Une aide de 200 € va être attribuée aux étudiants qui doivent faire face à des difficultés financières en raison de la crise sanitaire. Celle-ci concerne les étudiants ayant perdu leur emploi ou ayant vu leur stage gratifié annulé ou interrompu ainsi que les étudiants ultramarins.

Les étudiants ayant été impactés financièrement par l’épidémie du Covid-19, vont pouvoir bénéficier d’une aide de 200 €. Annoncée par le Premier ministre Edouard Philippe le 4 mai devant le Sénat, il est possible, depuis ce mardi 12 mai, d’en faire la demande. Versée en une fois et non-renouvelable, elle s’adresse aux étudiants boursiers et non boursiers inscrits dans une formation initiale d’enseignement supérieur (hors apprentis et alternants), sans condition de nationalité.

© Mathilde Piaud

L’aide concerne d’abord les étudiants ayant perdu leur emploi en raison de l’épidémie. Ceux-ci devront alors justifier d’avoir travaillé au moins 8h par semaine et pendant au moins deux mois depuis le début de l’année. Sont également concernés les étudiants dont le stage rémunéré a été annulé ou interrompu en raison de la crise sanitaire. Ce dernier doit alors être obligatoire dans le cursus de l’étudiant et devait se dérouler avant le 1er juin 2020 au plus tard.

Une aide de 200 € est également destinée aux étudiants ultramarins. Sont concernés les étudiants suivant une formation en métropole lorsque les mesures de lutte contre le Covid-19 ont été mises en place, tandis que l’un des parents ou tuteurs légaux de l’étudiant réside dans un département d’Outre-Mer, une collectivité d’Outre-Mer ou en Nouvelle-Calédonie. Pour bénéficier de cette aide l’étudiant ne doit pas avoir pu rejoindre le domicile de ces derniers.

© Anthony Jilli
Travailler et étudier en même temps : rencontre avec 8 étudiants strasbourgeois

L’ensemble des conditions et pièces justificatives sont à retrouver sur le site etudiant.gouv.fr. La demande doit quant à elle être réalisée sur les plateformes dédiées à cet effet : une pour les étudiants ayant perdu leur emploi ou stage rémunéré, une pour les étudiants ultramarins (disponibles également depuis le portail MesServices.etudiant.gouv.fr.)

L’attribution de l’aide, non-cumulable avec le chômage partiel (pour les apprentis et alternants) et l’aide aux auto-entrepreneurs, sera notifiée par le Crous instruisant la demande. 800 000 jeunes en situation de précarité pourraient en bénéficier.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here