Bienvenue sur le site de Pokaa.fr

Votre navigateur est obsolète.

Merci de le mettre à jour pour voir le site correctement

Mettre à jour

Recherche

Lance une recherche dans les articles ou vidéos parmi l’ensemble des publications de Pokaa.

Publicité

À 1h30 de Strasbourg, la Völklinger Hütte, ancienne usine sidérurgique classé UNESCO

6.9k Lectures
Publicité
Publicité
Le week-end dernier, j’avais besoin de dépaysement et de découvertes. J’ai donc découvert qu’à environ 1h30 en voiture de Strasbourg se trouvait un site inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO : la « Völklinger Hütte », une ancienne usine de sidérurgie située à Völklingen en Allemagne. J’ai alors sauté dans ma voiture, prête à découvrir ce lieu rempli d’histoire, de souvenirs, et de culture.



La Völklinger Hütte, un lieu chargé d’histoire

Je me suis donc plongée dans ce lieu étonnant, âgé de 147 ans. J’ai parcouru ces dédales de tuyaux pour mieux me téléporter dans le passé de cette sidérurgie. Je me suis alors retrouvée dans les années 1900, à la place des employés d’usine, casque sur la tête. Ils faisaient à l’époque fondre l’acier, travaillaient dangereusement, dans la chaleur écrasante, le vacarme incessant des machines et des wagons, la poussière brunâtre et l’odeur entêtante. En quoi cette forêt de brique et d’acier était-elle spéciale ? Elle faisait vivre toute une région. En effet, ils étaient plus de 17 000 employés à se relayer, en poste du matin, d’après-midi ou de nuit. L’usine fonctionnait 24h/24, et répondait aux commandes incessantes de fer et d’acier pour construire des ponts, des bateaux, et même du matériel de guerre.

Les guerres ont d’ailleurs augmenté les effectifs d’ouvriers : tous les prisonniers, hommes, femmes et enfants, y effectuaient quotidiennement un travail pénible et difficile. Une exposition permanente est d’ailleurs dédiée à tous ces travailleurs forcés, dont certains ont perdu la vie entre les murs de cette usine. Une œuvre d’art contemporaine que j’ai trouvé fascinante, faisant appel à tous nos sens, qui ouvre à la réflexion et vaut le coup d’œil.

J’ai beaucoup appris en découvrant, grâce à l’expo, le quotidien des travailleurs au travers de leurs témoignages, ainsi que les différentes activités de l’usine, l’utilité de machines gigantesques, leur fonctionnement, et les différentes étapes de la création des matériaux. De la salle des soufflantes à la salle des minerais, ma curiosité a été piquée par les innombrables activités de l’entreprise. J’ai apprécié d’assister aux différents films d’une quinzaine de minutes qui m’ont replongée dans l’ambiance d’antan. Les images d’archives étaient édifiantes, fascinantes, et des hommes, qu’on associe aisément à nos grands-pères, livrent des détails de leur quotidien, des anecdotes sur leur travail ou sur leurs pauses casse-croûte. J’ai également appris de façon ludique le fonctionnement des gigantesques machines, comme par exemple la machine à piston, grâce à des modèles réduits que j’ai pu activer de mes propres mains. De plus, j’ai été agréablement surprise par l’accessibilité des explications de chaque outil : même les plus jeunes visiteurs peuvent s’y projeter.


Un site qui cache bien d’autres trésors

Les secrets de la Völklinger Hütte sont restés bien gardés jusqu’à 1986, année de fermeture de l’usine comme lieu d’exploitation. C’est alors que ce lieu aux mille facettes s’est reconverti en musée, mais également en lieu d’exposition, de manifestations et même de festival.

Outre la quantité de savoir et d’anecdotes apprises au cours du circuit, je me suis laissée charmer par les matériaux rustiques tels que l’acier et la brique au soleil couchant. J’ai découvert les différentes expositions permanentes surgissant çà et là au gré de la visite, mais j’ai aussi pu savourer les œuvres temporaires proposées (En ce moment c’est « L’or des pharaons », une exposition sur l’Égypte ancienne, foncez !). C’est aussi là-bas qu’avait lieu, en 2017 l’immense Biennale d’art urbain !

Je me suis laissée surprendre par la montée au sommet de la plateforme panoramique des hauts-fourneaux, « le gueulard », afin d’admirer une vue à couper le souffle, et d’immortaliser ce moment. Je même pu me ressourcer dans un coin de verdure : oui oui, vous lisez bien ! Après l’exploitation de l’usine, puis sa transformation en patrimoine historique, la nature a pu reprendre ses droits, et c’est donc tout naturellement que les responsables ont appelé un espace dédié le « paradis », mon petit coup de cœur, qui sera je pense, d’autant plus beau d’ici quelques semaines (Vive le printemps !).


Le meilleur pour la fin…

Et pour les fêtards et les oiseaux de nuit, sachez que la Völklinger Hütte accueille le festival « Elektro Magnetic » chaque été depuis 2012, qui a vu sur sa scène de nombreux artistes célèbres dont Boys Noyze, Robin Schultze, et bien d’autres encore ! Les billets sont prochainement en prévente et je ne vous cache pas que je vais me précipiter afin d’assister à cet événement qui promet d’être mémorable.


Völklinger Hütte

Combien coûte la visite du site ? 

Gratuité pour les enfants de moins de 18 ans, les personnes souffrant de handicap et les étudiants jusqu’à 27 ans (sur présentation de la carte étudiante). Pour les travailleurs ou les personnes de plus de 27 ans, c’est 17€ l’entrée

Comment on s’y rend ? 

En voiture : Autoroute direction « Sarrebruck », puis suivre « Völklingen ». Ensuite, laissez-vous guider par les hauts fourneaux visibles depuis plusieurs kilomètres, ils vous montreront la voie. Durée : 1h30.

En train : Prendre le train direction Sarrebruck, puis arrivé en gare, sautez à nouveau dans un wagon en direction de la gare de Völklingen. Le site est ensuite accessible en cinq minutes à pieds depuis la gare de Völklingen. Durée : Environ 2h15.

Pour des informations complémentaires, notamment les mesures sanitaires, vous trouverez toutes les infos sur le site internet : https://www.voelklinger-huette.org/fr


Yaël Becker

Ça pourrait vous intéresser

+ d'articles "Strasbourg"

À la une

À 1h30 de Strasbourg, la Völklinger Hütte, ancienne usine sidérurgique classé UNESCO

Aucun commentaire pour l'instant!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Répondre

En réponse à :

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Illustrations prolonger la lecture

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Tous les articles “Strasbourg”
Contactez-nous

Contactez-nous

C’est par ici !