Il y a du nouveau dans l’univers de la restauration chinoise à Strasbourg ! Il y a un peu plus de deux mois, du côté de la rue du Fossé-des-Tanneurs, un discret restaurant nommé Sichuan voyait le jour, juste à côté de son grand frère, le restaurant Lamian. Cosy et élégant, le restaurant propose une cuisine traditionnelle typique de la région du Sichuan, l’une des huit grandes places fortes de la gastronomie chinoise. On vous parle plus en détails de cette jolie nouveauté qui va séduire les amoureux de cuisine du monde et qui, on doit l’avouer, nous a laissé un goût de reviens-y.



Dans l’univers de la cuisine chinoise à Strasbourg, il y a à boire et à manger et chaque restaurant a ses propres spécificités. Celles du restaurant Sichuan, c’est de proposer uniquement des plats traditionnels chinois issus de la région du même nom, située au sud-ouest de la Chine. On y trouve une cuisine aux saveurs marquées, composée de nombreuses épices comme le piment ou le fameux poivre du Sichuan, mais aussi un décor et une ambiance calme et feutrée qui se démarquent des autres restaurants chinois à la décoration parfois abondante. À cette adresse, pas de décoration surchargée ni de carte à rallonge : on va à l’essentiel et les aficionados de la véritable cuisine chinoise ne seront pas déçus.


Une cuisine traditionnelle chinoise qui reflète une véritable identité

Les clichés sur les restaurants chinois sont tenaces : des cartes à rallonge, des buffets à volonté et que sais-je encore. Ici, les propriétaires ont détruit tous ces stéréotypes infondés et ils ont su prouver, une fois encore, que la cuisine chinoise peut être subtile, savoureuse et vraiment surprenante. Aux fourneaux, on retrouve deux chefs originaires de la région du Sichuan, également à la tête du restaurant Lamian : pendant que l’un s’occupe des préparations froides, l’autre réalise les préparations chaudes. Et le duo n’en est pas à son coup d’essai : ils ont notamment travaillé en Russie dans de grandes maisons prestigieuses et désormais, c’est à Strasbourg que le duo expérimenté fait crépiter les casseroles.

Concernant le choix des plats, les chefs se sont tournés vers des spécialités, des sauces et des mélanges typiques de leur région. On retrouvera donc des plats que l’on a l’habitude de déguster comme les nouilles sautées ou le canard laqué, mais aussi des plats vraiment spécifiques et très originaux comme le riz sauté au caviar de poisson volant ou le bar entier à la sichuanaise. En plus de cette identité appuyée et 100 % assumée, les chefs ont décidé de travailler les plats à la manière du pays sans trop les occidentaliser (on a souvent le palais trop fragile). Voilà pourquoi sur la carte, à côté de chaque plat, le niveau de piment est indiqué pour ne pas nous enflammer le visage. Si vous aimez les saveurs comme au pays, vous pouvez y aller les yeux fermés, mais si vous êtes plus sensibles, mieux vaut demander d’ajuster la dose de piment de votre plat car ici, tout est travaillé minute et le chef peut donc varier les épices. Au menu donc : une cuisine minutieuse et savoureuse (évidemment maison), mais aussi un visuel particulièrement travaillé, et franchement ça fait son petit effet. On ne va pas vous mentir : on a pris une vraie claque.


Un restaurant aux allures de petit boudoir, sobre et raffiné

Lorsqu’on entre dans ce nouveau restaurant, on peut apprécier l’attention qui a été donnée à la décoration et au bien-être des clients. On y trouve des matériaux nobles, du mobilier lui aussi importé de la région et surtout : rien n’est surchargé et la luminosité, toute en douceur, donne envie de passer du temps à table et d’apprécier le moment calmement. On ne parle pas de prestation ni de restaurant haut de gamme, mais l’équipe a réussi à trouver un équilibre entre authenticité, tradition et modernité. Et franchement, là aussi c’est vraiment réussi.

Avec ses deux salons et sa petite salle privé (les restaurants chinois proposent souvent des annexes privatives), on a l’embarras du choix et on peut, si on le souhaite, s’isoler pour ne pas voir ni être vu. À l’entrée, on remarquera même un petit coin où l’équipe propose la cérémonie du thé traditionnelle (parfait pour prendre le temps de goûter une belle sélection de breuvages servis dans la plus pure tradition). Les coutumes et la maîtrise sont ici au service du plaisir des sens et le dicton « les meilleures choses sont les plus simples » prend alors tout son sens. Pour résumer, Sichuan est un véritable havre de paix à destination de celles et ceux qui aiment la qualité et l’authenticité, sans tomber dans le cliché du luxe ou du très haut de gamme.


Un aperçu de la carte

  • Jarret de bœuf à la sauce old chengdu 12,80€
  • Soupe de poulet fermier 8€
  • Coquelet croustillant 22,80€
  • Canard sauté au gingembre 26,80€
  • Lapin braisé 26,80€
  • Porc à la sauce piquante spéciale 18,80€
  • Travers de porc grillés au cumin 23,80€
  • Crevettes braisées au jaune d’oeuf mariné 29,90€
  • Filet de bar au piment mariné 22,80€

>> Voir la carte complète <<


Les petits et les grands +

  • Un plat du jour est proposé tous les midi de semaine à 14,80€
  • L’équipe propose une sélection pointue de vins qui se marient parfaitement avec les saveurs de la cuisine du Sichuan (près de 60 références)
  • On retrouvera aussi une sélection d’alcools de riz de grande qualité (attention c’est très fort)
  • Le restaurant propose ses plats sur Deliveroo
  • L’accès à la salle privative se fait sur un simple coup de téléphone




Sichuan

18 Rue du Fossé-des-Tanneurs
67000 Strasbourg
0388221818
Ouvert du mardi au dimanche de midi à 14h30 et de 19h et de 22h 30
La page Facebook
Le site du restaurant

*Article soutenu mais non relu par Sichuan

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here