Accueil Tags Mr zag

Tag: mr zag

Strasbourg : la plume de minuit

Chaque chose a une fin sauf la banane qui en a deux. Mon ami médecin s’est fait contrôler par...

Strasbourg : toujours.

J'aime tes chaises qui collent au petit matin, dans des bars qui sentent encore la sueur, la bière et le mouvement hypnotisant...

Strasbourg : un Instagram de coke

"Si tous les hommes savaient ce qu’ils disent les uns des autres, il n’y aurait pas quatre amis dans le monde." Blaise...

Strasbourg : le grumeau de la Place Broglie

Au marché de Noël, Place Broglie, il y a de tout, même du vin chaud aux myrtilles. Des cabanons où ça sent...

Strasbourg : Détective Spleen

Je savais qu’une scène de Sherlock Homes s'était jouée à Strasbourg en 2011, devant la Cathédrale, mais je ne me serais jamais douté que...

Strasbourg : Un geranium au milieu des ronces

C’est Place de l’Étoile que tout a commencé. Un matin d’octobre comme un autre, à cogiter, les mains dans les poches, à sautiller sur place...

Strasbourg : la salive des brûlants

Je me réveille sur un canapé en velours rouge, disposé comme un fakir dans un cube trop étroit, la tête à la place des...

Strasbourg : L’Odyssée d’une nuit infinie

Il a l'habitude d'aller dans ce bureau de tabac chaque après-midi, rue du 22 Novembre, en espérant qu'il se passera quelque chose de miraculeux...

Strasbourg : BLACKOUT

Il y a le visage des autres - La face des ombres - Le début de quelque chose - Un reste de rien -...

Strasbourg : OUATE le chaman

OUATE, c'est le nom de mon chat, parce qu'il est blanc comme un nuage trop gras qui dérive dans le ciel tremblant et qu'en...

Strasbourg : Le monologue d’une miette

C'est vert pour toi. C'est bleu pour moi. Tout est une question d'interprétation et de point de vue. Recule d'un pas et regarde le...

Strasbourg : le silence du chaos

« Le courage ne crie pas toujours.Parfois, il est la petite voix qui te chuchote à la fin de la journée : J'essayerai encore...

Strasbourg : E.T et le Picon sans citron

Après plusieurs semaines à huis clos à fuir la canicule dans la fraîcheur de mon appartement de 57 m2, à me nourrir de livres,...

Strasbourg : le comptoir du Diable

Aux fantômes aux visages découverts qui errent dans les ténèbres du crépuscule. Ma vie débute chaque jour à dix-huit heures. Avant ça, je subis les...