niché à la Petite France au charmant 28 rue Finkwiller, le BarbarYan est un bar indépendant ET de copains qui propose de la bière ET du vin. Malin. Ce qui l’identifie aussi, c’est la bonne ambiance qu’on y trouve au fil de la soirée et des pintes avalées.

En savoir plus


Paulo

Adieu L’Atelier de Grand-Père, bonjour Paulo. La déco a pris un coup de blanc, la terrasse, elle, reste. Pas de grand changement pour les boissons, pour la restauration : tartines, burgers, brunchs et petits déjeuners. Des classiques malheureusement à des prix qui irritent.

En savoir plus


Fratelli Marmi

Ouverte depuis 3 petits mois au Neudorf, Fratelli Marmi c’est une nouvelle épicerie qui immerge nos sens dans un des plus beaux atouts de l’Italie : sa gastronomie. Équipe passionnée et expérimentée, produit de qualité, focaccia maison et sandwich du jour frôlant l’orgasme. Le genre d’adresse qui mérite le déplacement, qu’importe où vous crêchez.

En savoir plus


Le Semis

Caféine, vitamines et pétales de fleurs plein les mimines. Voilà ce que propose ce nouveau café-fleuriste qui saura vous emmener dans sa bulle de douceur. Pétale sur la tulipe : on y mange aussi le midi. À la Krutenau.

En savoir plus


Le Labo

Tombés dans l’oubli après la réussite de leur crowdfunding il y a un an et demi, le Labo c’était un projet de resto à burger imaginé par deux étudiants de l’EM. Sa particularité ? Un marketing vendant leur burger comme un plat nutritivement et éthiquement parfait. Le tout, servi en blouse blanche, comme dans un labo. Les deux compères ont annoncé avoir pris les clés d’un local à la Krutenau. La suite au prochain épisode. En théorie mi-novembre.

En savoir plus


Versus

Mi-Paris, mi-Brooklyn. Mi-Burger, mi-Cordon bleu. Versus, c’est la nouvelle brasserie de la Place du Corbeau (ancien Copains comme Cochons) qui joue le contraste dans sa déco et sa carte. Cuisinés maison, il faudra choisir votre camp une fois dedans : terroir français ou street culture américaine ?

En savoir plus


Lindt

Un magasin et bar à chocolat ouvert par le géant suisse de la pâte de cacao au centre de Strasbourg ? L’effet d’annonce est clinquant mais qu’en est-il dans la réalité ? À vous de vous faire votre propre idée. C’est installé au 21 rue des Hallebardes.


Philibar

Boire, boire et jouer. Jouer, jouer et boire. Belle vie que nous propose le Philibar. Après avoir occupé nos soirées d’hiver durant des années, Philibert s’occupe désormais de notre foie, nos estomacs et nous pousse même à se rencontrer. Alors pourquoi ne pas y lancer un dé ?


En bref (pour ceux qui n’en ont jamais assez)


– Côté brasseur : brasserie Roue Libre et une micro-brasserie à la Robertsau

– Côté burger : Starling, Bchef et un nouveau 231 East Street rue d’Austerlitz
– Côté Végé : Copper Branch et Végéman qui ne devrait plus trop tarder à ouvrir
– Côté brasseries tradi et tartes flambées : Mama Bubbele et la reprise de la Ruche aux 2 Reines dans le quartier Gare pour en faire un Troquet des Kneckes bis
– Côté boisson et bons petits trucs à picorer : Le Nomad Café, le Café Lové, l’Iconic et le Cantalou
– La Manufakture reviendra peut-être l’été prochain sous une nouvelle forme
– La rue du 22 novembre va bientôt changer de visage et sa vie commerçante ne sera pas mise entre parenthèses. On vous en parle très vite en détail.


Alors cet hiver ? Il s’annonce caca ?

Si on a manqué la dernière nouveauté chaude à ton coeur, pense à l’ajouter en commentaire. Ça ne mange pas de pain.

3 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here