Bienvenue sur le site de Pokaa.fr

Votre navigateur est obsolète.

Merci de le mettre à jour pour voir le site correctement

Mettre à jour

Recherche

Lance une recherche dans les articles ou vidéos parmi l’ensemble des publications de Pokaa.

Publicité
zoo orangerie

Strasbourg : quel avenir pour le zoo de l’Orangerie maintenant que les animaux sont partis ?

3.4k Lectures
Publicité

Alors que les derniers animaux ont quitté le zoo de l’Orangerie il y a quinze jours, la Ville de Strasbourg a présenté son nouveau plan d’action en la faveur de nos amis poilus. L’occasion également pour la municipalité de revenir sur l’avenir du zoo de l’Orangerie.

Évolution du zoo de l’Orangerie, nouvelle étape. Près de deux ans après le conseil municipal actant la fin du zoo tel que de nombreux/ses Strasbourgeois(es) le connaissaient, tous les animaux ont désormais migré vers de meilleures endroits pour leur bien-être. Sauf deux mouflons, en bonne santé mais porteurs d’une maladie très contagieuse.

Emblématique de ce traitement contraire au bien-être animal, la cage des macaques est la dernières à avoir disparu, après trois jours de travaux laissant pour l’instant un espace vide. Mais cet espace devrait inspirer les futurs appels à projet sur l’avenir du zoo de l’Orangerie.

Publicité

Un appel à projets pour transformer le zoo en parc animalier

Les Strasbourgeois(es) s’attendant à une vraie annonce sur le futur du parc, dans les cartons depuis le début du mandat, seront rapidement déçu(e)s. Seule a été évoquée la réalité d’un appel à projet pour transformer le zoo en parc animalier pédagogique, lancé aujourd’hui pour quatre mois jusqu’à début septembre.

Si, selon Jeanne Barseghian, les projets pourront prendre plusieurs formes, l’objectif sera de conserver un site dédié aux animaux mais qui n’accueille plus d’animaux sauvages en captivité. En d’autres mots : il pourra seulement y avoir des animaux domestiques, notamment dans la mini-ferme. Ainsi, les bâtiments historiques, comme les cages, ne serviront plus. Et il n’y aura pas de nouvelles constructions immobilières sur le site.

La maire de Strasbourg souhaite également garder un ancrage territorial fort et le maintien d’activités gratuites et ouverte à toutes et tous. Enfin, l’accent des projets proposés pourra être mis sur l’observation de la faune sauvage dans le parc, tout comme sur la volonté pédagogique d’accompagner le changement de regard que l’humain porte sur l’animal. Début espéré des activités ? Courant 2024, pour un budget de 250 000 euros.

cages zoo orangerie
Les cages, c'est finito. © Nicolas Kaspar/Pokaa

Un plan d'action pour les animaux

La municipalité a surtout profité de cette conférence de presse pour présenter son nouveau plan d’actions en faveur des 2 663 espèces animales recensées à Strasbourg. Un plan co-construit selon Marie-François Hamard, adjointe en charge des animaux dans la Ville : « Nous n’avons pas travaillé tout seuls dans notre petit coin ». 

Il en ressort alors un plan très détaillé, comportant cinq grands axes et en tout 25 objectifs, qu’il est possible de retrouver sur cette page. Dans l’ordre :

  • Protéger et prendre soin des animaux domestiques : cela passe par la création d’une brigade de protection animale au sein de la police municipale, offrir une assistance aux personnes défavorisées possédant des animaux ou encore gérer de manière éthique les chats errants.
  • Partager l’espace urbain et avoir un comportement éthique envers les animaux de notre ville : la municipalité annonce développer l’éco-pâturage sur 91 parcelles et un total de 115 hectares ; la mise en place de deux pigeonniers contraceptifs ; la possibilité pour les chiens d’entrer dans les trams, un projet sur lequel des annonces seront rapidement faites par la CTS et l’Eurométropole.
  • Préserver et soigner la faune sauvage : cela passe notamment par la création de refuges LPO.
  • Être une ville exemplaire de la protection animale : le projet de la transformation du zoo de l’Orangerie fait partie de cet objectif.
  • Porter un regard neuf sur les animaux et sensibiliser à leur bien-être : la municipalité va élaborer deux livrets pédagogiques ; un sur les bonnes pratiques à suivre quand on a un animal domestique cette année et un autre sur les bonnes pratiques vis à vis de la faune sauvage en 2024.
zoo orangerie
© Nicolas Kaspar/Pokaa

Ce plan d’action, qui ira jusqu’en 2028, sera soumis au vite du conseil municipal lors de la prochaine séance, prévue le 10 mai prochain.

Depuis le début du mandat, la municipalité strasbourgeoise oeuvre en de nombreux points en faveur du bien-être animal. Ce nouveau plan d’action avec 25 objectifs va d’ailleurs dans ce sens, et on peut s’en réjouir. Néanmoins, on peut regretter une simple “présentation” plutôt que véritables annonces, notamment sur le zoo de l’Orangerie, un sujet complexe, mais qui ne semble pas avoir de fin.

IMG_9466
© Nicolas Kaspar/Pokaa

Ça pourrait vous intéresser

+ d'articles "Info locale"

À la une

Strasbourg : quel avenir pour le zoo de l’Orangerie maintenant que les animaux sont partis ?

Commentaires (1)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Répondre

En réponse à :

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Illustrations prolonger la lecture

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Tous les articles “Info locale”
Contactez-nous

Contactez-nous

C’est par ici !