Joséphine, 34 ans, fondatrice du Café Runtz à Strasbourg (café – bistrot – apéro).

► Ce que tu aimes à Strasbourg ?

Un peu comme tout bon Strasbourgeois : la Petite France !
J’adore également la Krutenau, c’est un quartier dynamique, jeune et pleins d’endroits sympas.

Pour sortir, le Code Bar pour ses cocktails et le Fat Black Pussy Cat pour l’ambiance et la facilité d’y retrouver des collègues.

► Ce qu’il te manque/t’énerve à Stras ?

Un truc qui existe en Allemagne et à Paris, mais pas ici.
Un lieu dans le genre du 59 Rivoli, une maison des artistes, un endroit pour que les acteurs de la vie artistique strasbourgeoise et les habitants de la ville puissent se retrouver, partager et se rencontrer.

► Comment vois-tu Strasbourg dans 3 ans ?

Je ne sais pas… C’est un peu… C’est autant positif que négatif.

J’ai peur que les gens se ferment davantage et n’aillent plus vers les autres. Qu’ils passent à côté de pleins de choses à force de trop se focaliser sur le climat sécuritaire actuel.

D’un autre côté, pleins de découvertes sont déjà en chemin. Déjà dans mon domaine d’activité : avec l’ouverture de nouveaux bars, restos, de nouveaux concepts aux déco toujours plus originales qui stimulent la curiosité des gens.
Mais aussi plus globalement avec la dynamique qu’entame la ville : de plus en plus d’évènements, d’animations et de diversité dans les manifestations.

► Un peu plus léger : c’est quoi ta musique du moment ?

Memories – Petit Biscuit

Elle me donne envie de bouger, de m’activer et de m’ouvrir au monde.

► Tes actus du moment ?

Toujours de nouveaux plats et de nouvelles recettes !

Sinon on organise une soirée spéciale Halloween pour le 31 octobre. On l’avait déjà faite l’année dernière et les gens étaient venus nombreux et repartis heureux.
On va faire venir une école de maquillage, des hypnotiseurs, on fera gagner des cadeaux et bien évidemment : tout le monde sera déguisé !
Ça se passera de l’happy hours de 17h jusqu’à 4 heures du matin.
Bref, de quoi passer un Halloween mémorable.

Vous pouvez suivre Joséphine et son restaurant le Café Runtz sur les réseaux pour ne rien manquer de leurs actus :

« Génération Strasbourg » : comprendre la démarche en cliquant ici.

Photographie : Maria Fernandes
Texte : Vivien Latuner

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here