La Grenze, vous commencez à le savoir, c’est la petite nouvelle de l’été 2019 dans le éphémère game. Terrasse culturelle, salle de concerts, bar et restauration en circuits courts, ateliers créatifs et initiations sportives : le menu est aguicheur, assez pour nous donner envie d’y jeter un coup d’œil.

Je n’ai pas eu la prétention de titrer cette article « test », car je me suis rendu sur les lieux en après midi, et n’ai donc pas eu l’occasion de découvrir la Grenze sous les étoiles, ni de profiter de sa programmation musicale. Heureux hasard cependant, je suis arrivé alors que débutait une semaine thématique répondant au doux nom de « Cultiver la terre ». L’occasion de chopper quelques tips pour faire pousser mes plants de ganga, me dis-je !

Alors voilà, pas de mensonges entre nous, je vous livre simplement ce que j’ai vu, neutre comme la suisse !

Je lirai par après qu’avec cette semaine thématique, La Grenze souhaite « inviter les habitants à aborder la terre autrement : la manipuler, apprendre à la travailler, la respecter, comprendre ses lois, ses cycles… ceci de manière conviviale, joyeuse, ludique, créative, et pourquoi pas aussi de manière poétique ».

La démarche est plutôt intéressante, d’autant plus pour les mecs comme moi dont les plantes vertes sont brunes ! L’idée des organisateurs étant ainsi de créer des espaces d’échange et d’apprentissage mutuel, pour transmettre ou découvrir comment démarrer un petite potager, recycler ses déchets verts, et finalement, devenir un consommateur un peu moins con !

Pour l’occasion, La Grenze a donné carte blanche à L’Arrosoir, pépinière associative installée au Neudorf, ainsi qu’au Collectif Horizome et son dispositif de Café végétal, et ce dernier, parlons en parce qu’il avait de la gueule.

Quelle déception même d’apprendre que c’est une installation éphémère, dans l’installation éphémère (inception de l’éphémère). Il s’agit d’une petite oasis faite de palmiers, d’une petite bibliothèque ouverte et de hamacs sur lesquels il est bon de s’affaler avec le doux ruisselèrent de l’eau en guise de playlist « méditation zen ». Un bar à thés et infusions en libre accès était aussi caché dans cette mini jungle.

Derrière l’aspect esthétique, il se déroulait aussi dans ce petit coin chilax à max, des ateliers autour de la permaculture et de l’agriculture urbaine, pour tous les âges et tous les publics. 

La bonne nouvelle, c’est que « Cultiver la terre » est en place jusqu’au 4 août, ce qui te laisse encore un peu de temps pour en profiter

Le bar à thés

Et à part ça ?

Car oui, bien que c’était tentant, je ne me suis pas laissé moisir sur un hamac. De l’autre côté de la cour, j’ai vu le stand de « Panier Bio », et lui, est éphémère autant que la Grenze le sera (tu me dis si tu as du mal à suivre).

Le concept, c’est que chaque mercredi, de 17h30 à 19h30, tu peux venir récupérer tes légumes frais et locaux issus d’une production 100% bio (pas le « bio » du Super U). 

Avec en moyenne 8 légumes différents, à toi la diversité et la qualité, deux promesses qui sont au cœur du travail du Jardin d’Agnès !

Si mes souvenirs sont bons, sur ce coup il y avait des courgettes, des pommes de terres, des tomates, des poivrons, des aubergines et quelques autres légumes qui avaient une gueule assez sexy pour que j’eus envie de croquer dedans sans prendre la peine de les cuire. Petite déception malheureusement : tous les paniers étaient déjà réservés.

Pour ne pas faire la même erreur que moi, réserve ton panier par ici : Ton panier bio à La Grenze

Et sinon, le spot de la Grenze en lui même ? 

Si nous prenons un peu peu de recul sur cette semaine thématique et ses installations pour nous concentrer sur le reste, ma foi le spot n’est pas désagréable. L’aménagement de la cour est garanti 100 % huile de coude et recyclage, à l’image des valeurs véhiculée par l’asso. Tables en bois, bar en conteneur réaménagé, transats et jolie fresque au mur font du lieu un spot sympa pour l’apéro, sans prétention, conviviale et chaleureux. Les tarifs du côté du bar sont plutôt accessibles, et le staff est souriant en plus d’être agréable. Si vous ne l’avez pas encore essayé, à vos vélos !


Infos utiles 

Brunch tous les samedi et dimanche de 11h à 15h

Petite restau tous les soirs à partir de 18h

Programmation garnie de concerts et DJ sets

Pour tout savoir, rendez vous sur le site de la Grenze


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here