Bienvenue sur le site de Pokaa.fr

Votre navigateur est obsolète.

Merci de le mettre à jour pour voir le site correctement

Mettre à jour

Recherche

Lance une recherche dans les articles ou vidéos parmi l’ensemble des publications de Pokaa.

Publicité
quais printemps soleil

À Strasbourg, le pass vaccinal et le port du masque en intérieur prennent fin aujourd’hui !

2.6k Lectures
Publicité
Publicité

On le savait depuis le 3 mars dernier : ce lundi 14 marque la dernière levée des restrictions qui régnaient sur nos vies de covidés. Un pass vaccinal suspendu et un port du masque en intérieur abrogé dans presque tous les cas, l’avenir s’annonce printanier à Strasbourg. Avec tout de même quelques nuances. On fait le point.

Par la voix de Jean Castex au JT de TF1 le 3 mars dernier, le gouvernement annonçait la fin du port du masque en intérieur et la suspension du pass vaccinal. Des décisions motivées par l’amélioration de la situation sanitaire dans le pays.

Jean Castex s'adressant aux Français
© Capture d’écran du live de Franceinfo du 27 décembre 2021


Plus de masque en intérieur et pass vaccinal « suspendu »

Pour le port du masque en intérieur, le gouvernement avait déjà enlevé certains jalons, notamment en rendant non obligatoire le port du masque en intérieur dans les lieux clos soumis au pass vaccinal depuis le 28 février dernier. Désormais, depuis ce lundi, plus besoin de porter le masque à l’intérieur dans les commerces ou les bureaux. Il faudra cependant encore le porter dans les transports, ainsi que dans les établissements médicaux, type hôpitaux et Ehpad. Et si vous souhaitez toujours le porter en intérieur, ou en extérieur, rien ne vous en empêche.

Quant au pass vaccinal, il représentait sans doute la mesure la plus critiquée prise par le gouvernement en cette crise sanitaire. Dès aujourd’hui, le pass vaccinal se retrouve suspendu. Soit seulement 50 jours après sa douloureuse introduction, après des semaines de débats parlementaires houleux. Comme l’a annoncé Jean Castex au JT de 13h de TF1, cette suspension s’effectue « dans tous les cas où il s’applique ». Plus besoin donc de sortir son QR Code pour s’enfiler des pintes, danser, aller au ciné ou voir les performances dantesques d’un Racing enflammé. Dans certains cas, notamment dans les établissements médicaux, il sera remplacé par le pass sanitaire. Néanmoins, c’est possible qu’il revienne dans les mois à venir, compte tenu de l’évolution de la situation sanitaire. 

bar
© Samuel Compion / Pokaa


Une situation épidémique qui repart légèrement à la hausse

Et justement, la situation sanitaire repart légèrement à la hausse ces derniers jours. Au 12 mars dernier, le taux d’incidence français atteint les 606,7 cas pour 100 000 habitants. Une semaine plus tôt, il s’établissait à 540,7 cas pour 100 habitants. Une conséquence de la prédominance du variant BA2, le « petit-frère » d’Omicron, encore plus contagieux. Néanmoins, il est encore largement prématuré pour parler d’une sixième vague. Selon les dernières modélisations de l’Institut Pasteur, que vous pouvez retrouver ici, « dans tous les scénarios explorés, le pic des cas (en mars) reste très inférieur au pic de janvier ». Même si « le relâchement des mesures de contrôle le 14 mars devrait encore pousser à la hausse les taux de transmission », comme le rapporte l’institut, les projections restent prudentes, mais optimistes.

Quoi qu’il en soit, le gouvernement a tout de même décidé de rendre disponible dès ce lundi 14 mars la quatrième dose de vaccin pour les plus de 80 ans qui ont fait leur rappel il y a plus de trois mois. Comme annoncé par le Premier ministre Jean Castex lors d’un entretien avec Le Parisien-Aujourd’hui en France, la campagne vaccinale concernera également les « immunodéprimés qui n’y étaient pas éligibles jusqu’à présent ».

© Mathilde Piaud pour Pokaa

Ça pourrait vous intéresser

+ d'articles "Coronavirus"

À la une

À Strasbourg, le pass vaccinal et le port du masque en intérieur prennent fin aujourd’hui !

Aucun commentaire pour l'instant!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Répondre

En réponse à :

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Illustrations prolonger la lecture

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Tous les articles “Coronavirus”
Contactez-nous

Contactez-nous

C’est par ici !