Parce que novembre est un mois qui n’est pas toujours tendre et que le confinement ça peut vite être pesant, on s’est dit que chaque matin, on allait vous emmener un peu la tête ailleurs. Curiosité, bonne surprise, avancée scientifique, film, musique ou série… Un à un, les membres de l’équipe Pokaa vont vous partager ce qui, confinés comme vous, leur offre des capsules d’évasion dans un monde en pleine contamination. Bonne découverte et à demain !


Je vais continuer sur ma lancée et vous proposer des choses à écouter pendant votre télétravail ou pendant vos révisions. La semaine dernière je vous ai présenté le meilleur bruit de fond humain jamais créé : le streamer Ponce sur Twitch qui ambiance mes journées de télétravail, seul dans mon appartement. Aujourd’hui, dans une autre ambiance, plus studieuse, moins joviale mais tout aussi apaisante : The Blaze.

« Ce qui nous intéresse avant tout, c’est la vie. L’amour, la jeunesse et la folie »

The Blaze, 2018

J’ai découvert The Blaze avec leurs deux premiers clips : Virile et Territory. Dans le premier, on observe simplement deux hommes en train de fumer et de danser dans un appartement bruxellois. C’est simple et pourtant tellement efficace. La caméra virevolte autour des deux hommes, nous montre des moments privilégiés, des rapprochements presque érotiques. C’est tellement humain, tellement la vie, l’amour, la jeunesse, la folie. 

L’humain, on le retrouve aussi dans le clip de Territory qui nous présente, avec pleins d’émotions, un retour au bercail, le mal du pays, des retrouvailles familiales. C’est beau, c’est tendre et touchant.

Finalement, ce que je vous conseille pour ce confinement c’est tout simplement de lancer la session live de plus d’une heure de The Blaze à l’Aiguille du Midi publiée par la chaîne YouTube du Cercle. Le panorama est absolument fabuleux, la réalisation du live est incroyable, les plans filmés au drone sont vertigineux… Et je ne parle même pas du coucher de soleil. 

Vous l’avez compris, j’aime beaucoup l’univers visuel que propose The Blaze, je vous laisse maintenant découvrir leur musique.

© Photo de couverture : Le Cercle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here