Avec les confinements successifs, chacun a dû adapter ses habitudes au fil des restrictions mises en place pour lutter contre le Covid. À l’approche des fêtes de fin d’année et des achats de cadeaux, on a voulu savoir si votre manière de consommer avait évolué au cours de cette dernière année.


Alors que de nombreux commerçants locaux alertent sur une forte baisse de fréquentation des Strasbourgeoises et Strasbourgeois ces derniers mois, on a cherché à savoir si vos habitudes de consommation avaient changé suite au Covid. Plusieurs questions et sondages ont donc été postés sur notre compte Instagram. Résultat : sur 1 927 personnes ayant répondu, vous êtes plus de 59% à avoir confirmé que vos habitudes d’achats ont changé avec la pandémie.

Et il semblerait que l’engouement pour les commandes et les sites de vente en ligne explique, du moins en partie, ces changements. Sur 2 168 répondants, vous êtes presque autant à faire vos achats en boutique (55%) que sur Internet (45%).


Achats sur Internet : pourquoi autant de succès ?

Lorsqu’on vous questionne sur les raisons qui vous motivent à privilégier Internet plutôt que de se rendre sur place en boutique, trois principales réponses reviennent. La première, c’est que cela permet d’éviter le contact avec les autres. Pour être tranquille loin du monde” explique eloweenartist, “Pour éviter les foules dans les boutiques” indique perrinoutch. Un avis partagé par beaucoup d’autres, qui vont même plus loin comme valos67 : “La foule m’oppresse”, ou c_line.lvrt : “Je ne supporte plus la foule du centre, le monde, les incivilités.” Et alors que, pour certains, cette anxiété paraît surtout liée à la période du marché de Noël, qui draine de nombreux touristes et habitants dans les rues du centre-ville, d’autres donnent plutôt l’impression de s’être habitués à rester chez eux depuis le Covid.J’en ai marre de voir des êtres humains” assène stilads, “On évite les foules…je suis devenue anti-people” confie juliefriedmann et beaucoup d’autres personnes interrogées expliquent simplement ne plus vouloir sortir de chez elles pour se retrouver au contact de la foule. “Trop de monde dans les magasins, le Covid fait prendre conscience de ça ajoute noriameb.

© Martin Lelievre / Pokaa

Autre raison évoquée et pas des moindres : les prix. Vous êtes nombreux à estimer que les prix sont bien plus élevés en boutique que sur Internet.Avec un pouvoir d’achat de plus en plus bas, Internet propose plus de choix à des prix moins élevés.” résume alban_detournay. Certains ont d’ailleurs précisé qu’ils ou elles étaient étudiant(e)s et se trouvaient dans une situation particulièrement précaire suite à la crise sanitaire. Une population aujourd’hui particulièrement fragilisée et dont le budget a parfois considérablement baissé, au point que le gouvernement et la Ville décident de mettre en place des dispositifs de soutien. 

Enfin, c’est aussi la facilité et le gain de temps qui semblent convaincre beaucoup de Strasbourgeoises et de Strasbourgeois de passer commande sur Internet. Faire ses achats sans avoir à se déplacer et en se faisant livrer directement chez soi constitue un sérieux avantage. Paradoxiale avoue avoir “la flemme de se déplacer”, “Pas de besoin de faire la file d’attente” pour youcongogiiirl, .“Plus simple et rapide” selon lolo.prvl et  “Moins chronophage” d’après zau_frey. Dukiridanslesplis résume : On trouve tout ce que l’on veut sans tourner 1h dans les magasins.” 


Vous consommez moins qu’avant, mais pour certains de manière plus responsable

Quand vous demande si vos habitudes ont changé, beaucoup d’entre vous reconnaissent qu’ils consomment bien moins depuis la crise sanitaire. Moins qu’avant, car moins de salaire et plus de charges” indique yuzuyu51,  “Moins, le coût de la vie est de plus en plus cher” dit a.melanie94, “Je n’achète plus rien. Tout est trop cher et nos salaires n’augmentent pas. Fichu Covid.” regrette berenouch et pour ara_thr6768, pas de doute,Le Covid a changé les habitudes, je consomme beaucoup moins qu’avant.Quant à noriameb, elle reconnait que “Le Covid a fait recentrer les choses vers l’essentiel.

Vous êtes également nombreux à vous être tournés vers la seconde main et l’occasion notamment pour les vêtements comme les friperies. “Beaucoup plus d’occasion  !” écrit lolo_hdyr, “Vinted, recyclage et petits prix surtout” ajoute iaorana67.

friperie Le Concept
© Bastien Pietronave / Pokaa

Parmi celles et ceux qui se déplacent pour faire leurs achats, la plupart affichent une préférence pour nos commerçants locaux. Sur 1 579 personnes interrogées sur Instagram, 61% disent se fournir auprès de boutiques indépendantes plutôt que dans les grandes enseignes. Circuit-court, made in France, consommation responsable, la plupart des témoignages indiquent que nombreux d’entre vous sont soucieux de limiter leur impact sur l’environnement et consomment de manière plus raisonnée. Mais on relève aussi un fort engagement de certains en faveur du local et pour soutenir les commerçants locaux face aux géants comme Primark ou Amazon. Une nouvelle plutôt rassurante pour nos commerçants locaux, qui ne semblent pas souffrir d’un désamour.

© Pokaa

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here