Après un début d’été chaotique, le soleil est finalement de retour ! C’est donc le moment idéal pour enfourcher son vélo et partir explorer les environs. Car oui, à deux coups de pédale de Strasbourg, on trouve de très jolies balades à faire. Aujourd’hui, on vous emmène sur notre porte-bagage direction Hochfelden, petite ville du Pays de la Zorn, située à environ 32 kilomètres et 2 heures de vélo de Strasbourg, en partant de la presqu’île Malraux. Au programme : des beaux paysages, des produits locaux et de la bière bien fraîche !


Selon la légende, c’est en descendant des hauteurs du Col de Saverne et en apercevant les terres du Kochersberg, que Louis XIV, le Roi Soleil, se serait écrié « Quel beau jardin ! ». C’est avec cette phrase d’introduction que le site de l’Office de Tourisme du Kochersberg présente sa belle région naturelle. D’une superficie d’environ 137 km2, ce beau jardin, aux portes de Strasbourg (on peut littéralement apercevoir la cathédrale depuis cette colline !), est niché entre le Piémont des Vosges à l’ouest, la vallée de la Zorn au nord et la vallée de la Bruche au sud. Il s’agit en fait du territoire composé par les deux Communautés de Communes que sont celles de la Zorn et celle du Kochersberg – les villes principales sont Hochfelden et Truchtersheim. Cette belle région est également réputée pour être le berceau de la tarte flambée, rien que ça, et une terre bien fertile ! On y trouve en effet de tout : des élevages d’animaux, des cultures de tabac, des plantations de fraises, de courgettes, d’artichauts, d’asperges et même de safran ! Bref, un vrai petit paradis vert, juste à côté de chez nous.

>> À lire ou relire : À la découverte du Kochersberg, le beau jardin fertile de Strasbourg


Faire du vélo au fil de l’eau

Pour démarrer cette escapade à bicyclette, le rendez-vous est donné sur la presqu’île Malraux, à l’ombre des grues géantes qui surveillent la petite plage éphémère. Il fait beau, il fait chaud et nos vaillantes montures sont nettement plus déterminées à rouler toute la journée que nos pauvres mollets. L’objectif du jour : partir à la découverte du Beau Jardin, dans le nord-ouest de Strasbourg, et rejoindre Hochfelden, gardienne de la Villa Météor et de ses bières. Une récompense qui nous fait déjà saliver. Pour y accéder, l’itinéraire cyclable numéro 5 de l’EuroVélo est tout indiqué : en partant de Strasbourg, il nous emmène tout droit vers notre destination, en passant par différents points d’intérêts, à commencer par l’intriguante église orthodoxe russe, et notre célèbre et imposant Parlement européen.

Le temps de quelques selfies devant le Parlement et c’est reparti : pendant plusieurs kilomètres, on enchaîne les écluses, les paysages verdoyants, les champs, en dépassant les bateaux et les piétons qui nous tiennent compagnie sur la route. Le soleil capricieux nous laissant ce jour-là un peu de répit, on en profite pour peaufiner notre bronzage et pour bavarder tranquillement, à califourchon sur nos deux roues. Il faut dire que la piste cyclable est très agréable et permet de se laisser porter sans trop réfléchir. N’étant pas une grosse habituée des longues balades en vélo, c’est un gros plus pour moi !


Pique-nique local au bord du canal

Après une trentaine de kilomètres, nos cuisses et nos fesses commencent à envoyer des signaux de détresse et nos estomacs bien alsaciens commencent doucement à crier famine. Bonne nouvelle : le Beau Jardin est justement réputé pour ses nombreuses fermes, qui proposent des produits locaux parfaits pour un petit pique-nique au bord de l’eau ! On prend donc la direction de Schwindratzheim, où se trouve la ferme Urban. Dans leur boutique, on retrouve des fruits et légumes cultivés directement chez eux, mais également des tas de produits d’agriculteurs voisins, comme des yaourts, du vin ou encore du fromage. Mais d’autres fermes se trouvent également dans le coin, comme la ferme Laemmel à Waltenheim-sur-Zorn, la productrice de miel Josiane Winterberger mais aussi tout un tas d’autres agriculteurs qui proposent de la vente en direct. Si vous êtes plus restaurants que pique-niques, il y a également des options tout au long de l’itinéraire à vélo, comme le restaurant À l’Ancre à Waltenheim-sur-Zorn, situé le long du canal, ou encore Un Italiano Vero à Hochfelden. Pour avoir encore plus d’options, pas mal de bonnes adresses sont à découvrir par ici.


Après l’effort, le réconfort !

Après avoir fait le plein de saucissons, de fromages locaux et de salades réalisées à partir de produits fermiers, on se retrouve près du canal, dans un bateau transformé en spot de pique-nique. L’occasion de discuter avec d’autres voyageurs en pause, et de partager ensemble un verre de rosé. Parce que oui, c’est ça aussi faire du vélo le long du canal de la Marne au Rhin : la convivialité ! Une fois les batteries chargées, c’est de nouveau reparti pour les derniers kilomètres : nos corps commencent à souffrir, mais nos yeux eux, font le plein de belles choses tant le décor est agréable. On croise une armée de cigognes dans un champ ou encore des clochers d’églises typiquement alsaciens. En plus, notre objectif approche enfin : à nous la bonne bière rafraichissante à la Villa Météor ! Car oui, depuis 2016, la plus ancienne brasserie de France a ouvert à Hochfelden cet immense site dédié à son histoire. Musée, secrets de fabrication et surtout dégustation, le tout dans un cadre fleuri : la Villa Météor est clairement une étape touristique à ne pas manquer dans le coin !

Sur Google Maps, cet itinéraire en vélo entre Rivetoile et Hochfelden est supposé durer environ 1h50. Nous avons de notre côté mis le double, avec la volonté de vraiment profiter du paysage et de ce que le Kochersberg avait à offrir. Pour ceux qui se sentent d’attaque pour faire l’aller retour dans la journée, c’est donc une option, mais elle laisse moins le temps de flâner. Alors, si vous préférez prendre votre temps, des hébergements sont également disponibles tout au long du trajet, pour prolonger un peu l’expérience ! L’occasion de passer une nuit dans l’un des deux gîtes de Madame Feuerstein, près du canal, ou dans l’Hôtel-Restaurant à l’Étoile à Mittelhausen, qui est certes à 15 minutes de vélo du parcours mais qui propose un spa, ce qui n’est pas négligeable après tant de kilomètres à vélo ! Il est également possible de revenir vers Strasbourg en TER.

Vous l’aurez compris, cette jolie balade, que l’on peut faire entre amis ou en famille (si j’ai réussi, n’importe qui peut le faire, vraiment) est un vrai condensé d’évasion locale, qui fait du bien au corps et à l’esprit. Alors, pourquoi se priver d’un peu de liberté ? 🙂

***

Pour tout savoir sur notre beau jardin
La page Facebook de l’Office de Tourisme du Kochersberg

***

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here