Bienvenue sur le site de Pokaa.fr

Votre navigateur est obsolète.

Merci de le mettre à jour pour voir le site correctement

Mettre à jour

Recherche

Lance une recherche dans les articles ou vidéos parmi l’ensemble des publications de Pokaa.

Publicité

Ce printemps, le 5e Lieu nous invite à découvrir Strasbourg autrement

0 lecture
Publicité

Fidèle à son ambition de faire (re)découvrir Strasbourg à travers son patrimoine, son architecture et sa vie culturelle, le 5e Lieu propose ce printemps une série d’ateliers, visites et expositions à ne pas manquer. Même – surtout ! – si vous êtes Strasbourgeois(es).


Si vous faites partie de celles et ceux qui font visiter Strasbourg trois à quatre fois par an à des amis ou des parents de passage, peut-être avez-vous l’impression de tout connaître de notre bonne ville. Mais connaissez-vous le 5e Lieu ? Installé place du château, fin 2019, cet espace ouvert à tous « a été pensé comme une porte d’entrée sur la ville, détaille Edith Lauton, sa responsable. Un endroit où l’on trouve des clés pour partir en balade dans Strasbourg ».

Au rez-de-chaussée, une boutique culturelle renseigne sur la programmation et propose une billetterie centralisée – il est notamment possible d’y souscrire la carte Atout voir, sésame des bons plans sorties pour les 11-25 non étudiants. Au premier étage se trouve l’exposition permanente, Un voyage à Strasbourg, et au deuxième, le cabinet des estampes et des dessins, à visiter sur rendez-vous. Mais le 5e Lieu organise également des rendez-vous, chaque trimestre. Des offres de visites décalées, insolites. Ce printemps, une partie d’entre elles s’inscrit dans le prolongement des Rencontres de l’Illustration en mettant cette dernière à l’honneur. Petit tour d’horizon.


Deux cathédrales sur une même place

Jusqu’au 22 mai, Strasbourg comptera deux cathédrales. Môman, et celle de Tobot, installation de l’illustrateur allemand Henning Wagenbreth à découvrir au premier étage du 5e Lieu, dans la salle des expositions temporaires. Composée de plus de 1300 blocs de bois peints avec des dessins et des mots, cette structure permet de construire des images, des sculptures ou de reproduire des bâtiments, au gré des assemblages. Son nom en est un d’ailleurs, puisqu’il s’agit de l’acronyme de « toy », le jeu et de « bot » pour robot.

Plus petite et plus colorée, cette cathédrale rappelle l’importance de l’image dans l’architecture de ces édifices religieux, dont les façades richement décorées avaient vocation a raconté des histoires en lien avec les textes saints à des personnes qui ne savaient pas lire. « On retrouve cette importance des signes dans l’installation d’Henning Wagenbreth, explique Edith Lauton. Les images et symboles de Tobot racontent notre monde, d’une manière parfois un peu acide, piquante ou fantastique. C’est une exposition que l’on peut regarder d’en haut ou d’en bas, en changeant perpétuellement de regard. A chaque fois qu’on retourne la voir, on y lit de nouvelles histoires. »

La cathédrale, côté place du Château. © Nicolas Kaspar/Pokaa


Une nuit au musée

Autre temps fort des rendez-vous proposés par le 5e Lieu ce printemp s: une visite nocturne de cet espace situé en plein cœur de la ville, à l’occasion de la Nuit européenne des musées. La compagnie La Main de l’Homme est l’invitée de cet évènement et proposera des impromptus in situ mêlant danse et arts du cirque. « C’est un plaisir pour nous d’accueillir à nouveau cette compagnie, se réjouit Edith Lauton. Dans son spectacle, il sera cette fois-ci question de nos rapports à la nuit. »

Samedi 14 mai, 19h- minuit. Entrée libre.

©MS_PILLON_EMS / Document remis


Merveilleux jardins

Dans le cadre de l’opération nationale « Rendez-vous au jardin », le 5e Lieu propose ce printemps aux enfants de 3 à 8 ans d’en imaginer un ! « C’est une expérience polysensorielle qui les invitera à goûter, écouter, sentir, voir, toucher, pour découvrir l’univers du jardin et les différents modèles existant – japonais, à la française ou autre, détaille Edith Lauton. Nourri des références qu’on aura pu leur donner, ils seront ensuite invité à imaginer leur jardin idéal. »

Samedi 4 juin, de 15h à 16h. Gratuit. Sur inscription

© Remi Saillard /document remis


Redécouvrir la Neustadt

Inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2017, la Neustadt sera également dans la programmation des rendez-vous du 5e Lieu. AVLAB propose une initiation à la découpe laser pour réaliser son tableau en bois du quartier en 3D. L’occasion de revenir sur l’Histoire de cette ville nouvelle. Car si la Neustadt a acquis une notoriété internationale, elle n’en reste pas moins mystérieuse, parfois, pour les Strasbourgeois et Strasbourgeoises qui la traverse quotidiennement ou vivent dans ces grands appartements traversants – aux hauteurs sous plafonds et planchers fins difficilement compatibles avec une bonne isolation phonique.

« Derrières ces architectures qui peuvent aujourd’hui sembler monumentales se cachait une certaine volonté de l’empire de faire de Strasbourg une grande capitale régionale, rappelle Edith Lauton. Le quartier a été construit dans une logique d’extension et de modernisation de la ville ancienne. « 

Samedi 30 avril. 14h – 15h15 / 15h30 – 16h45 /17h – 18h15. 5 euros.

© Noé Milesi/ document remis


Sur les pas d’Harry Potter

Les Strasbourgeois et Strasbourgeoises le savent : il y a un peu de magie sur les bords de l’Ill. Et plus particulièrement, peut-être, du côté du lycée des Pontonniers, auquel beaucoup trouvent des airs de Poudlard. C’est en partant de cette similitude d’ailleurs qu’une médiatrice du 5e Lieu a eu l’idée de faire un croisement entre l’univers de J.K Rowling, pleine de référence, et l’architecture strasbourgeoise.

Les trois premiers chapitres de ces visites thématiques portaient sur les écoles, les portes et les escaliers de la ville. Le quatrième propose de s’intéresser aux grimoires et autres livres anciens, omniprésents dans la célèbre saga. Et incontournables dans l’Histoire de Strasbourg, ville au sein de laquelle Gutenberg a vécu, et où l’imprimerie s’est développée très tôt. Une visite qui devrait plaire aux rats de bibliothèques et autres bibliophiles.

Mercredi 27 avril de 14h à 16H et mercredi 1er juin de 10h à 12h. 5 euros.


Le Nil près de l’Ill

A chaque série de rendez-vous, le 5e Lieu propose également un évènement mystère. Seuls indices : l’intitulé, et le lieu de rendez-vous. Cette fois-ci, il s’agit de « Kyphi sur le Nil », et d’un rendez-vous donné sur le parvis de la faculté de droit, devant la statue « Pallas Athéna ». « L’objectif de cette visite mystère, c’est de faire découvrir des endroits qui sont un peu cachés, détaille Edith Lauton, soudain bien mystérieuse. On est sur des endroits qui ne sont pas accessibles au public d’ordinaire. L’idée, c’est de faire vivre aux visiteurs une expérience atypiques. »

Mercredi 18 mai de 14h à 15h30.

©MS_PILLON_EMS / document remis

***

5e Lieu

5 place de la Cathédrale, Strasbourg
Site internet

***

@Jérôme Dorkel Ville et Eurométropole de Strasbourg

*Article soutenu mais non relu par le 5e lieu

Ça pourrait vous intéresser

+ d'articles "Strasbourg"

À la une

Ce printemps, le 5e Lieu nous invite à découvrir Strasbourg autrement

Aucun commentaire pour l'instant!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Répondre

En réponse à :

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Illustrations prolonger la lecture

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Tous les articles “Strasbourg”
Contactez-nous

Contactez-nous

C’est par ici !