Bienvenue sur le site de Pokaa.fr

Votre navigateur est obsolète.

Merci de le mettre à jour pour voir le site correctement

Mettre à jour

Recherche

Lance une recherche dans les articles ou vidéos parmi l’ensemble des publications de Pokaa.

Publicité

Risque incendie : les bons gestes à adopter si vous partez en randonnée

0 lecture
Publicité

Envie d’aller prendre le frais sur les sentiers ? De partir dans les Vosges ou les forêts de la plaine d’Alsace pour randonner ? A l’heure ou les départs de feu se multiplient un peu partout en France, il existe quelques règles à respecter pour éviter de voir les chemins partir en fumée.

Chez Pokaa, on aime bien prendre notre sac à dos et enfiler nos chaussures de rando pour partir dans le massif vosgien, quelques heures ou toute une journée. Mais depuis plusieurs semaines, la sécheresse augmente le risque d’incendie dans les zones boisées. Neuf feux de forêts sur dix étant d’origine humaine, mieux vaut être vigilants lorsque l’on part se promener.

Dans sa charte du promeneur, l’ONF (Office national des forêts) rappelle déjà dans un premier temps que les feux sont interdits en forêt. Pas de feux de camp donc. Pas de barbecue non plus, évidemment. L’ONF recommande également d’emporter avec soi un cendrier de poche pour éviter de jeter ses mégots par terre – au delà du risque d’incendie, rappelons que c’est un facteur de pollution important : un seul talon de cigarette peut contaminer 500 litres d’eau. Le texte rappelle aussi de laisser les routes forestières accessibles au secours et de camper uniquement dans les lieux autorisés.

>> A lire ou relire : Eau potable, restrictions et canicule : quelles sont les conséquences de la sécheresse en Alsace ?

© Bastien Pietronave / Pokaa


Des restrictions jusqu’au 16 août

Au delà de ces préconisations, des règles plus spécifiques peuvent être édictées. La préfecture a notamment pris la décision d’interdire temporairement l’accès à plusieurs massifs forestiers du Bas-Rhin, du samedi 13 au mardi 16 août. Dans le relief vosgien et la forêt de Haguenau, par exemple, « la circulation et le stationnement des personnes et des véhicules avec ou sans moteur seront ainsi interdits sur les pistes forestières, chemins ruraux, chemins d’exploitation, pistes cyclables et autres sentiers ouverts au public.« 

La préfète du Bas-Rhin a par ailleurs interdit les feux d’artifice, les « feux de type buchers » et les feux festifs en milieu naturel dans tout le département jusqu’au 16 août. Elle recommande de reporter tous les travaux, agricoles ou forestier, susceptibles d’engendrer des départs de feux – par la production d’étincelles notamment. Ces mesure s’ajoutent à l’interdiction « d’allumer tout type de feux dans les massifs forestiers, les boisements et les plantations ainsi qu’à moins de 200 m de ces formations végétales sauf pour les habitations », «  de fumer dans les massifs ou sur des voies qui les traversent », ou encore « d’effectuer des lâchers de lanternes volantes, comme les lanternes célestes ou lanternes thaïlandaises. »


Une application pour signaler les départs de feu

Dernier bon geste à adopter avant de partir : télécharger l’application Prévention incendie, développée par L’Entente pour la forêt méditerranéenne de Valabre. Certaines de ses fonctionnalités ne sont disponibles qu’au niveau de l’arc méditerranéen, mais elle permet de déclarer un départ de feu et de signaler sa position GPS et DFCI aux pompiers, où que l’on se trouve. Elle donne également quelques consignes de prévention pour celles et ceux qui seraient confrontés à un départ de feux et rappelle la règlementation en forêt.

A noter aussi : en cas de départ de feu, n’hésitez pas à alertez les pompiers en appelant le 18 ou le 112, en indiquant la localisation précise.

Bien qu’elles soient régulièrement martelées, toutes ces bonnes pratiques sont loin d’être anecdotiques : chaque année, plus de 3000 feux de forêt sont recensés en France, et 17 000 hectares partent en fumée. Ils font des victimes aussi bien chez les riverains et promeneurs qu’au sein de la faune. Et si la végétation se réinstalle rapidement après un incendie, plusieurs décennies sont toutefois nécessaire pour restaurer toute la biodiversité qui s’y épanouissait.

© A.Me / Pokaa

Ça pourrait vous intéresser

+ d'articles "L'info locale"

À la une

Risque incendie : les bons gestes à adopter si vous partez en randonnée

Aucun commentaire pour l'instant!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Répondre

En réponse à :

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Illustrations prolonger la lecture

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Tous les articles “L'info locale”
Contactez-nous

Contactez-nous

C’est par ici !