Bienvenue sur le site de Pokaa.fr

Votre navigateur est obsolète.

Merci de le mettre à jour pour voir le site correctement

Mettre à jour

Recherche

Lance une recherche dans les articles ou vidéos parmi l’ensemble des publications de Pokaa.

Publicité

Strasbourg : 22 restos-bars qui nous ont récemment quittés

23.5k Lectures
Publicité
Publicité

« Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme »

Comme le disait Lavoisier en parlant du doner kebab de sa rue fraîchement devenu un bar à soupe healthy, les choses ne disparaissent pas, elles se gentrifient changent. Strasbourg n’échappe pas à cette règle et les vagues d’ouverture de ces dernières années n’ont pas pu se faire sans être précédées par une série de fermeture. Pour une fois, ce sont ces dernières dont nous vous parlerons. Ces lieux, ces adresses dont nous avons profité, passé de bons (ou mauvais) moments et qui nous ont souvent marqué. Ces établissement qui vont peut être aussi nous manquer.

Faites travailler vos mémoires, place à la nostalgie.
(Cliquer ici pour accentuer l’effet)



La Popartiserie : Petit coin de féérie, d’art et de convivialité, la Pop, c’était la garantie de se sentir bien, de faire de belles rencontres et d’alimenter sa curiosité. Elle aura marqué Strasbourg de son passage : stimulant les artistes locaux et offrant un lieu de tous les possibles au coeur de la Grande Ile. Une belle explosion créative qui aura nourrit tout ceux qui s’y sont frottés. Espérons que Strasbourg en voit d’autres.

> Souvenez-vous →


Le Monteleone : Rempart d’une cuisine italienne de la « mama », des plats simples mais réalisés parfaitement, le Monteleone c’était l’Italie comme on aime et après une fermeture du restaurant au Faubourg de Saverne, l’aventure va continuer du côté du fossée des 13. On a hâte.


Cat and Cake : Le premier bar à chat de Strasbourg ouvert en 2016, n’aura malheureusement pas tenu longtemps, puisque l’établissement a fermé ses portes fin 2017. Dommage pour nos amis poilus, mais le pari était risqué.

> Souvenez-vous →


Le Bar des Plantes : Tristesse infinie dans nos petits cœurs de palmiers, le bar des plantes à côté de la CTS n’est plus. Ce petit paradis d’exotisme ouvert en 2006, où on pouvait dénicher de jolies plantes, boire un café ou chiller sur sa terrasse a fermé ses rideaux pour la dernière fois.

> Souvenez-vous →


Hot Dog City : Le restaurant situé près de la place Saint-Etienne, était déjà fermé aux clients depuis un petit moment, c’est désormais définitif : le dernier restaurant de Hot dog de Strasbourg ne reviendra plus ! Pour choper du hot dog il vous faudra maintenant courir après leurs triporteurs. Effort → réconfort.

> Souvenez-vous →


La Petite Cantoche : Fini les poulets rôtis, les pommes au four et les brunchs, la Petite Cantoche ferme ses portes pour laisser place à un resto italien qui devrait nous faire frétiller le spaghetti.
#VivaItalia

> Souvenez-vous →


Come a Roma : C’était le premier restaurant de pizza à la coupe de Strasbourg. On y a tous essayé au moins une fois sa pizza au nutella ou ses créations fraîches et curieuses. Dans un monde ou la guerre des pizzas fait rage, il est dur de garder sa position.


Bo Bun Saigon : Ouvert fin 2015, le restaurant asiatique de la place d’Austerlitz, spécialisé dans les Bo Bun, n’aura pas fait long Phò. On le regrettera, le rapport qualité-prix y était plutôt cool !

> Souvenez-vous →


Café Bo : Le café végétal de la rue d’Austerlitz ouvert en 2017, a fermé ses portes. Pour les afficionados des noix de coco fraiches, il faudra vous trouver un nouveau spot. #SorryNotSorry


Croupion qui Fume : Ouvert fin 2015, ce restaurant du quartier Saint Thomas spécialisé dans le poulet n’aura pas fait long feu. Pour les inquiets, vous pourrez retrouver les propriétaires du côté de la Krutenau, aux commandes d’une nouvelle crêperie bretonne.

> Souvenez-vous →


Mémé dans les Orties : Après 5 ans de bons et loyaux services, mémé, le repère des étudiants et riverains, a finalement fermée ses portes pour enfin prendre sa retraite. Adieu et bon vent !


Jour de Fête : C’était l’une de nos belles adresses de la Krutenau, qui mettait en avant le produit avec une cuisine créative. Les vins naturels y tenaient également une place de choix. Bref, la fête est finie et on le regrette déjà.


American Break : Pile 3 ans après l’ouverture, les donuts frais et faits maison c’est terminé ! On pourra au moins se consoler en se disant que nos poignées d’amours se porteront mieux.


Kyoto : L’immense restaurant Japonais de Grand Rue a fermé ses portes et tiré ses volets. Un concurrent de moins dans le sushi-game Strasbourgeois. RIP le sashimi. Hasta la vista les gyozas.


Café Runtz : Cuisine bistrot et maison dans la rue d’Austerlitz, le Runtz aura été comme une deuxième maison pour certains gourmands strasbourgeois avant de fermer ses portes définitivement. Une nouveauté du proprio de Bistrot Coco et Bastardo devrait bientôt y voir le jour.

> Souvenez-vous →


Le Melting Pot : De la cuisine du monde entier, des influences à n’en plus finir et une situation pile au centre du centre de la ville. Bye bye mélange des cultures.


Au Rocher du Sapin : L’histoire triste d’une brasserie bien connue qui laissera ses murs à une multinationale bien dodue. À deux pas d’Homme-de-Fer et du futur Primark, c’est KFC qui vient de reprendre le local pour asperger de friture et de panure la rue du Noyer.



La Manufakture : Après un long été à animer et surprendre le quartier de la Krutenau, la Manufakture, le lieu éphémère mixant bar, plage artificielle, club, galerie d’art et food truck pour se caler la fringale, a libéré les murs de l’ancienne manufacture des tabacs. Plus de 200 000 personnes y sont passés avant qu’elle ne tire sa révérence.

> Souvenez-vous →


Le Lavoir : Ponton flottant éphémère de l’équipe du restaurant le Botaniste, il a malheureusement fermé ses portes plus tôt que prévu, dommage car il faisait bon y chiller une pinte à la main et les pieds au bord de l’eau.


Toujours ouverts, mais plus pour très longtemps


  • L’Europe Café de l’Homme-de-fer → un Burger King en devenir.
  • Une salle de concert bien connue devrait fermer ses portes prochainement. Grande tristesse à venir.
  • Un resto de la place du Corbeau va fermer pour laisser place à un restaurant de cuisine française authentique et populaire.

Bref, ça change, ça bouge, ça ferme… Tandis que Strasbourg continue de se métamorphoser, les souvenirs s’accrochent comme des moules à leur rocher. 

Ça pourrait vous intéresser

+ d'articles "Strasbourg"

À la une

Strasbourg : 22 restos-bars qui nous ont récemment quittés

Commentaires (13)

  1. J’ai trouvé ça :
    La Coop doit être un pôle de vie culturelle, économique et citoyenne. Le cahier des charges prévoit un lieu ouvert 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, pour se divertir ou travailler. Ce lieu sera amené à remplacer la Laiterie en 2019 où les salles deviennent trop petites. Dans le parc actuel, 40 000m² seront réhabilités mais garderont leur aspect historique. »

  2. Burger King et KFC en plein centre… vraiment super … pfff.
    Je crains le pire : quelle salle de concert va bientôt fermer ses portes ???

  3. Ainsi que la Baie des Anges rue Kuhn qui avait eu les honneurs du Chef Philippe Etchebest dans  » Cauchemar en cuisine  » et qui est à vendre.

  4. Les pizzas de Come a Roma sont hébergées et à déguster chez Qui va chercher le pain à la Robertsau. En attendant de nouvelles aventures…

  5. l’Europ’ Café qui ferme pour laisser place à un Burger King … Quelle tristesse
    Et que dire de la fermeture du Meltin pot, un super restaurant, bonne ambiance et cuisine de qualitée.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Répondre

En réponse à :

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Illustrations prolonger la lecture

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Tous les articles “Strasbourg”
Contactez-nous

Contactez-nous

C’est par ici !