L’embellie dans les écoles primaires du Bas-Rhin aura finalement été de courte durée. Alors que les élèves ne devaient plus porter le masque depuis le 11 octobre, celui-ci revient en force. Dès la rentrée, il redevient obligatoire dans 39 départements. Et notamment dans le Bas-Rhin.

C’est Gabriel Attal qui a annoncé la nouvelle, lors d’un compte-rendu du Conseil des ministres du mercredi 3 novembre. Dès le lundi 8 novembre, l’obligation du port du masque à l’école primaire s’étend à 39 nouveaux départements. Pour une simple et bonne raison : ces départements ont dépassé le seul et unique critère choisi par le gouvernement pour décider du port du masque en primaire, soit un taux d’incidence supérieur à 50.


Le retour du port du masque obligatoire dans les écoles primaires du Bas-Rhin

La raison ? L’épidémie repart à la hausse. Après avoir connu une embellie, due notamment à son haut taux de vaccination (77,19 %), le Bas-Rhin voit en effet peu à peu son taux d’incidence remonter. Alors qu’il se trouvait à 40,6 sur la semaine du 10 au 16 octobre dernier, il s’élevait déjà une semaine après à 51,6. Désormais, selon les derniers chiffres disponibles, le taux d’incidence du département atteint 61,9 sur la semaine du 24 au 30 octobre. Soit au-dessus du seuil des 50 cas pour 100 000 habitants.

Dès lors, le Bas-Rhin fait partie des 39 départements concernés par l’obligation du port du masque en école primaire, qui était avait pourtant été levée dans notre département le 11 octobre dernier. Une nouvelle confirmée par Josiane Chevalier ce mercredi 3 novembre. Finalement, les élèves bas-rhinois n’auront connu que deux semaines sans masque dans leur école, sans compter les vacances. La liste des départements concernés par la mesure a en outre été publiée au Journal officiel ce jeudi 4 novembre.

Le retour du masque dans les écoles primaires marque donc d’une certaine manière le retour de la pandémie dans nos vies. Celle-ci n’est pas encore terminée, d’autant plus en hiver. Et ce, même si elle frappera sans aucun doute bien moins fort que l’année dernière puisqu’à l’époque, personne n’avait reçu de vaccins. Quoiqu’il en soit, c’est une mauvaise nouvelle pour les élèves bas-rhinois, qui devront remettre le masque. De quoi donner envie de retourner en classe.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here