Bienvenue sur le site de Pokaa.fr

Votre navigateur est obsolète.

Merci de le mettre à jour pour voir le site correctement

Mettre à jour

Recherche

Lance une recherche dans les articles ou vidéos parmi l’ensemble des publications de Pokaa.

Publicité

Eau potable, restrictions et canicule : quelles sont les conséquences de la sécheresse en Alsace ?

3 Lectures
Publicité

Le jeudi 4 août, le mercure a frôlé les 40°C à Strasbourg. Le tout, après un mois de juillet 2022 « au second rang des mois les plus secs tous mois confondus » en France depuis 1958, selon Météo-France. S’ensuit donc une sécheresse qui touche désormais presque tout le pays et qui n’est pas sans conséquences pour les Strasbourgeoises et les Strasbourgeois, au-delà même des températures.


Cela n’a pas dû vous échapper : le soleil semble avoir pris ses aises à Strasbourg et dans toute la France depuis plus d’un mois. Dans le même temps, la pluie se retrouve en congés sans solde à durée indéterminée. En effet, selon Météo-France, le mois de juillet passé a connu « un cumul de précipitations agrégées de 9,7 millimètres, soit un déficit de précipitations d’environ 84% par rapport aux normales« . Conséquence : toute la France se retrouve face à une situation de sécheresse.

© Coraline Lafon


Plan canicule et interdiction des feux

Le mercredi 2 août dernier, la préfecture du Bas-Rhin annonçait que le département était placé en vigilance orange canicule, en détaillant les consignes à respecter. Le résultat d’une succession de journées passées à haute température, sans aucun, ou presque, épisode de pluie. La journée de jeudi a également vu le mercure strasbourgeois chatouiller doucement la marque historique des 40°C : un énième épisode de chaleur qui a abouti au second mois le plus sec de l’histoire en France depuis plus de 60 ans.

La préfecture du Bas-Rhin a, pour conséquences, émis un arrêté préfectoral interdisant « l’usage et le tir des feux d’artifice », « les feux de type bûcher, feux de la Saint-Jean » et même « les feux festifs en milieu naturel (de type feux de camp ou barbecue) » jusqu’au mardi 16 août à 6 heures du matin. Une manière d’éviter les feux de forêts et incendies qui ont récemment décimé des centaines d’hectares d’arbres en Gironde ou encore en Bretagne.

canicule conseils pokaa
© Pokaa


Des restrictions strictes de l’usage de l’eau

Ce phénomène de sécheresse menace également, à terme, les ressources en eau potable du pays. S’il est peu probable que, malgré le fort épisode de sécheresse que connaît le Bas-Rhin, on vienne à manquer d’eau à Strasbourg, les débits de cours d’eau se trouvent en déficit. Dans le Bas-Rhin, la préfecture a émis un arrêté préfectoral le 5 août plaçant en crise le bassin hydrographique de « Bruche, Ehn, Andlau, Giessen et Liepvrette » et celui de « Lauter, Sauer, Moder et Zorn » en alerte sécheresse. En outre, comme cela avait été le cas en 2018, le niveau du Rhin se trouve au plus bas.

Dans le Haut-Rhin, ce sont 232 communes qui se retrouvent en situation de crise à cause des conséquences de la sécheresse, entraînant une série de nouvelles restrictions de l’usage de l’eau, comme l’a annoncé la préfecture du Haut-Rhin le 2 août. Il est donc désormais interdit de laver son véhicule, de nettoyer sa terrasse ou encore de remplir sa piscine individuelle.

Mais si l’on recherche une conséquence impressionnante de cette situation de sécheresse près de chez nous, il faut se tourner du côté des Vosges, plus précisément celui de Gerardmer. En effet, le jeudi 3 août, la station balnéaire vosgienne a annoncé devoir approvisionner son réseau d’eau public avec de l’eau non potable pompée dans le lac. Conséquence : pendant 48h, les habitants et les habitantes avaient pour consigne de ne plus boire l’eau du robinet. Depuis, le site de la mairie indique que « les résultats des analyses effectuées […] font état d’eau conforme et permettent de lever la restriction de consommation. » Cependant, les consignes de restrictions d’usage de l’eau sont toujours en vigueur.

Si, à Strasbourg, la situation de sécheresse reste moins sérieuse que dans d’autres parties de l’Alsace et des Vosges, cet épisode de fortes chaleurs montre à quel point une ressource que l’on prend pour acquise peut devenir précaire et limitée avec le changement climatique. En attendant, dans cette chaleur étouffante, prenez bien soin de vous.

Ça pourrait vous intéresser

+ d'articles "Écologie"

À la une

Eau potable, restrictions et canicule : quelles sont les conséquences de la sécheresse en Alsace ?

Aucun commentaire pour l'instant!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Répondre

En réponse à :

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Illustrations prolonger la lecture

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Tous les articles “Écologie”
Contactez-nous

Contactez-nous

C’est par ici !