L’année 2020 peine à se finir, mais ce mois de décembre riche en émotions n’a pas dit son dernier mot. La dernière surprise en date ? Un petit séisme au calme qui réveille à 7h du mat. Mais, dans ce brouillard hivernal et sous une température moyenne de 2 degrés, on peut déjà voir de l’espoir se dessiner pour l’été 2021. Ce petit rayon de soleil qui sent bon la bière et l’herbe fraîche nous vient de l’équipe d’organisation du festival des Eurockéennes de Belfort. Une équipe déterminée, qui a pris tout le monde de court en partageant sa programmation 2021 en plein mois de décembre, à travers une affiche assez symbolique.
© Bastien Pietronave/Pokaa

« Festival 2021, pourquoi on y croit ? »

Généralement annoncée au début du printemps, la programmation des Eurockéennes 2021 ne s’est pas fait attendre cette année. Pour sa 33ème édition, le festival (qui a lieu tous les ans en juillet sur la presqu’île du lac du Malsaucy), est le premier grand festival français à afficher clairement sa volonté de remettre le pied à l’étrier en annonçant sa programmation quasi-complète. Mais ils ne sont pas les seuls à vouloir œuvrer pour le retour des festivals : les organisateurs des Eurocks, ainsi que ceux de quelques 1500 festivals français, ont fait savoir leur détermination dans un texte rassembleur, titré « Festival 2021, pourquoi on y croit ? ». Un texte qui est adressé à nous, festivaliers, mais qui a également pour vocation d’interpeller et de rassurer les pouvoirs publics.

« Optimistes de nature, entrepreneurs de métier, nous sommes engagés pleinement dans la préparation de nos prochaines éditions. En responsabilité, nous travaillions avec les services de l’état aux contours d’événements qui seront adaptés au contexte sanitaire. »

© Bastien Pietronave / Pokaa

Une affiche 2021 pleine de symboles

Muse, Massive Attack, Foals ou encore Paul Kalkbrenner et The Lumineers : au-delà des premiers noms qui mettent l’eau à la bouche, l’affiche de cette année nous semble hautement symbolique.

En effet, annulé, le festival 2020 n’aura laissé aucune photo, aucun souvenir, à part peut-être celui d’une affiche aux couleurs orangées annonçant les premiers noms de cette édition fantôme. Une affiche représentant un coq, symbole de la France (on l’a compris), posé dans son petit champ avec des papillons autour de lui.

Pour l’affiche 2021, le coq est toujours là, mais il est un poil plus vaillant, plus déterminé, presque prêt à en découdre. Avec son plumage bien fourni, son bleu vif et ses couleurs chatoyantes, ce coq-là n’est pas ce tranquille volatile de basse-cour que l’on pouvait voir sur l’affiche 2020. Un symbole de détermination, une renaissance combative ? On a envie d’y croire.

Car ce coq bleu sort les griffes et défend son territoire. Même si c’est vu et revu, on peut difficilement ne pas penser au mythe du Phoenix, un animal « légendaire, doué d’une grande longévité et caractérisé par son pouvoir de renaître après s’être consumé dans les flammes. Il symbolise ainsi les cycles de mort et de résurrection. »

Bien joué la team Eurock.

En tout cas, on a pris beaucoup de plaisir à voir cette affiche passer sur notre fil d’actualité. Elle donne de l’espoir et nous permet de rêver à ce que pourrait être l’année 2021. Qui sait, une année de tous les changements placée sous le signe de la fête, de la musique, de la danse et des rencontres humaines. En tout cas, c’est ce que tout le monde espère. On croise les doigts.

>> La page Facebook des Eurocks <<

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here