Chaque semaine, un(e) DJ strasbourgeois(e) nous présente 5 disques de son choix. Coups de cœur, thématiques précises, zoom sur un genre ou une époque… Ils vous feront découvrir leurs univers à travers leur musique. Fermez les yeux, tendez l’oreille. 

Cette semaine, j’ai rencontré Chill, le fondateur de Closely. Ce monument du paysage sonore strasbourgeois a d’abord joué du hip-hop dans les années 2000, de la house puis de la techno, avant d’organiser ses propres soirées, « Closely », que tout bon amateur de musique électronique de la capitale européenne se doit de connaître. Si Closely est désormais un chapitre clos dans sa carrière, vous pouvez le retrouver régulièrement derrière les platines du KALT dont il est l’un des résidents. Isoler cinq disques de sa collection ne fut pas facile, mais après moult efforts, voici la sélection de Chill, fidèle à lui même, représentative de ses influences, de ses premiers amours et de ces tracks du moment. Let’s play.

1 – Enter the Wu-Tang (WU-TANG CLAN) 1993

J’ai choisi un album de rap en toute logique parce que j’étais DJ hip-hop à mes débuts. Enter The Wu-Tang est le premier album de rap que j’ai écouté à l’époque, en 1993. Avant j’écoutais du punk et du punk rock, et c’est après cet album que j’ai complètement changé de style musical et que je me suis mis au hip-hop. Quand cet album est sorti, c’était une vraie claque, les instrus, le flow des mecs, c’était complètement novateur. J’adorais le morceau Tearz, un peu mélancolique, avec ce sample légendaire d’After Laughter, vraiment efficace.


2 – Virginia – Pulse – 2013

Pour le second, j’ai choisi un disque d’électro, Virginia – Pulse, qui est sorti sur une compilation d’Ostgut, le label du Berghain. Je l’avais acheté là bas dans le club d’ailleurs, sans trop savoir ce qu’il y avait dessus. C’est un morceau assez introspectif qui me parle beaucoup, il y a une nappe que j’affectionne vraiment, le genre de morceau que j’écoute en fermant les yeux. Je pourrais me la passer tous les jours. C’est une track chaleureuse qui t’emporte facilement.


3 – Yucatan – Forum UP – 2016


Ça c’est un morceau de house produit par des allemands qui font vraiment du bon taff. J’aime bien la manière dont c’est produit, en full analogique. Il y a des sonorités de rites africains, un peu d’acid, c’est planant, frais et entraînant, je la joue assez souvent, j’apprécie beaucoup l’ambiance que ça véhicule.


4 – Prince of Denmark – The Body – Cut 02 – 2013

C’est un track sorti sous le label Forum. C’est techno, dub techno, très deep avec une grosse basse. C’est assez lancinant, ça dure longtemps, c’est le genre de morceau qu’il faut écouter 7, 8 minutes pour rentrer dans une espèce de transe, j’aime bien ce genre de production. C’est un des disques qui m’a fait virer de la house vers la techno. J’adore l’artiste, tout l’album est excellent.


5 – Echelon – Key 002 – 2018

Ce cinquième morceau est complètement actuel, je le joue beaucoup en ce moment. C’est sorti sur le label techno KEY, du DJ italien Freddy K qui est un super DJ qui joue uniquement sur vinyle. C’est le genre de morceau que j’aime passer sur des gros dance floor où ça joue un peu plus rapide. C’est plus cérébral, plus planant, il y a plein de sonorités un peu chelou.


Track Bonus : Jensen Interceptor – Haze – 2018

Ce bonus, c’est un artiste que j’ai découvert il y a pas longtemps, vraiment électro. L’artiste est assez fou et ses productions son complètement dans l’air du temps, c’est vraiment à écouter.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here