Bienvenue sur le site de Pokaa.fr

Votre navigateur est obsolète.

Merci de le mettre à jour pour voir le site correctement

Mettre à jour

Recherche

Lance une recherche dans les articles ou vidéos parmi l’ensemble des publications de Pokaa.

Publicité

Le premier concert post-confinement de France s’est passé à Strasbourg et on y était

3.3k Lectures
Publicité
Publicité
Le week-end dernier, la Laiterie a rouvert exceptionnellement ses portes afin d’accueillir sur scène et à travers trois concerts, le groupe d’électro-swing strasbourgeois Lyre le Temps. Une opération montée en quelques jours, qui relevait d’un véritable challenge : celui d’organiser un concert en public tout en respectant les mesures sanitaires imposées par le gouvernement.

J’aime la Laiterie comme je la connais depuis toujours, grouillante de vie. Il était donc très étrange de la retrouver 3 mois après son dernier concert « de la vie normale », à moitié déserte, foulée par une poignée de personnes masquées. Car oui, avec les nouvelles mesures gouvernementales, la Laiterie a l’autorisation d’ouvrir à nouveau, mais en respectant des règles bien précises, que nous avons pu découvrir vendredi soir. Au programme : désinfectant à l’entrée, masque obligatoire pour le public et le personnel, pas plus de 3 personnes aux toilettes à la fois, pas de vestiaire, une entrée par le club pour atteindre la grande salle et des croix rouges au sol indiquant à chacun où se positionner. La jauge a été calculée pour permettre à chaque spectateur de disposer des 4 mètres carrés réglementaires, passant ainsi de sa capacité d’accueil initiale de 870 à personnes, à 60 personnes, musiciens et personnel compris. 

L’ambiance est étrange : la Laiterie c’est la maison et après 3 mois sans la voir, j’avais envie de la retrouver comme avant. On se sent un peu nu, seul sur sa petite croix rouge avec 4 mètres de vide autour de nous. Finalement, ça manque d’être serrés dans une fosse, à partager les sueurs d’inconnus. La chaleur humaine. La seule chose qui ne change pas, c’est la spontanéité et l’énergie incroyable du groupe Lyre le Temps. Même devant un public plus que réduit, et dans des conditions pas si faciles pour réussir à chauffer une salle, les 4 membres du groupe sont survoltés, et c’est beau à voir. Ils enchaînent ainsi plus d’une heure de concert qui swingue, et rend heureux.

Au final, l’expérience était intéressante. On retrouve avec évidemment beaucoup de plaisir le live, la prestation sur scène. Mais on a grande hâte de revoir la Laiterie telle qu’on la connaît dans tout ce qui en fait son essence même : le tourbillon de vie, le partage, le naturel, la liberté et la passion.

Ça pourrait vous intéresser

+ d'articles "Coronavirus"

À la une

Le premier concert post-confinement de France s’est passé à Strasbourg et on y était

Aucun commentaire pour l'instant!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Répondre

En réponse à :

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Illustrations prolonger la lecture

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Tous les articles “Coronavirus”
Contactez-nous

Contactez-nous

C’est par ici !