Pendant trois jours du vendredi 5 au dimanche 7 avril, une soixantaine d’artistes alsaciens parmi lesquels 18 strasbourgeois ouvrent leurs ateliers au public à l’occasion des Journées européennes des métiers d’art (JEMA). Lancée en 2002, la manifestation crée la rencontre entre les curieux et les professionnels de ce secteur remarquable, à la croisée de la culture, du patrimoine et de la création.

Localement co-organisées par la Fédération régionale des Métiers d’art d’Alsace (Frémaa), les Journées européennes des métiers d’art constituent le plus grand événement international dédié à la (re)découverte de ces 198 métiers et des 83 spécialités associées. Depuis 17 ans, il permet au public européen d’investir sur 72 heures les coulisses de l’artisanat d’art, qui correspond à toutes les activités de restauration, de transformation, mais aussi de création exigeant la maîtrise de gestes traditionnels comme de techniques innovantes.

Gratuite, la manifestation rencontre chaque année un certain succès auprès du public alsacien, et notamment des strasbourgeois, qui apprécient cette immersion dans un univers apaisé au cœur de la ville agitée. Alors que chacun interroge sa consommation (et réfléchit sa non-consommation), les « JEMA » représentent ainsi une belle opportunité de se sensibiliser à la valeur du fait-main tout comme de s’informer sur les débouchés de la trentaine de métiers d’art représentés en Alsace. L’occasion, aussi, d’aller à la rencontre de professionnels exerçant des métiers rares et parfois méconnus, comme facteur d’instruments de musique, taille-doucier, enlumineur, vitrailliste ou encore tisserand.

À lire : Rencontre avec un masseur de métal strasbourgeois (Pokaa)

Démonstrations, visites guidées et même ateliers d’initiation, la Frémaa promet une découverte ludique et pédagogique travers pas moins de 9 circuits en Alsace. Parmi les propositions, on relève la carrosserie HH Services, comme Hubert Haberbusch, fait Maître d’art pour son travail quarantenaire de restauration de véhicules anciens à Strasbourg ; l’atelier de la doreuse Audrey Gentner et de la graphiste Marine Weil dont l’univers délicat promet une parenthèse toute en douceur à Wissembourg ; un zoom sur les métiers du cristal, entre exposition et démonstrations au Musée Lalique de Wingen-sur-Moder ; un rendez-vous exceptionnel au Point d’Orgue de Marmoutier autour de la fabrication moderne des traditionnels orgues de Barbarie.

Mais aussi : de la céramique, de la sérigraphie, de la reliure, de la photographie et une exposition au Musée des Arts Décoratifs… Les curieux ne manqueront pas d’étoiles pour faire briller les yeux. Les Journées européennes des métiers d’art, c’est ce weekend et c’est gratuit.

À lire : Dans l’atelier de trois céramistes urbains (Pokaa)

Journées européennes des métiers d’art, édition 2019
Du vendredi 5 au dimanche 7 avril
Tout le programme en Alsace, c’est ici.
En version carte dans toute la France, c’est là.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here