La Ville s’était engagée l’été dernier en faveur de leur déplacement vers des sanctuaires et ça y est, les premiers animaux du zoo de l’Orangerie sont partis ! Pour le moment, seuls les flamants roses et les tortues ont quitté leurs enclos.



En juin 2021, la municipalité s’est positionnée sur l’épineux dossier du zoo de l’Orangerie et s’est exprimée lors du conseil municipal en faveur de la transformation de la structure et du déplacement des animaux sauvages dans des sanctuaires. Une baisse des subventions destinées à l’association des Amis du zoo de l’Orangerie avait donc été votée.

Depuis, cet interminable dossier est encore l’objet d’échanges entre la Ville et l’association. Mais une première étape a déjà été franchie, puisqu’au zoo de l’Orangerie, les premiers enclos se vident. Les six flamants roses du Chili ont été transférés ne sont plus présents dans leur volière et c’est pareil du côté des deux tortues bordées qui ont quitté leur terrarium.

© Coraline Lafon / Pokaa

19 COMMENTAIRES

    • Vous êtes vraiment des égoïstes!! Pour votre simple plaisir pour VOIR ,le plaisir des yeux. .pff!
      Une vie entière enfermée ça ne devrait pas exister ! et disons- le honnêtement, non le zoo de l’orangerie n’a pas pris soin des animaux sauvages la- bas et pendant des années ! Je suis heureuse, ravie, un grand soulagement qu’ils auront une bien meilleure vie que celle proposé par ce parc.
      Et arrêtez de vouloir tout regarder de chez vous, donner vous les moyens d’aller les voir dans leur environnement…

      • «  »donner vous les moyens d’aller les voir dans leur environnement… » »
        Merci pour ce commentaire tout a fait représentatif.
        Dans un monde futur idéal pour les animalistes : plus de zoos, seul ceux qui sont privilégiés iront voyager en Afrique ou en Asie voir tous ces animaux…..
        C’est a vomir.

  1. Il fait dire que ces pauvres tortues avaient un besoin de liberté…elles s’exprimaient régulierement sur les ondes …plaidant leur mal-être dans les DNA et évoquant leur souffrance psychlogique et sociétale….tout celà est bien fini..elles poirot ainsi s épanouir au sein d un autre zoo….mais pas chez nous…la morale est sauve !!

  2. Les cages étaient bien trop petites pour ces animaux et je suis très heureuse qu’ils puissent enfin trouver de l’espace et de la verdure !

  3. Il était grand temps de les sortir de cet enfer .Les singes sur du béton à longueur de journée,je n’ai jamais vu d’eau à proximité.En tous les cas j’espère,du moins je leurs souhaite tout le bonheur qu’ils méritent

  4. Tout à fait d’accord avec vous, c’était inhumain comme conditions ! !
    Je pense au pauvre linx tout seul dans un minuscule espace à tourner en rond, les aras et SURTOUT les pauvres singes dans une cage minuscule !
    Comment peut-on être heureux de voir ça ? Bravo de comprendre enfin et d’opérer un changement radical !
    Ça aurait dû être fait depuis longtemps selon moi

  5. La tête d’or à Lyon est un zoo…l’Orangerie ? Parc lamba où les animaux n’ont hélas jamais eu leur place.
    Enfin libéré de cette prison à animaux à Strasbourg !
    Ça fait plus de 30 ans que j’attends ça !
    Il était grand temps ! Où des singes doivent évoluer sur du béton et des barils en plastique ?
    Les linx et tous les autres avec un malheureux morceau de tronc d’arbre…perroquets dans leur bocal en verre….
    Pour faire découvrir les animaux aux enfants, vaut mieux prendre un livre que de les emmener à cet endroit.
    En somme c’est un peu aimer les animaux comme ceux qui prennent un chien le temps du confinement et ensuite s’en débarrasse…
    Vivement que tous ces animaux puissent vivre dans de bonnes conditions.

  6. Moi ce qui me choque c’est les singes ils ont des Décapage des cercles c’est horriblement choquant ils sont tous cassés comment on peut mettre des singes latent ils peuvent se jeter des pierres c’est une honte pour la ville de Strasbourg

  7. Le zoo de orangerie est un patrimoine qui fait partie des institutions de Strasbourg de 2 à 77ans comme on dit même plus c’est sur il faut le modifier et moderniser mais les animaux ne sont pas malheureux il sont parfois mieux soigner que nous il donne même des naissances comme les animaux des cirques ça prouve qu’il sont bien

  8. C’est comme visiter une maidpn de retreite en pleinf pandémie de covid.
    Les zoo et maidons de « repos » sont des mourroirs, mais on préfére des termes moins réalistes.
    Il y a dew cliniques privés où on privilégie bien être du résident, animal ou humain.
    Il faudrait plus de forêt/lac protégés sans chasseur ou braconniers.
    Laissez les vivres et se reproduire, pas les retraités, la faune.
    Prenez des poules en plein air, plus de cages sug les balcons.
    Et à ceux qui clament que les animaux ne ressentent pas d’émotions… c’est le contraire, il faut ne pas ressentir d’émotions pour dire cela.
    Et même dans les zoos cela se voit… regerder la naissance des pandas en France et toutes les autres mamans avec leurs bébés… libérez ceux qui peuvent être réintroduits.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here