1959.

J’ai gambergé toute la nuitée avant de venir vous causer. J’en ai oublié de grailler même, peur de passer pour un guignol. Je grommelais dans mon coin à pester sans raison: « Non. Non, un hareng comme moi avec une perdrix comme vous ?!!!!. Ça va jaser dans les gazons. Une hirondelle de votre classe taquine du lardu pas un loquedu dans mon genre ».

Ma petite caille, j’ai presque 20 carats, je ne vis pas de carambouilles, j’ai même mon bachot pour vous dire! Ma charrette a fière allure, une Peugeot 203, je n’suis pas un cintré! Un homme de ma classe n’a pas l’habitude de se colleter des faux derches et pour ce joli minois, je suis prêt à me prendre une avoine dans le bigorneau, à choper une bastos dans le ballon, à vous chanter la sérénade en beuglant comme une vache qu’on emmène à l’abattoir, même à faire du ballon!

Je ne cherche pas qu’à défourailler ma crampe, à vous bottiner de l’oseille ou vous butiner la marguerite. Soyez tranquille duchesse, l’emballage en douceur c’est mon métier ! Il en a sous le casque le minet et il ne souhaite pas vous engourdir. Vous êtes mon estouffade finale, la der des ders, si je n’me retenais pas je vous roulerais une galoche!

Mais attention, ne vous emballez pas. Je n’vous promets pas la lune mais de la marrade à se pisser dessus avec un miroton plein de poésie, un troubadour de l’amour, un mouflet avec un corps d’homme, un tricard de la vie ma petite néréide.

Imaginez nous à la campagne. Nos niards gambadant dans l’herbe fraîchement coupée, nous promenant à pinces jusqu’àu coucher du soleil. Par pitié ne m’envoyez pas rebondir, je n’use que de petites singeries pour vous courtiser, je vous attendrai demain à la même heure au même endroit, je l’espère verjot pour une fois.

1989.

Impossible de terminer cette partie de Sonic sur ma nouvelle Sega Master System depuis que je t’ai croisé au Prisunic. Je ne pense qu’à toi. Tes longs cheveux blonds. Ton mini short en jean et ta paire de Air Jordan. Je n’ai pas osé t’aborder devant tes copines et je ne connais pas ton pseudo Caramail. Tu dois me prendre pour un blaireau ou un dégonflé. Tu me fais penser à Kelly dans Sauvez par le Gong même si je ressemble plus à Screech qu’à Zach avec mon appareil dentaire. J’aimerais te dire tout ça de vive voix plutôt que de t’envoyer une lettre mais y’a un mec qui squatte la cabine téléphonique en bas de chez moi et je n’ai plus un franc pour m’acheter une carte téléphonique au bureau de tabac.

Ce que je peux te dire, c’est qu’avec moi, la vie c’est Hartley coeur à vif. Je défoncerai tous ceux qui se mettront en travers de mon chemin. Je n’ai pas peur d’affronter Kubiac, Freddy Krueger ou une bande de Tortues Ninja bourrées. Dans un an je passe mon permis et si tout se passe bien, mon vieux me paiera la nouvelle Peugeot 205 Roland Garros. Niveau musique, je kiffe le dernier cd 2 titres de A-Ah, mon frangin m’a gravé « Need you Tonight » de INXS et personne n’arrive à ma cheville dans mon imitation légendaire de Johnny Clegg. Asimbonanga, Asimbonang’ umandela thina,laph’ekhona,laph’ehlelikhona. J’adore aussi les animaux, je m’occupe de mon Tamagoshi comme si c’était mon fils, d’ailleurs j’aimerais fondé une famille, une espèce de Petite maison dans la prairie avec l’électricité en plus.

Enfin je crois que tu as compris que je ne suis pas un bouffon qui pique des pin’s de Larusso sur mon sac à dos Waikiki en me goinfrant de Yes. Je suis un Goonies aventureux qui pirate de la zik sur Napster, c’est vrai, mais pas un bouffeur de Malabar qui invite toutes les nanas sur MSN. Avec moi tu seras tranquille. Pas de passoire devant la télé pour mater le film du samedi soir sur Canal +, pas de plan à dix balles pour t’embrasser dans une boum pourave. Toi et moi, ça va grave déchirer. Je ne suis pas zinzin non plus, je sais bien que les mecs en terminal A1 sont plus baraqués que moi mais j’ai d’autres qualités, regarde les Bérus, ils ne ressemblent à rien mais leurs chansons donnent la chair de poule :

Le monde est une vraie porcherie /Les hommes se comportent comm’des porcs,
De l’élevage en batterie /A des milliers de tonnes de morts,
Nous sommes à l’heure des fanatiques /Folie oppression scientifique,
Nous sommes dans un état de jungle/Et partout c’est la loi du flingue
Prostitution organisée /Putréfaction gerbe et nausée,
Le Tiers-Monde crève les porcs s’empiffrent /La tension monte, les GI’s griffent,
Massacrés dans les abattoirs /Brûlés dans les laboratoires,
Parqués dans les cités-dortoir /Prisonniers derrière ton parloir,
Et au Chili les suspects cuisent/Dans les fours du gouvernement,
En Europe les rebelles croupissent /Dans les bunkers de l’isolement ,
Un homme qui éclate en morceaux /Dynamité par des bourreaux,
Des singes conduits/ La démence, Beethov’ devient ultra-violence,
D’un côté l’système monétaire /De l’autre l’ombre militaire,
Tout fini en règlement d’comptes /A coup de schlagues le sang inonde,
Flic-armée porcherie /Apartheid porcherie /Dst porcherie /Et Le Pen porcherie.

Tout ça pour dire qu’on peut se louer une cassette ce week-end ou si ça te branche, rendez-vous au Star demain soir. Y’a un nouveau film d’animation assez marrant qui vient de sortir. « Qui veut la peau de Rogger Rabbit », un truc avec des Toons et un lapin, parait que ça claque.

PS: Tu veux sortir avec moi? Oui ou non? Entoure la bonne réponse.

2019.

J’ai passé la nuit sans fermer l’œil. Y’avait que de la merde à la télé. Morandini, des reportages sur la Bac et le trafic de chichons dans le Pas-de-Calais.

J’avais une putain de boule au ventre à repenser à cette rencontre sur Tinder. J’étais tétanisé, impossible de poster une phrase qui tient la route, du coup je me lance là, sur Messenger, comme un bouffon transpirant qui vient de finir son spectacle devant sa reine.

Je ne sais pas trop quoi te dire mais je suis clean comme mec. J’ai une Golf électrique. Je fais gaffe à l’environnement, j’aime trop les chats et j’essaie de manger sans gluten. Je cale mon alimentation sur celle de Djokovic. C’est important l’alimentation, on est ce qu’on mange alors imagine la gueule de celui qui a bouffé de la viande avariée polonaise ou du lait infantile contaminé. Je suis pas un FDP mais un gadjo sérieux, je n’ai jamais fait de zonzon et j’picole pas. Bon de temps en temps, je m’envoie un Picon avec les potos, mais rien de méchant. Je sais bien qu’une gonzesse comme toi ça se tape des bourgeos, de futurs Docteur House ou du Grey’s Anatomy, un mec qui va en fac de socio ou un geek plein aux as, mais moi je porte du Farah, du Lacoste ou du Herschel, je suis une bête à Fortnite et je vais à la salle trois fois par semaine. Ma devise: ASICS. Anima Sana In Corpore Sano. Un esprit sain dans un corps sain. C’est une pub pour des baskets en latin.

Je te jure, tu m’as retourné la face quand j’ai vu ta duke face sur Insta. J’ai failli avoir une descente d’organe. T’es trop une peufra. T’es mon petit Royal Deluxe à moi, un kebab avec de la feta, de l’oignon rouge sur ma pizza. Enfin bref, j’te veux quoi.

Alors je ne sais pas si tu m’prends pour un schlag, mais si tu kiffes un minimum ma queue de cheval de BG et que ma petite moustache de crooner te rend ouf, je te donne rendez- vous au Burger King de la gare, demain à la même heure. Je porterai un jogging bleu, une paire de requin grise et sur la table, y aura deux McFlurry au Crunch avec supplément de caramel. Je vois les choses en grand avec toi, on peut aller se boire un coup à l’Abattoir après si ça te botte et se finir à la Salamandre avant d’aller choper des petits-pains encore chaud à la boulangerie.

Ps: Je cherche pas un plan cul. J’ai envie de faire des gamins et pas que pour les allocs. J’suis un guedin. Pour toi, j’ouvrirai une friterie, j’me déplacerai en Vélhop’ et j’escaladerai la Cathédrale pour crier ton nom alors que j’ai trop le vertige.

Tiens moi au jus ASAP. Je suis déter de chez déter, ça va passer crèm’ toi et moi.

#poéticloveurdu67

2069.

%-) smiley avec les yeux en face des trous
‘-) smiley fait un clin d’œil
🙂 smiley est content

:* baiser de la part du smiley

:*) baiser sur la joue
🙂 smiley est content, smiley trouve ça drôle
:-* smiley t’embrasse

:-/ smiley est sceptique
:-> smiley rit
:-X très gros baiser
😉 clin d’oeil du smiley
!-) smiley avec un œil plus grand que l’autre
,-) smiley fait un clin d’œil

`-) idem, mais avec l’autre oeil
=|:-{| smiley gentleman (haute forme & moustache)
v:~-) smiley rit en larmes
o<$:o) smiley fait le clown
:>o smiley surpris
:-p smiley tire la langue

:-v smiley bavard
:-V smiley très bavard
:-J smiley faisant des commentaires insolents
(-_-) smiley sourit secrètement
@= smiley de « la bombe » ou l’expression d’une explosion violent (amour, passion, violent…)
o= smiley du bougie allumée ou de la passion brûlante
@>—>—-smiley de la rose (déclaration d’amour)
:- l’homme
>- la femme
|-O naissance
~(:-o bébé smiley


Mr Zag

Mr Zag a une voisine, un chat, des collègues, un job, il aime Lynch, Radiohead et Winshluss. Mr Zag a un Pinocchio tatoué sur le bras, quelques gribouilles en islandais, il ouvre les yeux et décrit le monde avec une vision bien à lui.

> Découvrir ses textes <

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here