Ce samedi 14 mai, la Nuit des musées revient pour sa 18e édition et comme chaque année, les musées strasbourgeois se la jouent noctambules et ouvrent gratuitement leurs portes aux visiteurs. Cette année, la prog met à l’honneur les animaux grâce aux collections du Musée zoologique, l’anatomie, mais également la recherche et les fouilles des chercheurs et chercheuses strasbourgeoises en Égypte ces 150 dernières années !



Organisée depuis 2005, la Nuit des musées se tiendra à Strasbourg le samedi 14 mai prochain. Un rendez-vous immanquable, qui permet de découvrir la richesse des objets présentés dans nos musées et de découvrir le monde de la recherche sous un nouveau jour, ou plutôt sous une nouvelle nuit. Sur les trois campus (campus historique, de l’Esplanade et le campus de médecine), des visites et des événements sont organisés tout au long de la soirée.

Musée Zoologique
© Chloé Moulin / Pokaa


Les animaux à l’honneur ! 

Cette année, les animaux sont à l’honneur et on les retrouve dans plusieurs lieux à commencer par l’Institut de géologie situé rue Blessig, qui accueille la collection de paléontologie constituée d’environ 100 000 spécimens. Mais aussi à l’Institut de Géologie, où le film “ Les collections du Musée Zoologique sortent de l’ombre” dans lequel on peut observer les collections éclairées à la lampe torche, sera projeté en continu (toutes les 5min), dans l’amphithéâtre Daubrée.

Et pour celles et ceux qui aimeraient les voir en vrai, quelques animaux s’installeront sous le ciel étoilé du Planétarium, 13 rue de l’Observatoire. La réservation est néanmoins indispensable à l’adresse suivante : jds-reservation.unistra.fr.

Au Musée des Arts Décoratifs, plusieurs visites sont organisées sur le sujet avec à 20h et 21h « Animaux empaillés, animaux naturalisés… la taxidermie, c’est quoi ? », à 22h « L’animal le plus grand », et à 23h « L’animal le plus coloré ».

Musée Zoologique
© Chloé Moulin / Pokaa


Egyptologie, admirer la beauté de la science et des os 

À l’occasion des 20 ans de la Misha (Maison interuniversitaire des sciences de l’homme – Alsace), une visite guidée retraçant plus de 150 ans de recherche strasbourgeoise dans la vallée de Thèbes (qui est aujourd’hui la ville de Louxor) est proposée. La collection d’égyptologie de l’université regroupe pas moins de 6 000 pièces antiques. Masques funéraires, vases, ou encore statuettes funéraires, l’ensemble des objets présentés proviennent de fouilles menées en Egypte. La visite dure environ 45 minutes et l’inscription est obligatoire : jds-reservation.unistra.fr.

Une exposition intitulée « Supplementary Elementsest à découvrir jusqu’au 22 mai, y compris le soir du 14 où des visites guidées seront proposées. Grâce à la collaboration de plusieurs laboratoires avec des artistes plasticiens, un grand parcours d’œuvres à ciel ouvert s’étendra sur le campus de l’Esplanade. À l’origine, Supplementary Elements est un programme de quatre ans au cours duquel des chercheurs et des scientifiques ont travaillé main dans la main pour mettre en image la science. La visite est libre, mais il est possible de réserver une visite guidée d’environ 1h sur inscription à l’adresse suivante : jds-reservation.unistra.fr

Sur le campus de médecine, une partie de la collection de l’Institut d’anatomie normale sera exceptionnellement accessible en visite libre. L’institut se situe rue Kirschleger et l’entrée se fait via l’arrière du bâtiment et sur place, des os humains provenant de toutes les régions du corps, qui datent de la fin du 18e siècle jusqu’à nos jours.

© Nicolas Kaspar/Pokaa


La nature sous toutes ses formes dans les musées de la ville

L’ensemble des musées de la ville seront aussi accessibles gratuitement toute la soirée, de 19h à minuit. Palais Rohan, Musée alsacien, MAMCS, l’Aubette, des événements sont prévus dans pas moins de huit lieux différents. Et cette année, les musées de la ville ont pour thème « L’envie de nature”.

Au musée Tomi Ungerer, ce sera l’occasion de découvrir comment l’artiste a fait la part belle à la nature au sein de ses œuvres avec une visite intitulée « La représentation de la nature chez Tomi Ungerer dans Le Grand Livre Des Chansons” à 19h30 et 20h, ou encore « La représentation de la nature chez Tomi Ungerer dans Jean de la Lune », à 21h30. Au musée alsacien, les participants auront l’occasion de découvrir de 19h à minuit « Mystérieux de nature / Gheim vùn Nàtür üss », qui portera sur des objets liés à la nature et à sa symbolique. Des séances de contes seront aussi programmées de 19h30 à 22h30, ainsi que des interventions musicales du groupe Papyros’N.

Il y aura aussi plein d’ateliers auxquels participer notamment au Palais Rohan, où on pourra composer soi-même sa couronne végétale comme aux temps anciens, dans la cour du Palais, de 20h à 23h. Toujours au Palais Rohan, mais cette fois-ci au Musée Archéologique, un atelier cosmétiques naturels se tiendra de 20h à 23h, ainsi qu’un atelier “la force du sanglier” où les participants seront invités à réaliser un médaillon de 19h à 22h.

Pour consulter le programme proposé par l’Université de Strasbourg, c’est par ici et pour les musées de la ville, c’est par là !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here