Bienvenue dans le monde du métal chauffé à 1 500 degrés, de l’art brut et de la matière en fusion. Bienvenue dans un univers manuel ancestral qui marie force et délicatesse, puissance et minutie. Ce monde, c’est celui de Geoffroy : un « Masseur de Métal » aux mains abîmées mais aussi délicat qu’un bisou dans le cou, un type franc à l’humour tranchant, qui vit son métier passionnément. Et cette passion, il aimerait nous la faire partager. Comment ? En créant un tout nouvel espace de formation et de création ouvert à tous, sur le nouveau site de la COOP. Et pour pouvoir ouvrir sa galaxie faîte de machines et d’enclumes et transmettre les techniques de l’un des plus vieux métiers du monde, Goeffroy a besoin de nous.

Un toit, un métier, deux mains, un projet

Voilà bientôt sept ans que Geoffroy Weibel s’est installé à La Semencerie, ce gigantesque espace d’exposition et de création collaboratif, situé à deux pas du Molodoï et de La Laiterie. Un ancien bâtiment militaire plus que centenaire transformé en espace collaboratif et festif dédié à l’art et l’artisanat.

Sous cet immense toit et cette incroyable charpente se côtoient sculpteurs, bijoutiers, scénographes, peintres, plasticiens, couturiers et bien plus d’artistes encore. En tout, ce sont 30 résidents qui se partagent l’espace de cette maison du bonheur faite de bric et de broc, d’oeuvres uniques faites main, de créations délirantes, de petits bouts de vie et d’histoire. Un lieu à l’âme presque palpable qui rassemble les rêves et les talents de chacun dans une explosion d’entraide créative.

Et au milieu de tout ça, il y a le feu, le charbon, les étincelles, un homme et des machines qui frappent, taillent, tordent, aplatissent. C’est le monde si particulier de Geoffroy le forgeron.

Au début de l’aventure, Geof squattait l’espace extérieur (il faut dire qu’il fait un peu de bruit). Il y avait simplement assemblé deux trois poutres en bois et un toit en plastoc pour se faire un atelier. Autant vous dire que c’était pas gagné d’avance pour exprimer son art, s’épanouir dans son métier et remplir son assiette.

Mais, petit à petit, Geof a pris ses marques pour devenir le forgeron de la maison. Quelques temps plus tard, il construisait lui-même (forcément) son atelier de forge et son atelier de montage. Deux zones de travail et de création complètement folles lui permettant de faire ce qu’il aime le plus : la ferronnerie d’art.

Une fois installé, il pouvait enfin s’exprimer : déformer le métal à chaud pour répondre à des commandes d’artistes et de quelques particuliers, se faire plaisir, dessiner puis créer, toujours en ouvrant son atelier comme il le pouvait aux simples curieux comme aux passionnés.

Geoffroy est un passeur de flambeau, un conteur d’histoires, un ambassadeur de la fonderie de métaux. Ce qu’il aime, c’est transmettre et montrer, palper la matière, la refroidir à l’eau et poser le regard de l’artisan sur un produit fini marqué de ses initiales. De la fierté ? Oui monsieur. De l’humilité ohhhh oui, bien plus encore.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est masseur-de-metal-forge-strasbourgimage00026-768x1024.jpeg.

Un nouvel atelier pour montrer, de nouveaux outils pour transmettre

Mais notre masseur de métal veut aller plus loin et ouvrir ses portes à tous. Le bail précaire de La Semencerie (à renouveler tous les six mois) et les motivations financières des nouveaux propriétaires (qui veulent raser le lieu pour en faire une auberge de jeunesse) l’ont également poussé à trouver un nouveau lieu de création et d’expression : Le Port du Rhin et le nouveau quartier de la Coop, dont une bonne partie des bâtiments est dédié à l’art et à la création .

Huit tonnes d’outils et de matière première sont à déménager. Encore une preuve que Geof est un pilier ancré dans le sol de La Semencerie.Mais Geoffroy, dans son optimisme et sa détermination à toute épreuve, est un putain de guerrier : pas un brin de nostalgie dans ses yeux. Pourtant il sait parfaitement ce qu’il quitte mais il ne sait pas vraiment ce qu’il va trouver à l’arrivée.

Bien sûr, son atelier à la Coop sera plus grand et lui permettra de voir l’avenir sous un jour meilleur. Bien sûr, à la Coop, les bâtiments seront neufs, l’espace plus vaste et plus lumineux et des emplacements sont déjà dédiés à son four et à sa machine de l’enfer. Il va même partager son espace avec un sculpteur sur bois et métal. Mais les moyens et le matériel dont il dispose ne lui permettront pour l’instant pas de vous former, de vous ouvrir les portes de son atelier pour que vous fabriquiez vous-même des objets fous.

Aidons Geoffroy à financer son projet !

Alors, pour pouvoir partager sa passion et former ceux qui veulent toucher du doigt la matière et sentir la chaleur du four, il a lancé un financement participatif, auquel vous pouvez participer JUSTE ICI. Ainsi, il aura les moyens matériels et financiers de proposer les formations et accompagnements qu’il souhaite :

  • Des initiations à la forge
  • Des stages de découverte du travail du métal centrés autour de la réalisation d’objets et d’outils
  • Des stages de perfectionnement pour ceux qui souhaitent aller plus loin
  • Un accompagnement aux projets intégrant des parties métalliques forgées

Déjà bien avancé, ce giga coup de pouce pourra lui permettre de financer l’aventure mais aussi et surtout de fabriquer plus d’outils, plus d’enclumes mais aussi d’aménager une mezzanine, un espace de dessin, un autre d’accueil et de rencontres. Tout ça rien que pour vous petits curieux

« Ce nouvel espace permettra le meilleur accueil possible à ceux qui souhaitent découvrir le travail du métal, se perfectionner, lier le métal à leurs projets et créations. Ou encore, tout simplement, pour se rencontrer, autour du feu. »

Vous pouvez contribuer ou non, mettre 1 ou 10 000 euros dans le projet. Mais en participant à ce projet, vous pourrez non seulement contribuer à l’accessibilité pour tous à un métier rare et passionnant mais aussi vous voir offrir des objets uniques. En effet, à partir de dix euros de participation, vous recevrez un objet personnalisé, directement sorti de l’atelier de Goeffroy : un t-shirt sérigraphié, un rouleau ou un four à tarte flambée, un couteau ou une machette en fer forgé, une hache… Que vous aurez contribué à fabriquer ! Bref il ne se fout définitivement pas de notre tronche et vous verrez, il ne manque pas d’humour.

Bref, si toi aussi, comme nous, tu as envie de soutenir un métier, une passion et un projet comme celui de Goeffroy Weibel c’est par ici :

DÉCOUVRIR LES LOTS OFFERTS POUR CHAQUE CONTRIBUTION ET PARTICIPER AU FINANCEMENT DU NOUVEL ATELIER

MERCI À GEOFFROY DE M’AVOIR OUVERT SON ATELIER <3 

***

MASSEUR DE MÉTAL (LA SEMENCERIE)

42 Rue du Ban-de-la-Roche
67000 Strasbourg

Le site internet de Masseur de Métal

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here