De mercredi au 6 octobre, le prestigieux festival de musique classique contemporaine « Musica » revient à Strasbourg pour sa 36 ème édition. Crée en 1983, à l’initiative de Maurice Fleuret et Jack Lang, ce dernier est reconnu dans toute l’Europe comme le plus grand festival du genre. Pour cette nouvelle édition, ce sont les années 60 qui seront placées sous les projecteurs, avec pas moins de 88 œuvres dont 37 créations mondiales et huit premières françaises.

Cette édition est la dernière pour Jean Dominique Marco qui a présidé « Musica » durant 28 ans. Cet ex- fan des sixties a décidé pour son tombé de rideau de créer une programmation dont les années 60 seront le thème central. Sujet plutôt bien choisi, puisque nous fêtons également cette année les cinquante ans de mai 68. Le festival confronte chaque année des œuvres centrales dans l’histoire de la musique à des créations du XXI e siècle; des jeunes artistes émergents, à des compositeurs d’ores et déjà reconnus. « Musica » déborde d’idées nouvelles et fait la relation entre la musique et d’autres arts, afin de familiariser le public avec les expressions artistiques contemporaines dans toute leur diversité.

Et du coup, il se passe quoi cette année ?

C’est une programmation exceptionnelle qui animera différents lieux strasbourgeois durant plus de deux semaines.

  • Au théâtre le Point d’Eau, vous pourrez assister à un concert en hommage aux Beatles. C’est le groupe anglais « the Bootleg Beatles » qui interprétera une quarantaine de leurs plus gros tubes tandis qu’une vidéo viendra rappeler cette époque extraordinaire.
  • A l’Opéra National du Rhin, le groupe de vieux punks « Marquis de Sade » enflammera la salle à coups de riffs endiablés.
  • A la Cité de la musique et de la danse, des cinés-concerts auront lieu sur deux films muets « Au bonheur des Dames » et « L’Inconnu ».
  • Au Point d’Eau, un spectacle aérien « Cosmos 1969 » mêlera la bande son de la mission Apollo 11 imaginée par le compositeur Thierry Balasse à la musique d’illustres artistes pop de l’époque : Bowie, Pink Floyd…
Cosmos 1969
  • L’orchestre philharmonique de Strasbourg, sera évidemment de la partie. Il jouera avec la virtuose Isabelle Faust, la création française de Follow me, concerto pour violon d’Ondrej Adamek. Enfin, au Zénith, « 200 motels , The suites » de Franck Zappa sera porté à la scène par Antoine Gindt avec la vidéo de Philippe Béziat pour un concept d’art total où des musiciens d’un rockband délirent sur leur passage dans … 200 motels.

Mais Musica c’est aussi des ateliers pédagogiques, des résidences d’artistes, la création d’une académie de compositions … La programmation complète est à retrouver sur le site.

Le festival Musica affiche à son actif depuis sa naissance, plus de mille créations parmi les trois mille deux cents œuvre présentées. Plus de 800 compositeurs d’une cinquantaine de nationalités différentes s’y sont succédés. Musica met en lumière la place de premier ordre qu’occupe la France dans le domaine de la recherche et de l’expérimentation musicale et Strasbourg prouve encore une fois avec cette sublime vitrine, qu’elle est une ville résolument tournée vers l’Europe.


> Festival Musica <

Du 19 septembre au 6 octobre 2018

> Billetterie en ligne <


1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here