Dès aujourd’hui, lundi 20 juillet, on rentre dans une nouvelle étape dans notre vie au temps du coronavirus : le port du masque est désormais obligatoire en Alsace et partout en France dans les lieux publics clos, pour limiter le plus possible la propagation du virus. On vous en dit un peu plus.

Une annonce en trois temps

Emmanuel Macron l’avait annoncé le 14 juillet dans son style chef d’entreprise – j’annonce, les autres disposent : le port du masque deviendrait obligatoire dans tous les lieux clos le 1er août. Alors que les médecins s’inquiétaient depuis un petit moment d’un frémissement de l’épidémie, et que les médias ont entretenu une psychose collective sur le sujet, de nombreuses voix se sont élevées pour se demander pourquoi les choses n’avançaient pas un peu plus rapidement.

© Samuel Compion pour Pokaa

Dès lors, Jean Castex, nouveau premier Ministre, a annoncé que la date limite allait être avancée dans les prochaines semaines. On arrive donc à cette date du lundi 20 juillet, à partir de laquelle le port du masque est obligatoire dans les lieux publics clos pour toutes les personnes de plus de 11 ans.

Pas de seconde vague mais des premiers frémissements

On l’a dit un peu plus haut, depuis quelques temps, les frémissements de l’épidémie se font ressentir en France. La Bretagne est désormais touchée, avec le taux de reproduction du virus le plus élevé en France métropolitaine, tout comme la Mayenne qui a vu une explosion de cas positifs. Dans le Grand Est, le taux de reproduction est encore inférieur à 1 mais augmente. Néanmoins, on n’en est clairement pas encore au stade de la deuxième vague puisque le reste des indicateurs est au vert, mais il faut tout de même rester bien vigilants en ne se faisant pas la bise par exemple, comme le gouvernement le répète… sans jamais le faire.

En outre, avec les vacances qui continuent, les flux de population se croisent et se touchent, dans la chaleur de l’été. Ce qui favorise la propagation du coronavirus, puisque celui-ci se déplace en grande partie avec les gens et peut contaminer même en plein air. C’est pour cela que dans le Bas-Rhin, la préfète a décrété vendredi 17 juillet que le port du masque pourra être rendu obligatoire pour les événements en plein air où le respect des gestes barrières sera rendu compliqué.

Dans quels lieux le port du masque est-il désormais obligatoire ?

De manière générale, dans les lieux publics clos. Certaines études prouvent que le virus peut se déplacer dans l’air. Dès lors, dans des lieux clos, surpeuplés, mal ventilés et où des personnes sont en contact rapproché pendant un moment, le virus peut facilement se transmettre. Il faut donc tenter de casser les chaînes de transmission, et le masque peut jouer un vrai rôle là-dedans. En effet, il filtre les petites gouttelettes expulsées lorsque l’on parle ou éternue. Il est aussi bon de rappeler que porter un masque, c’est protéger les autres, plus que se protéger soi-même.

Avant le 20 juillet, le masque était déjà obligatoire dans un bon nombre de lieux public clos. Le grand changement, c’est qu’il sera désormais obligatoire dans les banques, les administrations, les marchés couverts et surtout les commerces et centres commerciaux. Pour le reste des établissements, la liste peut-être trouvée ci-dessous.

La liste des lieux concernés par l’obligation du port du masque 👇

Gepostet von Préfète de la région Grand Est et du Bas-Rhin am Montag, 20. Juli 2020

Par ailleurs, dans les établissements sportifs couverts – type salles de sport -, les bars/restaurants les salles de spectacles et les cinémas, le port du masque sera obligatoire dans les déplacements au sein de l’établissement. Enfin, pour les entreprises, le flou subsiste : celles ne recevant pas de public devront gérer cela au cas par cas en fonction des situations, selon les mots de Jean Castex.

La p’tite amende qui fait plaisir

Enfin, vous vous souvenez de l’amende de 135 euros à payer en cas de déplacement non autorisé pendant le confinement ? Et bien, pour ce nouveau décret, le gouvernement a appliqué la maxime « pourquoi changer une équipe qui gagne? » à la lettre puisque l’amende en cas de non port du masque sera également de 135 euros.

Une façon quand même assez dingue de rejeter une nouvelle fois la responsabilité sur les individus, alors que pendant un bon moment, c’est le gouvernement qui a été (ir)responsable dans la gestion du stock de masques. Petite poudre de perlimpinpin.

Ce lundi 20 juillet marque le début d’une nouvelle étape dans l’épidémie de coronavirus. Le masque est désormais obligatoire dans les espaces publics clos et c’est une manière sensée de lutter contre l’épidémie. Alors que les vacances continuent, que les chaleurs augmentent et que les gestes barrières s’amenuisent, prenez quand même soin de vous et de vos proches. On va y arriver !

1 commentaire

  1. la gène respiratoire est réelle, surtout quand il fait chaud … ! pour moi, l’usage obligatoire de masques respiratoires ne peut s’envisager vraiment que pour des utilisations ponctuelles de courte durée, dans les espaces publics clos comme annoncé mais pas plus : » La prévention des affections respiratoires » : https://www.officiel-prevention.com/dossier/protections-collectives-organisation-ergonomie/risque-chimique-2/la-prevention-des-affections-professionnelles-respiratoires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here