Dans la frénésie de ce mois d’octobre, on a tous besoin de se détendre un petit peu, chill out, penser à autre chose. Oui, on sait, ça vient à peine de démarrer, mais est-ce qu’il y a vraiment un moment plus opportun qu’un autre pour déconnecter ? Pas sûr. Pour certains, c’est Netflix et couette, pour d’autres, c’est grosse ambiance en boîte, et pour les derniers, c’est une petite (ou une grosse) salle de concert. Et ça tombe bien : à Strasbourg, il y a plusieurs salles et plusieurs ambiances pour se casser la voix. Et notre sélection de concerts pour garder un peu d’été dans notre année est là pour te prouver qu’à Strasbourg, il y en a vraiment pour toutes les oreilles.


The Skints – La Maison Bleue – 8 octobre :

Ils sont frais, ils sont beaux, ils ne sont pas encore trop connus et pourtant leur son a déjà bien une identité propre : les British de The Skints débarquent pour un concert à la Maison Bleue le 8 octobre prochain. Groupe considéré punk rock à la base, leur musique associe ce dernier à des notes de reggae et de dub pour un voyage à travers une nouvelle forme de mélodie, rythmée mais détendue, qui saura charmer aussi bien les fans de rock, que ceux de reggae. Et parce qu’on est pour les mariages qui transcendent les genres, on te met la billetterie ici : va mon petit papillon, c’est 20€ le mélange des univers.


Welcome to Techno and Acid Land – L’Elastic Bar – 11 octobre :

Tu aimes la techno ? Tu kiffes aussi les notes aiguës et mélodieuses de l’Acid ? Les néons ? Les gens ultra chill et la bonne humeur ambiante ? Alors cette soirée uniquement dédiée à la techno est pour toi. L’Elastic bar accueille la première édition de « Welcome To », une soirée 100% entrée gratuite, de 22h à 4h du mat’. Oublie pas de te coucher après surtout. Dormir c’est important.

On t’invite à aller voir l’évènement Facebook pour en savoir plus.


Soirée Post-Rock – Le Molodoï – 18 octobre :

Une entrée à 6€, 4 groupes – dont un local -, beaucoup de guitare dans l’air, c’est ce que propose le Molodoï d’ici deux petites semaines. MoYan groupe Strasbourgeois, Maven venu tout droit de Metz, Hubris de Fribourg et A Burial At Sea de Liverpool, feront vibrer leurs cordes d’accords doux et envoûtants qui t’enivrent avant de te faire décoller direction la Lune. Tu vois la musique que tu te mets dans les oreilles pour réviser au calme ? Ben là t’as une version live. Du pur instrumental, rien d’autre. Pour un kiff jusqu’aux étoiles. Plus d’infos par ici.

On a mis le groupe Strasbourgeois pour l’exemple, parce qu’on fait vraiment dans le favoritisme. Mais ils ont tous un son aussi joli.

Rusulka – Opéra National du Rhin – A partir du 18 octobre :

Récital en 3 actes, Rusulka est un magnifique conte lyrique pour les petits comme pour les grands. Une créature fantastique des eaux (un peu comme une sirène, tu vois ?) tombe amoureuse d’un prince (un peu comme Ariel, la petite sirène, tu vois ?) et souhaite alors se transformer pour pouvoir aller vivre d’amour et non plus d’eau fraîche. Sauf que, pas de bol du type valar morghulis, sorcière noire et Khal Drogo, elle devient muette en échange, parce que tout à un prix. Pas ultra pratique quand tu voudrais pécho un inconnu. Pour savoir comment ça se finit, parce qu’on ne vous spoilera pas tout, prends ta place par là : la-suite-de-l’histoire-trop-bien-racontée-en-haut. De 6€ à 90€, en fonction de comment t’as envie de bien voir la scène ou non.


Odezenne – La Laiterie – 19 octobre :

Rap, jazz, électro-alternative, chanson française et j’en passe, Odezenne vient soulever tes petites fesses de leur canapé pour te plonger dans leur monde parallèle, fait de musique alternative.

Le quatuor sera en concert à la Laiterie le 19 octobre, notez bien. Et prenez vos places par là : ICI. Ou LA. Ou ici, comme tu veux. C’est 24€ pour une soirée dans la stratosphère.


Queen Symphonic – Le Zénith – 8 novembre :

Tu aimes Queen ? La petite moustache de Freddy Mercury t’as toujours fait un petit quelque chose ? T’as kiffé Bohemian Rhapsody ? Alors dans la même lignée, tu devrais kiffer Queen Symphonic. Le groupe Londonien We Will Rock You, accompagné d’un orchestre symphonique, vient ravir tes oreilles de reprises du célèbre groupe, de leurs premiers à leurs derniers opus, pour une soirée « Killer Queen ».

Amateur de rock ou curieux des nouveaux arrangements de vieux classiques, la place coûte 49€ et l’effet est garanti pour te replonger dans les 70’s, pattes d’eph et gilet en cuir, tout ça tout ça. C’est par là pour un retour dans le passé. Nostalgie dans 3,2…


Rilès – Le Zénith – 18 novembre :

Rappeur français qui t’envoûte en anglais, Rilès te balance des petits morceaux aux influences diverses et variées, dont il est auteur, compositeur et interprète (le tout à tout juste 23 ans, voilà). Le rappeur sera au Zénith à l’occasion de sa nouvelle tournée internationale : le Tiger Tour, qui emmènera le petit (grand) français aux Etats-Unis pour peut-être marquer l’histoire du rap, qui sait, on lui souhaite. C’est la grande classe.

Si t’aimes le rap game, pas trop violent, qui flotte sur la vibe Américaines, c’est le moment de foncer acheter ton billet, pour la modique somme de 33€.


Maxenss – La Laiterie – 21 novembre :

Artiste décalé à la voix particulière, le jeune nîmois qui a débuté sur Youtube et sur scène aux côtés de VSO (et a entre autre fait le pitre dans l’émission La France a un Incroyable talent) vient retourner la scène de la Laiterie avec ses musiques éclectiques et son univers différent pour sa première tournée. On lui souhaite un bel accueil, en masse.

Si tu veux un aperçu Maxenss X VSO :

Et maintenant que t’es persuadé de passer une bonne soirée, la billetterie est disponible et le ticket est à 22€.


Un Violon Sur le Toit – Opéra National du Rhin – A partir du 6 décembre

Alors oui, c’est pas vraiment un concert, mais qui dit musique, dit forcément comédie musicale, parce que oui, oui monsieur, il en faut pour tout le monde. Le pitch est le suivant : « Dans un shtetl de la Russie d’avant la Révolution, Anatevka, les trois filles aînées de Tevye refusent les époux que leur père leur destine, mettant en pièce une tradition ancestrale. Le contexte dans lequel se déroule cette comédie des amours tourne vite au dramatique : confrontée à un pogrom, la communauté juive d’Anatevka doit fuir pour sa survie. Le rêve de quitter l’Europe pour les États-Unis s’avère être pour Tevye la seule véritable solution afin d’échapper à l’antisémitisme qui gagne l’Europe. » (Cf. lOpéra National du Rhin). Les places vont de 6 à 90€ (tmtc les places fancy avec les rideaux rouges et les dorures et tout le tralala) et tu peux réserver pour une des nombreuses représentations à Strasbourg ou Mulhouse, juste en cliquant ici.

Une chouille plus tard mais ils valent le détour :


Berywam – La Laiterie – 19 mars 2020

Un groupe de quatre mecs bien perchés qui te balance du beatboxing comme t’en as JAMAIS VU. Récemment spotted dans America’s Got Talent (où ils ont cartonné auprès du public américain), Berywam est capable de transformer ton salon en night club en un claquement de doigt, et pour ça, on enlève notre chapeau.

Ils nous reviennent pour ambiancer la Laiterie et retourner ton cerveau à te demander comment c’est humainement possible d’émettre de tels sons avec seulement la bouche. La place est à 21€ et disponible en ligne ici.

C’est tout pour nos suggestions. On espère que cette petite sélection un peu variée te plaira et qui sait, peut être que tu y auras trouvé tes sons de demain. Sur ce, on te laisse sur une bonne écoute, une bonne découverte et de bons concerts. La bise mon petit mélo-pokaa-mane.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here