Avec le confinement et la fermeture de tous les commerces jugés « non-essentiels », les salons de coiffure ont, eux aussi, été contraints de mettre leur activité en stand by. Nous avons donc pris des nouvelles de nos coiffeurs locaux, dont certains avaient déjà été mis à l’honneur dans un précédent article. Ils nous expliquent comment ils vivent le confinement et en profitent pour nous livrer de précieux conseils d’entretien de notre masse capillaire.

Des débuts difficiles

L’annonce a été vécue difficilement par nos commerçants, qui ont été contraints d’accuser le coup très rapidement :« Nous avons dû nous organiser, informer les clients grâce à Facebook, Instagram, Google ou envoyer des sms groupés. » nous déclare Tommy, le patron du salon Tommy & Co situé au 9, rue de Rathsamhausen au Neudorf.

Certains d’entre eux se sentent délaissés par le gouvernement. C’est par exemple le cas d’Audray Gabriel, responsable du salon M.A.G. coiffure se trouvant au 11, rue de la brigade Alsace-Lorraine : « Malgré le fonds de solidarité pour les entreprises, je ne fais pas partie des privilégiés qui auront droit à quoi que ce soit, car la perte de mon chiffre d’affaire n’est pas suffisante. Je dois donc me débrouiller toute seule. »

© Capture d’écran Emmanuel Macron, discours du 31 décembre 2019

Accompagner les client.e.s

Au grand dam de nos cheveux, les professionnels ne sont plus en mesure de prendre soin de nos têtes ébouriffées. Pourtant, ils trouvent des solutions pour rester au plus près de nos capricieuses longueurs. En effet, Tommy propose par exemple à ses client.e.s (dont il possède déjà la fiche technique) l’envoi de kits afin d’entretenir leur couleur. Il travaille également sur l’élaboration de son site internet qui propose des livraisons à domicile, tout comme Audray.

La plupart d’entre eux restent en lien avec leur clientèle via les réseaux sociaux ou par téléphone. « On profite du confinement pour donner des conseils sur la page Facebook du salon » nous explique Channatra, patronne de son propre salon Hem et Vous situé au 6, rue Sainte Madeleine.

Agnès, gérante du salon Lauréline Créateur, au 46 rue de la Kruteneau ainsi que Lylou Créateur, au 2 rue Sédillot, élabore des recettes de soins pour ses usagers, tout comme Audray, Tommy ou Channatra, qui publient régulièrement des conseils d’entretien sur leurs réseaux. De plus, ils ont ponctuellement des appels téléphoniques de leurs client.e.s afin de les conseiller quant à leur couleur ou leurs mèches pendant le confinement.

S’engager auprès de ceux qui en ont besoin

Ségolène, socio-coiffeuse (coiffeuse spécialisée au milieu médical et médico-social) tente également de rester en contact avec ses client.e.s. qui souffrent de différentes pathologies. En effet, malgré le confinement, elle continue à suivre les personnes en chimiothérapie par exemple, afin de leur apporter du soutien pendant leur évolution capillaire. Elle propose même des ateliers de socio-coiffure en visio ! Le prochain aura lieu vendredi 1er mai à 14h00. Pour s’inscrire, envoyez-lui un message via Facebook, ou un mail à l’adresse « [email protected] ».

© Facebook de Les Ciseaux de Ségo

Chanatra, quant à elle, propose ses services bénévolement à la cellule psychologique qui a été mise en place par l’hôpital de Hautepierre. En effet, l’établissement propose à ses employés de s’octroyer quelques minutes afin de souffler en prenant soin d’eux : coiffure, ostéopathie, kinésithérapie, il faut aussi ménager nos soignants.

Conseils pour prendre soin de nos cheveux pendant le confinement

Le tout premier conseil faisant l’unanimité parmi nos professionnels, c’est de laisser nos cheveux se reposer. On arrête les brushings au sèche-cheveux, les lisseurs, les boucleurs, les produits chimiques comme la mousse coiffante ou la laque. On les lâche le plus souvent possible, on les laisse res-pi-rer !

Ensuite, faire des soins. L’idéal étant des soins professionnels ou des soins maison. On évite les soins des grandes surface qui peuvent être de moindre qualité. On peut faire une petite cure de sébum d’une ou deux semaines aussi si on veut espacer ses shampoings. L’idéal pour des cheveux en bonne santé étant un shampoing par semaine. Messieurs, ça vaut également pour vous et votre petite barbiche : on la peigne, on la soigne, on la bichonne !

© Yaël / Pokaa

Enfin, on oublie les expériences capillaires insolites. Posez ces ciseaux et cette tondeuse voyons ! Laissez vos cheveux pousser, car savoir les couper correctement, c’est tout un art. Pour les racines qui repoussent sur cheveux colorés, Agnès nous conseille les accessoires pour cheveux comme le foulard, le bandeau et autres tissus. Pour les cheveux colorés, contactez votre coiffeur qui vous dirigera vers des produits corrects etaccessibles en grande surface.

Si jamais votre longueur devient trop insupportable, pour les coupes courtes, on peut éventuellement demander de l’aide afin de dégager la nuque et les oreilles à l’aide d’une tondeuse. Bien sûr, on pense à notre ami le sabot pour éviter les catastrophes. On peut rafraîchir une frange aussi avec de bons ciseaux et un peigne.

Rends les recettes !

Voici donc quelques recettes partagées par nos chers professionnels afin de vous garantir une crinière saine et brillante :

  • Les bains d’huile : jojoba, amande douce, ricin, avocat, etc. On oublie l’huile de coco qui ne servirait pas à grand chose.
  • Masque hydratant (cheveux fatigués, colorés) : faire chauffer 2 càs (cuillère à soupe) de miel à feu doux dans une casserole. Dans un bol, mélangez 1 càs de vinaigre de cidre et 1 jaune d’œuf. Ajoutez le miel et bien mélanger. Laissez poser 15 minutes puis rincez.
  • Masque ralentissant la perte de cheveux : dans un bol, mélangez 2 càs de vinaigre de cidre et 1 pincée de poivre de Cayenne. Appliquez sur les zones clairsemées et le cuir chevelu puis laissez agir 1h. Faites ensuite votre shampoing habituel.
  • Revitaliser les cheveux : incorporez à votre shampoing habituel 1 càc de bicarbonate de soude OU 1/2 citron pressé puis rincez.
  • Shampoing naturel: utilisez de l’argile. Argile verte pour cheveux gras, argile blanche pour cheveux secs et délicats.
  • Shampoing sec : si jamais vous voulez retarder le shampoing mais que vos racines commencent à être trop grasses, versez un petit peu de bicarbonate de soude (environ 1 càc) sur votre cuir chevelu, frottez et brossez généreusement la tête à l’envers.
  • Après shampoing nourrissant : dans un bol non métallique mélangez 1 càs de masque avec rinçage (karité, etc.), ½ càc d’huile (ricin, avocat, etc.), 15ml d’eau chaude, puis appliquez. Laissez poser 30 minutes puis rincez.
  • Rinçage: vous pouvez toujours ajouter un peu de vinaigre de cidre ou de fleur d’oranger à votre eau de rinçage qui apportera de la brillance à votre chevelure.
  • Le conseil d’Audray : une fois que vous avez appliqué le soin sur vos cheveux, mouillez une serviette avec de l’eau chaude. Essorez-là puis enveloppez-y vos cheveux. La chaleur active le soin, rincez une fois que la serviette est froide.
  • Le petit plus de Tommy : lorsque votre masque est posé depuis suffisamment longtemps, et avant même de mouiller vos cheveux sous l’eau, savonnez-les d’abord avec votre shampoing. Le masque ne partira que plus facilement.
© Capture d’écran / Edward aux mains d’argent

Et après le confinement ?

Les normes d’hygiène et de sécurité vont être renforcées dans les salons. Ainsi, tous les professionnels contactés ont investi dans du matériel adapté (peignoirs à usage unique, gants, solution hydroalcoolique, visière de sécurité et même thermomètre sans contact). De plus, les clients devront venir avec leur masque : « Il faudra être indulgent et s’armer de patience » nous explique Tommy. En effet, tout sera pensé pour éviter que des client.e.s ne se croisent, et il faudra un délai entre deux rendez-vous afin d’avoir le temps de tout désinfecter de fond en comble.

Avec toutes ces nouvelles normes, c’est les yeux fermés que vous pouvez retourner chez votre coiffeur. En effet, afin de les soutenir, la seule chose que nous puissions faire, c’est de prendre rendez-vous (Attention, les listes d’attente commencent à se créer). Alors pensons aussi à eux, qui se démènent afin de nous conseiller même pendant le confinement. Et gardons à l’esprit que ces investissements de matériel ont eu un impact certain sur leur trésorerie. Des coûts qui se répercuteront sans doute de quelques euros sur le prix des coiffures. Mais, au fond, avoir une chevelure de rêve, ça n’a pas de prix.

© Mathilde Piaud / Pokaa

Contacts

Hem et vous
6, rue Sainte Madeleine
67000 Strasbourg
Le site internet ici, la page Facebook ici, le profil Instagram ici

Laureline Coiffure
46, rue de la Krutenau
67000 Strasbourg
Le site internet ici, la page Facebook ici

Les ciseaux de Ségo
Socio-coiffeuse
Le site internet ici, la page Facebook ici

Lylou Créateur
2, rue Sédillot
67000 Strasbourg
Le site internet ici, la page Facebook ici

M.A.G. Coiffure
11, rue de la Brigade Alsace-Lorraine
67000 Strasbourg
Le site internet ici, la page Facebook ici, le profil Instagram ici

Tommy & co
9, rue de Rathsamhausen
67100 Strasbourg
Le site internet ici, la page Facebook ici, le profil Instagram ici


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here