En ce moment, on vous parle souvent d’immobilier. Que ce soit pour vous parler des constructions d’immeubles qui n’en finissent pas, des projets de réhabilitation de quartiers prioritaires, de celui de la Coop, ou encore des prix des loyers connaissent une flambée que ne renieraient pas nos meilleures tartes. Mais il existe des perspectives plus réjouissantes, comme découvrir et mieux connaître sa ville et ses quartiers, grâce à ses bâtiments. En cela, les Journées de l’architecture sont une jolie étape à ne pas manquer. Et si elles ont déjà bien débuté, pas de panique, il reste encore plein d’activités dont on va te parler, avant la fin le 31 octobre !

Les journées de l’architecture, qu’est-ce que c’est ?

Organisé cette année sur le thème de la transition dans toute sa globalité, cet événement est piloté par la Maison européenne de l’architecture – Rhin supérieur. Depuis maintenant 19 ans, elles rythment la fin du mois de septembre et tout le mois d’octobre de villes dans trois pays frontaliers : la France, l’Allemagne et nos amis neutres qui viennent de la Suisse.

Petit bonus dans tout cela : il y a beaucoup d’événements, dont la majorité est gratuite. L’objectif ? Parler architecture, bien sûr, mais aussi découvrir ou redécouvrir notre ville à travers ses bâtiments, tous si différents !

Les incontournables

Plusieurs événements sont ainsi à ne pas manquer si tu t’intéresses au bâti strasbourgeois et à son architecture. La ville de Strasbourg est en train de construire énormément, et elle offre l’opportunité de voir comment certains projets se tiennent.

Tout d’abord, il y a aujourd’hui la présentation du Dock Citadelle-1. Pour celles et ceux qui ne le savent pas, Citadelle est le nom d’un des nouveaux quartiers résidentiels qui peupleront le Port du Rhin, à l’horizon 2021. Cette dernière est une plateforme de stationnement et de services à la mobilité, associée à un programme de logements sociaux. Selon la ville, elle représente une transition vers des modes écologiques, pile dans. En charge de la réalisation d’un programme architectural mixte sur la presqu’île Citadelle, l’architecte Serge Lucquet se propose de nous expliquer son travail. Dès 18h, au Point Coop-Café, 18 rue du Port du Rhin.

Le projet Citadelle. Crédit photo : © Lucquet architectes et Dietrich Untertrifaller architecte

Ensuite, le vendredi 25 octobre sera organisée une visite sur le parcours d’Hautepierre. Le projet urbain dans ce quartier a comme objectif de rompre avec l’urbanisme des grands ensembles en béton indissociables, en s’efforçant d’apporter des réponses à leurs défauts. Un projet expérimental, ambitieux et assez peu visualisable par écrit. Ainsi, pour vous en faire une idée, c’est donc le 25 octobre avec l’architecte Cécile Rivière. Rendez-vous à l’arrêt de tram Parc des Sports, terminus de la ligne A.

Encore beaucoup de visites…

Si ces deux visites sont une excellente méthode pour y voir un peu plus clair sur les projets de la Ville, cette dernière ne lésine pas sur les moyens pour t’expliquer ses projets. Le samedi 26 octobre à 11h, tu pourras en effet aller jeter un œil sur l’école maternelle Solange Fernex, située 16 rue de l’Elbe, dos à l’avenue du Rhin, un des nouveaux projets de la Ville.

Le projet de la Canopée à Strasbourg, en cours. Crédit photo : ©Archicub

En outre, si tu as envie de cultiver ta pause déjeuner en allant voir des bâtiments en reconversion, on a pensé à toi ! En effet, de 12h30 à 14h aujourd’hui, tu pourras aller voir la Manufacture des tabacs, au 7 rue de la Krutenau. Toujours sur la même tranche horaire, tu pourras découvrir la « Canopée », projet de réhabilitation de la Maison du bâtiment, le lundi 28 octobre, rue jacques Kablé.

… mais également des expositions

Que seraient les Journées de l’architecture sans son lot d’expositions ? La fin du mois d’octobre réserve encore quelques petites surprises. Par exemple, tu as jusqu’au 30 octobre pour aller voir l’ensemble des projets présentés à l’occasion de deux concours d’architecture : le nouveau groupe scolaire de Koenigshoffen et la restructuration associée à l’extension du gymnase Albert le Grand. Sont également présentés des projets architecturaux réalisés actuellement par la Ville et l’Eurométropole de Strasbourg. Le tout au Hall du centre administratif, place de l’Etoile.

Le nouveau groupe scolaire de Koenigshoffen. Crédit photo : ©Agence MW + feld72

En outre, si cela t’intéresse, une exposition sur le thème de la réappropriation des espaces communs et partagés des immeubles d’habitat collectif t’est proposée le samedi 26 octobre, de 14h30 à 17h30 au 67 avenue Racine. Une démarche visant l’appropriation par les résidents des espaces partagés dans et autour des immeubles d’habitation. Des espaces souvent délaissés, des entre-deux que l’on traverse sans les investir.

En plus de cela, des expositions sur la Maison alsacienne au 21ème siècle ou sur la remise en cause du concept de Bauhaus sont encore présentes dans cette fin de mois d’octobre ! Tu peux les retrouver dans ce programme, respectivement page 114 et 115 du document PDF.

Deux petites manifestations culturelles pour finir

Puisque l’architecture n’est pas qu’affaire de bâtiments, voici deux dernières manifestations culturelles organisées dans le cadre des Journées de l’architecture. Il y a tout d’abord la diffusion ce soir de Blade Runner, le premier, au cinéma l’Odyssée, à partir de 20h. L’entrée est à 7€50.

Enfin, une performance de danse a lieu samedi 26 octobre au Centre chorégraphique de Strasbourg, à 14h puis 16h. L’architecture et la danse possèdent un vocabulaire commun. Pour l’une, l’espace est à occuper, habiter, traverser, modifi er. L’autre occupe, habite, traverse, modifi e l’espace par sa présence et sa gestuelle. Et cela fait toujours plaisir de découvrir un sujet sous une autre forme et un autre regard.

Tu l’auras compris, il te reste plein d’opportunités pour redécouvrir ta ville à travers ses bâtiments. Alors que ces derniers prennent une place de plus en plus grande dans la perception publique, il est toujours très intéressant d’aller se confronter à leur réalité. Pour mieux comprendre Strasbourg.

Crédit photo de couverture : © Lucquet architectes et Dietrich Untertrifaller architecte

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here