Strasbourg, jour 1 du confinement. Le kit de survie pour s’occuper chez soi, garanti sans échange de fluides et de germes.

Hier à 20h, comme une bonne partie de la France, tu étais devant ton écran, pendu aux lèvres du Président (enfin, pas trop près non plus, distances de sécurité obligent). Ça y est, les mots ont été dits : on reste chez soi (quand on a la chance d’en avoir un).

Te voilà donc invité à ne plus bouger de ton canapé. Soit. Mais que t’aies choisi de passer ces 15 jours en tête à tête avec ton mec qui a pris trop de PQ mais pas assez de bouffe, ton nouveau crush que tu connais à peine, tes colocs claustro’, ta mifa tout le temps sur ton dos, ou que tu sois en solo avec ton poisson rouge… Tu te dis que ces congés forcés vont être sympa 5 min, mais que tu vas vite tourner en rond, si ce n’est… en bourrique. Mais par mesure de sécurité pour toi, tes proches et les gens tout autour, va bien falloir s’y faire.

Pour t’aider : voici un petit guide maison d’idées d’activités safe à faire dans ton cocon.

POUR COMMENCER

Rejoins le groupe Facebook Tousse ensemble !

Avec déjà plus de 3000 membres, ce groupe animé par et pour les Strasbourgeois, à l’initiative de ton webzine préféré, te donnera plein de pistes d’occupations, de défis cons à relever, des infos, et mettra un peu de fun dans ton actu.

Conseil bonus : N’hésite pas à animer toi-même la page en balançant tes bons plans ou tes meilleurs memes.


POUR AVOIR TA DOSE DE CULTURE

Ton multiplex ultra flex : ciné / concert en slip dans ton canap

L’annulation des événements, des festoches et la fermeture de tous les endroits cool où sortir, ces derniers jours, t’a déjà montré que ton ordi pouvait être ton meilleur ami.

Donc je ne vais rien t’apprendre en te parlant de Netflix, YouTube et des replay de tes chaînes préférées. Mais pense aussi à tes vieux DVD qui prennent la poussière. Et si t’as une box : bonne nouvelle, Canal+ sera en clair, et ouvre des bonus pour ses abonnés.

Par contre, tu peux aussi aller voir par là :

  • L’Opéra de Paris : en association avec Culturebox, la célèbre maison diffusera certains de ses spectacles, gratuitement, sur son site. Un spectacle par semaine, disponible pendant 6 jours. La « musique de salon » n’aura jamais aussi bien porté son nom.
  • OpenCulture : une base de données énorme référençant des films (DES TAS), des e-books, etc. tombés dans le domaine public ou partagés librement par leurs généreux auteurs.
  • Archive.org : même concept que le précédent. Plein de pépites ciné référencées.

Conseil bonus : Prévoir le bol de pop-corn maison pour s’y croire un peu.

Visiter des musées depuis ton canapé

Certains musées ont mis leurs ressources en ligne. …Histoire d’un peu se cultiver sans avoir à lever le fessier. Quelques idées par ici ou par là :

On vous propose de découvrir Strasbourg… depuis chez vous avec #StrasbourgChezVous ! Alors qu'avez-vous envie de visiter à distance ?

Gepostet von Strasbourg Tourisme am Montag, 16. März 2020

Conseil bonus : Note-toi les musées qui te tentent pour ta sortie de confinement. Une bucket-list de visites à faire quand on pourra de nouveau se frotter les uns aux autres dans des lieux publics.

Les podcasts

Évidemment. Et y a de quoi faire.

C’est même le moment de découvrir le premier épisode de Radio Clito, un podcast strasbourgeois, lancé le mois dernier dont on te parlait ici !

Bouquiner

Si tu veux te couper un peu des médias qui te bombardent d’infos, mais quand même voyager dans ta tête à défaut de le faire en vrai… En ce moment, l’idéal, c’est LA LECTURE. Ben ouais, tout simplement. Mais on délaisse un peu trop souvent nos livres. C’est l’occasion de s’y remettre.

Tu peux enfin entamer cette PAL (pile à lire, pour les intimes) qui prend la poussière, ou fureter dans les bibliothèques des personnes qui partagent ton confinement appart. Et si t’es plus tablette que papier, trouve un bon audiobook, ou un e-book. Si t’as pas de thunes, y a même des sites comme Lire en ligne, pour des livres en libre-service.


POUR LES ARTISTES
(et ceux qui les aiment)

Beaucoup de corps de métiers sont déjà impactés par la crise que l’on traverse. On leur envoie du soutien. Parmi ces professions mises à l’arrêt forcé : les artistes. Leur absence se fait déjà ressentir dans nos petites vies, avec les annonces successives d’annulation de tas de manifestations culturelles, dès la semaine dernière. Des initiatives se créent déjà, ou se partagent massivement, pour remettre un peu d’art dans nos quotidiens, à l’instar des Italiens… Merci à eux.

Du monde au balcon dès aujourd’hui, à midi : un concert à la fenêtre chaque mardi ?

C’est dans des moments comme ceux-là que des jolis élans d’humanité et de partage voient le jour. Comme en Italie où des quartiers entiers chantaient en chœur, la belle initiative du jour qu’on encourage : celle des balcons musicaux avec La Lettre du Musicien. Tous les musiciens sont invités à prendre leur instrument et jouer la première suite pour violoncelle de Bach à midi.

L’événement est par ici.

Conseil bonus : Informe ton voisinage de cette initiative, qu’ils soient musiciens ou mélomanes. Autant vibrer tous ensemble.

Un marathon illustration depuis ton salon : les 23hBD les 28 et 29 mars

Pour parer à l’annulation de Central Vapeur et des Rencontres de l’Illustration qui devaient avoir lieu en mars à Stras… La treizième édition des 23h de la Bande Dessinée !

Un marathon artistique autour de l’illustration auquel tu peux participer, quel que soit ton âge ou ton niveau, ou juste assister en simple avide lecteur…

Le défi ? Créer une bande dessinée (de 24 pages) ou un Turbomedia (de 80 vignettes), avec un thème et une contrainte imposés, dans un délai de 23 heures. Pas de jury mais l’envie de se dépasser et un compteur à respecter. Pour les plus rapides : un lapin d’or ou un lapin rose, et un lapin d’argent pour les retardataires.

Du samedi 28 et dimanche 29 mars 2020 de 13h à 13h.
[Plus d’infos par ici]


POUR SUER

Pousser de la fonte à la salle… à manger

Il n’est pas trop tard pour faire le sport que tu te jures de commencer chaque 1er janvier. C’est le moment de se refaire une santé et de prendre soin de ce petit corps qui ne va pas trop sortir, manger des pâtes et qui, pourtant, doit se blinder contre les attaques du Covid-19. Histoire de mettre KO rapidos ce petit bastardo.

Si pour le foot en appart et les 100m papillon dans la baignoire, ça risque d’être tendu, il reste tout de même plein de tutos !

Des petits exemples :

  • De la muscu sans matos

Conseil bonus : Attention à ne pas te faire mal. C’est pas le moment de se péter une cheville et d’engorger les urgences.


POUR S’AMUSER

Les soirées jeux !

Si tu as la chance d’être bien entouré et que des jeux traînent chez toi, profite ! C’est le moment de s’amuser et de partager du temps avec ses proches…

Pas de jeux de fifou sous la main ?

  • Si t’as qu’un jeu de cartes classico-classique : plein de règles ici pour faire autre chose que la bataille

Conseil bonus : Apprends à perdre sans faire un scandale. Tu vas jouer avec les mêmes personnes pendant des semaines. Donc les froisse pas, sinon tu seras le premier privé de chocolat.

Pour ceux qui ont des gosses qu’il faut occuper :

…Ou les grands enfants de plus de 18 ans qui veulent colorier des gros lapins à afficher sur leur frigo. (On ne te juge pas, hein).

  • Et mille bons plans par là dont des podcasts, des cours à distance, des vidéos éducatives et histoires à écouter en free.

POUR SE SENTIR BIEN DANS SON APPART ET SON IMMEUBLE

La fête des voisins au quotidien :

Tu te sens seul cloîtré dans ton studio mais t’es dans un quartier animé avec des voisins pas loin ?

  • Organise des soirées-fenêtre : avec défis de déguisements, playlists funs, et bières à distance avec les apparts d’en face.
  • Ou encore des apéros-palier : chacun à sa porte, posé pépouze sur une chaise, en respectant les distances de sécu, un verre à la main. Peut-être l’occasion d’en savoir davantage sur la personne qui partage le même étage depuis 3 ans.

Conseil bonus : Regarde si les gens dans ton immeuble ont besoin d’aide (courses et dépannages en tout genre pour les populations les plus à risque, ou pour les personnes mobilisées et surchargées de taff). Tu peux mettre un petit mot dans la cage d’escalier, par exemple.
Si tu respectes les mesures d’hygiène, de sécu, un peu d’entraide entre voisins, ça ne mange pas de pain.

Retape ton appart :

Ce coup de peinture que tu n’as toujours pas fait dans tes WC ? Ce tuto que t’as un jour mis en favori pour faire une guirlande d’origamis ? Ce vieux coussin qui mérite que tu lui couses une nouvelle housse ? Ce cadre encore emballé que t’as toujours pas accroché au mur ? T’as enfin le temps d’aménager ton nid. Et vu les semaines que tu vas y passer… Autant qu’il te plaise et que tu t’y sentes bien.

Prends du temps pour toi :

Je dirais que c’est le plus gros conseil. Entre austérité ambiante et panique générale, il est important de s’écouter, de se faire plaisir et d’accorder du temps à ses projets.

Si t’es motivé… Parfait timing pour le ménage de printemps ! Fais ta Marie Kondo… Trie tes placards, garde l’essentiel, mets des trucs de côté pour Vinted, Le Bon Coin ou Emmaüs, cuisine avec tes fonds de tiroir et surprends-toi, refais ta playlist Spotify, fais du vide dans tes contacts Facebook, classe tes photos dans ton disque dur, fais-toi un album pour te souvenir du doux temps où tu partais en vacances…

Et puis : commence enfin à écrire ce recueil de poésies que tu te jures d’écrire un jour, refais ton CV pour quitter ton boulot si l’idée d’y revenir après le confinement te révulse, démarre ta chaîne YouTube, écris un sketch, attrape ta guitare qui prend la poussière…

Bref : mets un peu d’ordre et de fantaisie dans cette vie folle que t’as pas le temps de gérer d’habitude.

Et surtout : ne panique pas, détends-toi, mais fais gaffe. Et appelle tes proches, prends le temps de papoter avec ta famille (qu’elle soit dans la pièce d’à côté ou éloignée), demande des nouvelles à tes anciens, écris des lettres mails d’amour à ceux qui comptent, et FaceTime tes potes.

Ce printemps ne sera pas comme les autres, alors rends-le unique en te concentrant sur les joies simples. Profitons-en tous pour agir avec bienveillance et respect de nos prochains. Partage de l’amour plutôt que des microbes.

Et une énorme pensée pour tous ces professionnels de la santé, des supermarchés et autres, qui mettent tout à l’œuvre pour gérer la crise, et qui sont bien sous pression.

>> Fanny SORIANO<<

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here