Européennes et municipales, GCO et Bastion social, nouvelles infrastructures dont un théâtre noir, une arena géante ou encore un projet de piscine flottante sur l’Ill, l’année 2019 s’annonce riche en rebondissements et en nouveautés… Le point sur les plus gros projets qui vont la rythmer.

Annoncés « au printemps » (autour du mois d’avril)

Livraison du Nouveau Maillon
Initialement prévue en 2018, c’est désormais « au printemps » ou « courant 2019 » qu’est annoncée la livraison du nouveau Maillon. Quarantenaire, le théâtre évolue depuis vingt ans dans un bâtiment vétuste du Parc des expositions. Ses nouveaux locaux, une immense boîte noire et néanmoins lumineuse située de l’autre côté de la rue, lui offriront 6.700m2 dont deux salles de spectacle et un bar, avec possible espace de restauration.

Un million d’euros alloué à un projet citoyen
En octobre dernier, la Ville de Strasbourg annonçait la mise à disposition d’un budget d’un million d’euros, répartis équitablement sur dix quartiers, pour financer des projets pensés et choisis par les habitants. La faisabilité des projets, dont la période de dépôt s’est conclue en décembre, est actuellement étudiée par les services techniques de la ville ; les citoyens pourront ensuite voter pour cinq projets de fin mars à fin avril.

Des pistes cyclables avenue des Vosges (enfin !)
Le maire de Strasbourg Roland Ries l’a confirmé ce samedi 26 janvier lors d’une promenade dans le quartier, à défaut de pouvoir équiper l’avenue des Vosges de pistes cyclables en bonne et due forme, projet jugé trop coûteux, l’axe passera de cinq à trois voies, laissant deux voies à l’usage exclusif des cyclistes. Rendez-vous au printemps, courant avril on espère pour tous les cyclistes qui empruntent cette voie à leurs risques et périls.

Quai des Bateliers (photo : Anthony Jilli)

Au mois de mai, cap sur le quai des Bateliers

Inauguration des quais Sud à la Krutenau
Interrompus le temps du marché de Noël, les travaux de réaménagement des quais Sud ont repris dans le quartier de la Krutenau. Côté quai des bateliers, ne reste plus qu’un arbre à planter et le mobilier urbain à installer. Devant l’église Saint-Guillaume, une zone de rencontre entre piétons et véhicules s’apprête à être créée de la rue Munch au quai des pêcheurs. Séduits par leur nouveau cadre de travail, un collectif de commerçants militent pour la piétonisation des quais. Réponse à l’inauguration les 18 et 19 mai.

Une compétition de natation dans l’Ill
Le 19 mai également se déroulera la troisième édition de l’Open Swim Stars Harmonie Mutuelle Strasbourg (à vos souhaits). Après le lac de Baggersee et le canal du Rhône au Rhin, les épreuves gagnent cette année le centre-ville. Moyennant 22€, les plus aguerris nageront dans l’Ill de la Petite-France au Parlement européen. Les amateurs pourront quant à eux nager sur deux parcours gratuits de 200 et 400m le long du quai des Bateliers.

Élections européennes (et course à l’armement municipal ?)
Les élections européennes 2019 se dérouleront le dimanche 26 mai en France, et entre le 23 et le 26 mai dans les autres pays de l’UE. Il s’agit des premières élections nationales depuis les législatives de 2017. Elles précèdent par ailleurs les municipales de 2020 dont elles accéléreront sans aucun doute les annonces. Pour pouvoir voter il faut être inscrit sur les listes électorales de sa commune avant le 31 mars, inscription faisable en ligne.

Crédit Mutuel Forum (visuel : Chabanne Architecte)

Au mois de juin, de l’eau et de gros chantiers urbains

Une randonnée nautique au coeur de la ville
Le weekend de la Pentecôte (8-9 juin), Strasbourg accueillera sa première randonnée nautique et festive. Inspiré de la Vogalonga vénitienne, l’événement espère attirer près de 300 embarcations à avirons ou à pagaies la première année et jusqu’au 600 l’année suivante. « Les fous de Nefs – die Schiffsnarren » offrira cette année deux parcours, dont un tracé urbain allant de la Petite France aux institutions européennes.

Piscine, hôtels et quartier sur l’Ill : appel à projets
Après la maison flottante, le marché flottant et le ponton flottant, la municipalité continue à investir l’Ill avec un projet de piscine flottante. Après de premières études de faisabilité la Ville a retenu deux sites susceptibles de l’accueillir, aux abords du MAMCS et du Jardin des deux rives. Deux sites d’hôtels flottants (MAMCS et Parlement) et tout un quartier flottant (Orangerie) sont également en réflexion, de même que la baignade directement dans l’Ill (Montagne verte). Les appels à projets devraient être lancés « mi-2019 » soit en juin.

Lancement des travaux du Rhénus Sport
Confié à Vinci, la transformation du Rhénus Sport en Crédit Mutuel Forum, future Arena de la SIG, devrait commencer au mois de juin, à condition que le budget chiffré à 40 millions d’euros soit bouclé d’ici-là… À défaut, le lancement des travaux sera décalé d’un an car le gros oeuvre doit se faire en période estivale, l’équipe de basket-ball continuant à occuper les lieux durant la saison. Le CMF offrira 8.071 places et 6.200m2 de commerces.

Lancement des travaux du cinéma mk2
Les travaux qui transformeront l’iconique malterie de la brasserie Fischer (Schiltigheim) en cinéma devraient commencer « avant l’été » : le directeur général du groupe audiovisuel mk2 l’a confirmé en fin d’année dernière, précisant le projet qui comprendra neuf salles, un espace dédié à la réalité virtuelle mais aussi une librairie et des espaces de restauration. Livraison prévue en 2021.

La Coop du Futur (visuel : DRWL architectes)

Annoncés « pour l’été » (juillet-août)

Artistes et artisans, premiers occupants de la Coop
Desservie par la station StarCoop qui devrait ouvrir à l’occasion, la Coop accueillera cet été ses premiers occupants sur l’espace dit de la Virgule ; l’ancienne menuiserie abritera des makerspaces gérés par les collectifs AV.Lab et les Ateliers éclairés, le garage et l’atelier bois accueilleront quant à eux des ateliers, des artisans et des associations dont une partie des membres de la Semencerie et Central Vapeur.

Réouverture de la plateforme de la Cathédrale
Fermée fin novembre pour rénover la maison des gardiens qui y est perchée mais aussi l’escalier qui permet d’y accéder, la plateforme de la Cathédrale Notre-Dame rouvrira au public mi-juin. Au programme, un circuit plus sûr et attractif ainsi qu’une meilleure gestion du flux des visiteurs à la loge-caisse de la place du Château, le tout pour un investissement avoisinant 1,5 millions d’euros.

Ososphère 2014 (photo : Philippe Groslier)

Rentrée 2019

La première foire européenne déplacée
En perte de vitesse, la Foire européenne de Strasbourg déménage de l’ancien au nouveau site du Parc des expositions au Wacken, dont la livraison n’est prévue qu’en 2021. Pour pallier l’absence de hall, une structure provisoire venue tout droit d’Australie sera montée au mois de février et maintenue pendant deux ans, permettant à Strasbourg-Événements de poursuivre ses activités.La foire se déroulera cette année du 6 au 13 septembre.

Retour des nuits électroniques de l’Ososphère
L’information a été révélée vendredi : après une année blanche l’Ososphère fait son retour du 13 au 22 septembre 2019. Au programme, quatre nuits électroniques contre deux, et au moins quatre scènes posées aux quatre coins du quartier Laiterie, terrain de jeu à la mesure de l’événement ; le festival offrira aussi une exposition in situ, des performances et des croisières sonores, un café-conservatoire, un pop-district « et autres impromptus ».

Marché de Noël 2018 (photo : Martin Lelievre)

Fin d’année

Ouverture probable du Primark
Initialement prévue fin 2018, l’ouverture du Primark quai Kellerman devrait finalement se concrétiser fin 2019 voire 2020. Après Marseille, Lyon et Dijon le géant de l’habillement low-cost (comme ses futurs voisins H&M, Uniqlo et Zara) s’offre une boutique de 5.700m2 répartis sur quatre niveaux au coeur de Strasbourg. La Ville espère la création de 400 à 500 emplois grâce à cette implantation.

Quelle formule pour le marché de Noël post-attentat ?
Reconnu « étanche » par le maire de Strasbourg Roland Ries, le dispositif de sécurité du marché de Noël n’aura pas attendu l’attentat terroriste du 11 décembre, qui a fait cinq morts et onze blessés, pour essuyer de nombreuses critiques. Pour la prochaine édition, la municipalité devra réinventer la bulle strasbourgeoise, jusqu’ici justifiée par les fouilles mais percée par les transports. Un pari difficile à réfléchir pour novembre 2019.

GCO (photo : Martin Lelievre)

Non-datés : tout ce qu’on a à l’oeil en ce début d’année

Quelles évolutions possibles et probables sur le GCO ?
L’un des plus gros dossiers de 2018 le restera sans aucun doute en 2019 : le GCO, projet de contournement autoroutier de Strasbourg par l’ouest à travers les terres agricoles du Kochersberg. Son but de délester une partie du trafic traversant la ville par l’A35 a été mis en doute par une étude publique, donnant lieu à la création d’un collectif puis d’une ZAD et de nombreux recours juridiques.

Le prochain rendez-vous est fixé au 7 février au Tribunal administratif de Strasbourg, qui devra se prononcer sur la légalité du permis d’aménagement du viaduc de la Bruche à Kolbsheim. Plus d’informations dans notre dernier article.

Grand Débat organisé par la Ville de Strasbourg
Le maire Roland Ries l’a annoncé : la Ville organisera un grand débat avant mi-février, au centre administratif situé parc de l’Étoile selon toute vraisemblance. Tous les citoyens qui le souhaitent seront invités à échanger sur le thème de la démocratie et de l’expression citoyenne. Depuis lundi dernier, le centre administratif s’est doté d’une urne pour recueillir les propositions des Strasbourgeois.

À noter qu’un débat s’est déjà tenu à l’initiative du député LREM Thierry Michels le lundi 21 janvier et qu’un autre est proposé par Bruno Studer ce mardi 29 janvier (dans le TGV Strasbourg-Paris de 7h19 — message subliminal : y en a qui bossent).

Grand Débat national à Strasbourg : Ah bon ben d’accord.

Un nouveau local pour le Bastion social ?
Inauguré début décembre 2017, le local du 29 rue Vauban a fermé début décembre 2018. Le propriétaire de l’immeuble n’a pas renouvelé le bail du bar associatif l’Arcadia tenu par le groupuscule identitaire au rez-de-chaussé. Sur sa page Facebook le mouvement évoque une « délocalisation » pour « quelque chose de plus grand » ; on guette une annonce à venir « prochainement ».

Retour vers le futur de la région Alsace
Pour contrer le « malaise alsacien » né de l’intégration dans le Grand Est, une collectivité européenne d’Alsace sera créée le 1er janvier 2021. La future entité fonctionnera sur la base des compétences départementales actuellement exercées par le Haut-Rhin et le Bas-Rhin, auxquelles s’ajouteront des « compétences particulières et supplémentaires en raison de spécificités alsaciennes » ; un texte flou qui sera débattu cette année.


Pour tout cela et pour tout le reste, rendez-vous sur Pokaa.

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here