Chez Pokaa, on s’intéresse souvent aux grands projets strasbourgeois. Et il y en a un qui, après avoir longtemps été sous les radars, commence fortement à prendre forme. La zone commerciale nord de Vendenheim représente en effet un projet phare de l’ancienne mandature et sa transformation va arriver dès le 17 mars 2021, réhabilitée sous la forme d’une Shopping Promenade. On vous en dit plus.

Un projet qui date de 2013

Cette Shopping Promenade Coeur Alsace, de son nom complet, c’est une requalification de la zone commerciale au nord de Strasbourg. Celle où nos mamans nous emmenaient, pour aller traîner à Jardin Issler pendant des heures, après avoir prospecté le Darty et avoir fait les réserves de la semaine chez Picard. Implantée sur quatre communes de l’Eurométropole – Vendenheim, Mundolsheim, Reichstett et Lampertheim – cette zone commerciale donnait l’impression d’être qu’une rangée de gros blocs industriels souvent déserts, avec l’érosion de la grande distribution. Mais peut-être que cela va changer.

En effet, cette zone a, en 2013, fait objet d’un concours d’aménagement lancé par l’Eurométropole de Strasbourg. C’est le groupe Frey qui l’a emporté. Ce dernier se retrouve désormais en charge du renouvellement urbain et commercial de ce vaste territoire de 150 hectares, avec notamment pour mission de créer de nouveaux espaces publics, de requalifier les espaces publics existants, de déplacer certaines enseignes pour la création de logements ou d’espaces publics et de définir des prescriptions pour l’ensemble du périmètre.

© Groupe Frey


Un projet ambitieux

En d’autres mots, le groupe Frey a mené une vaste opération de requalification de la zone commerciale, avec une extension au sud. C’est 72 millions de budget d’aménagement. Un choix qui a été motivé à l’époque par les retombées fiscales qui bénéficieront aux quatre communes.

Mais c’est aussi, et surtout, un choix très ambitieux : l’objectif est d’amener plus de 4 000 emplois supplémentaires aux 3 000 déjà existants. En plus de cela, Shopping Promenade Coeur Alsace, ce seront aussi des logements, plus de 400, et une soixantaine de nouveaux commerces avec de nouveaux services et des loisirs, dans une ambiance verdoyante (le groupe avance le chiffre colossal de 35.000 arbres et arbustes plantés), selon Les Échos. Enfin, un « agroparc » de 5 hectares hébergeant un collectif de maraîchers et de la vente en circuit court est également prévu. 

© Groupe Frey


Un projet qui pose quelques questions

Dit comme ça, le projet a l’air assez incroyable. Les ambitions sont grandes, de créer un vrai cœur de vie dans une zone commerciale. Néanmoins, les questions sont nombreuses. La première repose sur une certaine crainte pour les commerçants du centre-ville de Strasbourg de voir s’éroder leur clientèle, déjà amoindrie à cause de la crise sanitaire. Sur ce sujet, à voir si les différents commerces à Strasbourg et au nord vont coopérer et offrir des prestations complémentaires, ou si ils vont se battre pour le gâteau.

La deuxième question est écologique : ce projet, aussi verdoyant qu’il est présenté, le groupe Frey table sur 35 000 arbres et arbustes selon Les Échos, reste tout de même construit sur des terres agricoles. Ce qui, si l’on rajoute le GCO, ne donne pas une image très reluisante et finalement verdoyante de l’ensemble.

Enfin, alors que les ventes en ligne ont littéralement explosé en France durant les deux confinements, est-ce qu’une grande zone commerciale élargie, en périphérie de Strasbourg, est un modèle viable ? Au vu du succès de Roppenheim par exemple, une possibilité située moins loin pour les Strasbourgeoises ou Strasbourgeois pourrait sensiblement attirer. Tant de questions.

Shopping Promenade Coeur Alsace a pour ambition de remodeler entièrement le secteur du nord de Strasbourg. Volonté de booster les commerces, de mettre des arbres et des arbustes et de créer une véritable zone de vie pour les habitants des quatre communes mais également pour les acheteurs. Reste à savoir si l’ambitieux pari portera ses fruits. Mais, en tous les cas, c’est un projet qu’il va falloir suivre de près. Et ce dès le 17 mars. 

Crédit photo de couverture : Groupe Frey

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here