Parce que randonnée alsacienne ne rime pas forcément avec dénivelé et forêt vosgienne, nous vous avons concocté une petite liste de circuits à découvrir et de lieux à ne pas rater. Des trajets à faire à pied… mais pas que !


Le jardin alpestre de la grotte Saint-Vit

Au milieu de la forêt vosgienne, à une heure de Strasbourg en voiture, se cache un petit paradis tout de verdure et de fleurs. Quotidiennement entretenu par des bénévoles passionnés, le jardin alpestre de la grotte Saint-Vit s’étend sur un promontoire rocheux et se compose de plates-bandes disposées en terrasses. Il offre une vue imprenable sur la plaine d’Alsace, le château du Haut-Barr et celui du Grand Geroldseck. Mais surtout, il surplombe une grotte réputée miraculeuse, au sein de laquelle une chapelle a été aménagée.

Une halte idéale au milieu d’une randonnée. Une boucle d’une vingtaine de kilomètres au départ de Hultehouse permet d’ailleurs de le découvrir. Au programme de ce circuit également : le château hanté du Grafenstein, des ruines gallo-romaines, et quelques instants à musarder sur les bords de la Zorn.

–> Plus d’informations

Le jardin alpestre de la grotte Saint-Vit.
© A.Me / Pokaa



Le temple bouddhiste de Weiterswiller

Autre boucle surprenante dans les Vosges du Nord, à une heure de Strasbourg toujours : celle qui permet de gambader entre Neuwiller-lès-Saverne et la Petite Pierre, pour découvrir la grotte d’Amour, le château de Hunebourg, les ruines du Herrenstein… et le temple de la Porte du Dragon de la Vieille Montagne. Un monastère dédié au bouddhisme zen fondé en 1999. Composé de plusieurs bâtiments, le lieu comprend une chapelle et un jardin librement accessibles. La Maison du Dâna (où se déroulent les méditations), est ouverte au public de 14h à 18h. Les moines et nonnes du temple réalisent également des visites guidées sur demande.

–> Plus d’informations


L’ouvrage du Four-à-Chaux à Lembach

Parfois, randonnée rime avec Histoire. Dans le nord de l’Alsace toujours, juste à côté de Wissembourg, se trouve un vestige de la ligne Maginot à ne pas manquer. L’ouvrage du Four-à-Chaux est situé en hauteur, mais il ouvre sur 3 kilomètres de galeries s’enfonçant jusqu’à 30 mètres sous terre. Du temps de son occupation, il accueillait plus de 600 hommes. Des bénévoles proposent chaque jour des visites guidées qui permettent de se familiariser avec les conditions de vie de ces soldats en visitant les dortoirs, les cuisines, ou encore l’infirmerie.

Une boucle tracée par le Club Vosgien permet de visiter ce lieux et de découvrir le château du Fleckenstein tout proche, grâce à une navette bus.

–> Plus d’informations

>> À lire ou relire : Rando, château et Colorado : on a passé un week-end dans l’étonnant Pays de Bitche



Sur les routes de l’estive

Deux fois par an, dans les vallées de Munster et de Breitenbach (à respectivement 1h30 et 45 minutes de Strasbourg), les vaches partent en transhumance. Au printemps, elles grimpent en altitude pour profiter des pâturages d’été. À l’automne, elles redescendent dans la vallée. À chaque fois, c’est un moment riche en festivités. Pour qui veut admirer de plus près ces ravissants bovins aux longs cils et à la robe tachetée – ou manger de bons produits et se régaler de divins breuvages – c’est l’occasion d’enfiler les chaussures de randonnée pour quelques kilomètres en bonne compagnie. En raison de la crise sanitaire, ces fêtes ne reprendront cependant qu’en 2022.

–> Plus d’informations

© Coraline Lafon


À cheval sur les sentiers

Pour qui traîne régulièrement ses guêtres sur les sentiers d’Alsace et de Moselle, le Champ du Feu fait partie des spots incontournables. C’est en quelque sorte le toit du Bas-Rhin, culminant à 1 098 mètres d’altitude. L’hiver, on y grimpe avec des flambeaux pour la fête de la neige, ou l’on s’y retrouve le week-end pour skier. L’été, on peut profiter du ciel dégagé pour observer les étoiles. L’endroit est d’ailleurs un haut lieu de l’astronomie dans la région. Et si tout cela ne suffisait pas, il suffit d’une petite heure sur les sentiers pour descendre admirer la cascade du Hohwald. Mais il y a encore une autre manière de profiter des lieux. Le centre de tourisme équestre Cheval Alsace propose en effet des circuits pour les cavaliers de tous niveaux, afin de découvrir ce bel environnement. Et des activités équestres originales l’hiver.

© Coraline Lafon

Autre haut lieu de la randonnée alsacienne, la vallée de Villé se laisse aussi découvrir à dos d’équidé. Située à Châtenois, à 40 minutes de Strasbourg en voiture, l’écurie de l’Ortenbourg propose des sorties à la journée sur réservation, pour visiter le château du même nom et celui du Bernstein. Un circuit qui allie le calme d’une promenade dans la forêt vosgienne au plaisir de voir le soleil décliner sur les coteaux de vignes en fin de journée. Le centre équestre propose également une boucle de 2h dans la Montagne des singes.

Autre circuit à cheval enfin – si vous étiez définitivement fâché avec vos chaussures de randonnée au point de ne plus vouloir les enfiler -, les alentours d’Oberhaslach, à 40 minutes de Strasbourg, plein ouest, sur les hauteurs de la vallée de la Bruche. Le relai équestre du Neufeld propose des circuits de randonnées à la journée ou à la demi-journée, dans un massif un peu plus pentu que ceux cités précédemment et dans un cadre idyllique !


Les maisons sous la terre de Graufthal

Les randonneurs alsaciens ont l’habitude de trouver des grottes à proximité des sentiers du Club Vosgien. Surtout dans les Vosges du Nord. Des maisons construites dans la roche, moins. Au hameau de Graufthal, à proximité de Saverne, trois bâtisses troglodytes se laissent visiter pour la modique somme de 2€50 l’entrée – une somme reversée à l’association entretenant les lieux, désaffectés depuis plus de cinquante ans. Et comme tous les beaux endroits situés entre les Vosges et le Rhin, il existe une randonnée pour y accéder. En l’occurrence, un circuit de 14,3 kilomètres qui permet également de découvrir le château de la Petite Pierre.

–> Plus d’informations

>> À lire ou relire : Sortie insolite en Alsace : les surprenantes maisons troglodytiques de Graufthal



Découvrir la vallée de la Bruche avec le meilleur ami de l’Homme

Autre nom béni des randonneurs occasionnels ou réguliers, la vallée de la Bruche est un petit coin tranquille au milieu d’un massif fort agréable à parcourir. On peut aller y mettre la tête dans les nuages sur le Schneeberg, voir dégringoler la cascade du Nideck et visiter quelques châteaux. Mais si vous voulez essayer autre chose, vous pouvez aussi parcourir les sentiers avec un husky pour une cani-rando sportive. Une quoi ? Une randonnée où chaque participant est harnaché à un chien. Et pas n’importe lequel. Car si petits qu’ils semblent être, les huskys sont des chiens de traineau bourrés d’énergie, qui tirent sur la longe au point de tracter leur binôme humain lorsqu’ils jugent le bipède un peu lent. Résultat : une randonnée en légère survitesse, avec un compagnon adorable.

–> Plus d’informations

>> A lire ou a relire : Stage de survie, huskys et cascade : une journée pour s’évader dans la Vallée de la Bruche


Le massif du Champ du Feu avec des lamas

Vous avez déjà randonné avec un âne ? Et pourquoi pas avec un lama alors ? À Blancherupt, Christian Bruls organise du printemps à l’automne des marches à la journée ou à la demi-journée en direction du Champ du Feu, avec ses guides particuliers. Au programme, découverte du massif, des fermes-auberges et des sites touristiques du coin.

–> Plus d’informations

Source: Vallée de la Bruche

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here