Six semaines de confinement. Six semaines au cours desquelles tu as pu lire ou relire chacun des ouvrages de ta bibliothèque. La pénurie de nouvelles lectures commence doucement à se faire sentir. Heureusement, les équipes du réseau Canal BD viennent à la rescousse des lecteurs confinés et ont répertorié de nombreux albums disponibles en ligne. Certains sont en accès libre, d’autres en accès payant, mais tous peuvent être dévorés sans bouger de chez soi ! À défaut de pouvoir solliciter leurs conseils en face-à-face comme c’est possible habituellement, on a demandé aux membres de l’équipe de la librairie Ça va Buller, située en plein centre de Strasbourg, de nous recommander leurs favoris de la liste.

La liste des bandes dessinées disponibles en ligne est accessible ici, sur le site de Canal BD.


Les reco’ de Louis-Hermès

Alma – 11 histoires et légendes

« Dans le désert de Malbaz, humains, monstres, démons et génies vivent dans un équilibre fragile. C’est dans ce lieu que l’on va découvrir 11 légendes autour d’une habitante énigmatique, Alma. Pourfendeuse de dragon, sorcière, mangeuse d’enfant… Nombreuses sont les histoires qui circulent sur la femme la plus puissante du désert. Dans cet univers de dark fantasy, les mythes défilent et dépeignent la crainte que peut susciter une femme aux pouvoirs grandioses. »

>> À lire ici <<

Usagi Yojimbo

« Paquet nous offre le 5ème tome du Lapin le plus classe de tout l’Ère Edo ! Ce comics, en noir et blanc, aux allures de manga, est un classique de la bande dessinée créé par Stan Sakai et nous raconte les nombreuses aventures de Miyamoto Usagi, un rônin dont le nom est inspiré de Musashi Miyamoto (le samouraï le plus célèbre du Japon). Animaux anthropomorphiques et combats durant le Japon médiéval qui raviront les fans de Chanbara ou de BD d’aventure. »

>> À lire ici <<

© Éditions Paquet – Stan Sakai


La reco’ de Caroline

Lila T1

« Lila est une jeune fille de 10 ans qui quitte le cocon douillet de l’enfance pour découvrir l’effervescence de la pré-adolescence. Par le biais d’une fiction, l’album aborde avec intelligence et bienveillance des thématiques universelles : changements corporels, sentiments, famille et ami(e)s. Les jeunes lectrices peuvent s’identifier facilement et trouver des réponses rassurantes aux questions qu’elles se posent et n’osent peut-être pas aborder avec leurs parents. Le dessin est coloré et plein de fraîcheur et les passages bd alternent avec des éléments du journal intime de Lila créant une proximité amicale avec l’héroïne. »

© Éditions Delcourt – Pauline Roland

>> À lire ici <<


La reco’ de Laurine

Les 1ers tomes des Manga Glénat

« La Manga addict de l’équipe souligne le renouvellement de l’éditeur Glénat (pionnier du manga en France avec Akira et Dragon Ball) qui laisse en libre accès un premier tome de ses grandes séries. Dragon Ball, Bleach, Dr Slump, Ranma 1/2 mais aussi One Piece… Tous les jours un autre. De la lecture gratuite et légale de manga, mais que demande le peuple ?« 

>> À lire ici <<

© Capture écran – Glenat.com


Les reco’ de Frédéric

« Plusieurs « incontournables ». Parce que se marrer dans ces temps maussades, c’est important, « Le grand méchant Renard » est parfait. Si la machine à café vous manque, rien de tel que des histoires de bureau. Quand on est en « Open space » en plus et que les collègues sont lourdauds, on s’y croirait presque. Terminons par Emmanuel Guibert, Grand prix Angoulême 2020, qui avec Joann Sfar signe l’une des plus drôles séries de space opéra pour enfants.« 

>> Le grand méchant Renard <<

>> Sardine de l’espace <<

>> Open space <<


Un service de drive et de livraison mis en place

Le Tribunal de Nanterre ordonnait le 14 avril dernier de restreindre ses activités “aux marchandises essentielles”et d’établir une évaluation des risques pour les employés qui travaillent dans les entrepôts. Depuis, Amazon a décidé de fermer temporairement ses entrepôts en France et tente de limiter les commandes aux achats essentiels. Face-à-face entre les syndicats et le géant du e-commerce, témoignages de salariés qui se sentent mis en danger, voilà là une belle occasion de bouder l’entreprise au sourire orange au profit de nos boutiques locales.

Tout comme d’autres librairies strasbourgeoises,Ça va Buller a décidé de mettre en place depuis le 18 avril dernier, un service de drive et de livraison d’ouvrages. Pour faire part de sa demande, il suffit de contacter l’équipe via leur page Facebook, par mail, ou encore grâce à Bubble (l’application essentielle à tout fan de BD) disponible sur smartphone.

© Ça va Buller – Caroline

La livraison est possible dès trois albums et assurée par Frédéric à vélo. Elle vous coûtera seulement 1 euro. Quant au drive, les clients peuvent se rendre à la boutique pour récupérer leur album à des horaires précises disponibles juste ici. Masqué et ganté, le responsable prend, bien évidemment, toutes les précautions nécessaires afin d’assurer la sécurité de chacun.

Pour ceux en manque d’inspiration, vous trouverez une liste de BD 100% strasbourgeoises, élaborée encore une fois sur la base des précieux conseils de l’équipe de la librairie, à découvrir juste ici.


Librairie Ça va Buller
46 rue du Fossé-des-Tanneurs
67000 Strasbourg
Page Facebook & site internet


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here