Bienvenue sur le site de Pokaa.fr

Votre navigateur est obsolète.

Merci de le mettre à jour pour voir le site correctement

Mettre à jour

Recherche

Lance une recherche dans les articles ou vidéos parmi l’ensemble des publications de Pokaa.

Publicité

Strasbourg : le droit de manifester vient d’être rétabli par le Conseil d’État

0 lecture
Publicité
Le 23 mars dernier, suite à l’arrivée du Covid sur notre territoire, le gouvernement avait déclaré l’état d’urgence sanitaire en France. Cet état d’urgence, détaillé dans un décret publié le 11 mai et effectif jusqu’au 10 juillet, établissait un certain nombre de mesures pour limiter au maximum la propagation du virus : la distanciation dans les transports, la réouverture ou non de certains lieux ou encore le nombre de personne autorisées à se rassembler, empêchant ainsi toute forme de manifestation. Mais bonne nouvelle pour ceux qui en ont gros : le 12 juin, le Conseil d’État annonçait que le droit de manifester était de nouveau autorisé… sous conditions.

Manifester oui, mais sous conditions

Dans un communiqué de presse datant du 12 juin, Le juge des référés du Conseil d’État précise que « l’interdiction de manifester n’est pas justifiée par la situation sanitaire actuelle lorsque les « mesures barrières » (distanciation d’un mètre ou port du masque notamment) peuvent être respectées, et qu’une reprise de l’épidémie n’est pas constatée ». Le communiqué précise aussi que « sauf circonstances particulières, l’interdiction des manifestations sur la voie publique n’est justifiée par les risques sanitaires que lorsque les « mesures barrières » ne peuvent être respectées ou que l’événement risque de réunir plus de 5 000 personnes. »

Manifestation Strasbourg #BlackLivesMatters le 5 juin 2020 © Martin Lelièvre pour Pokaa

Pour résumer, les Français sont de nouveau autorisés à se rassembler dans la rue, mais dans le respect strict des gestes barrières et si la manifestation ne réunit pas plus de 5000 personnes. Aussi, le juge rappelle que « conformément à la loi, toute manifestation sur la voie publique doit faire l’objet d’une déclaration préalable à la mairie ou la préfecture, et qu’elle peut être interdite par les autorités de police ou le préfet, s’ils estiment qu’elle est de nature à troubler l’ordre public, y compris pour des motifs sanitaires, ou lorsque les circonstances locales l’exigent. »

Des manifestations déjà prévues

Cette levée de l’interdiction de manifester est une nouvelle réjouissante dans un contexte social un peu tendu : depuis 10 jours, plusieurs rassemblements ont déjà eu lieu contre le racisme et les violences policières et cet après-midi, à 14h sur la place Kléber, c’est au tour des personnels soignants de revendiquer leurs droits, des conditions dignes et un respect de leur travail !

Dans l’événement Facebook de la manifestation, l’organisatrice précise d’ailleurs bien les conditions de présence : « La préfecture n’a pas interdit la manifestation (de manière officielle), il ne devrait y avoir aucun problème. Cependant, je vous rappelle les règles et les mesures de d’hygiène, à savoir le port du masque obligatoire, les mains dans les poches et une distance d’un mètre. Nous souhaitons que cette mobilisation soit faîte dans le calme et le respect de chacun. »

Alors, après avoir fait résonner nos clappements de mains tous les soirs pendant le confinement pour les soutenir, il est temps de faire entendre aussi nos voix, pour protéger un corps de métier qui, en temps de crise, a su nous protéger. À vos masques et vos banderoles 😉



Ça pourrait vous intéresser

+ d'articles "Strasbourg"

À la une

Strasbourg : le droit de manifester vient d’être rétabli par le Conseil d’État

Aucun commentaire pour l'instant!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Répondre

En réponse à :

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Illustrations prolonger la lecture

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Tous les articles “Strasbourg”
Contactez-nous

Contactez-nous

C’est par ici !