Bienvenue sur le site de Pokaa.fr

Votre navigateur est obsolète.

Merci de le mettre à jour pour voir le site correctement

Mettre à jour

Recherche

Lance une recherche dans les articles ou vidéos parmi l’ensemble des publications de Pokaa.

Publicité

15 BD recommandées par des libraires strasbourgeois pour s’évader

1k Lectures
Publicité
Publicité

« Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage », écrivait le poète Joachim du Bellay en 1558, expliquant préférer son petit nid angevin au vaste monde. Mais pourquoi choisir ? Il y a d’autres manière de voyager que de réserver des billets d’avion, ou enfiler des chaussures de rando. Parfois, il suffit juste d’ouvrir un bouquin. En voici une quinzaine, recommandés par des libraires strasbourgeois, pour vous évader en quelques pages et planches. Toutes les recommandations si dessous sont à dénicher dans l’une des nombreuses librairies spécialisées de la ville !



Géante, de JC Deveney et Nuria Tamarit

Comment trouver sa place dans le monde quand on est une femme immense, forte, curieuse, et avide de connaissance ? Recueillie alors qu’elle était bébé par un bucheron et élevée avec six garçons, Céleste rêve de parcourir le monde. Mais son père, inquiet pour elle, lui demande de rester cachée dans la montagne. Lassée de voir ses frères quitter le nid pour voler de leurs propres ailes, la jeune femme descend un jour dans la vallée et se trouve confrontée à l’intolérance et la peur des Hommes. Commence alors un voyage initiatique qui l’amènera à côtoyer une sorcière, des religieuses, un prince, des artistes… et à accepter sa force. Un conte particulièrement inspirant et joliment mis en dessins dans des tons chauds et pastels.

©A.Me pour Pokaa


Suzette ou le grand amour, de Fabien Toulmé

Très attachée à sa grand-mère, Noémie découvre au décès de son grand-père qu’il n’était pas son grand amour. Lorsqu’elle était jeune fille au pair, en Italie, Suzette a connu un jeune homme dont elle est tombée éperdument amoureuse. Et c’était semble-t-il réciproque. Mais ils étaient tellement timides tous les deux qu’aucun ne s’est résolu à déclarer sa flamme. Et si il n’était pas trop tard ? Noémie décide d’embarquer sa grand-mère dans un road trip au delà des Alpes pour tenter de retrouvant l’ancien soupirant. Et sur le chemin, il est question de vie de couple, d’engagements, et de relations qui durent… Un coup de cœur pour Fred, de la librairie « Ça va buller » à Grand Rue.

©A.Me pour Pokaa


Ne m’oublie pas, d’Alix Garin

Placée en maison de retraite, la grand-mère de Clémence, atteinte de la maladie d’Alzheimer, a la fâcheuse manie de fuguer à tout bout de champ. Lassé de lui courir après, le personnel de l’établissement demande à la sédater. C’en est trop pour Clémence, qui décide de kidnapper sa grand-mère pour la ramener dans la maison familiale, dans l’espoir de l’aider à retrouver quelques bribes de mémoire. « C’est un voyage plein de hauts et de bas, avec de grands moments de joie, lorsque la mamie redevient lucide, et des moments plus douloureux ou elle devient comme une enfant fragile et ne sait plus ou elle est », détaille Caroline, de la librairie « Ça va buller », dont c’est un des coups de cœur. « Ce n’est pas du tout mièvre ou cliché, ça colle à une certaine réalité, aux incertitudes face à l’autre, à ses absences, ses oublis. Les dessins sont assez minimalistes mais efficaces. L’autrice saisit tout, les expression… les émotions… c’est très émouvant ». Alix Garin a reçu le prix FNAC en Belgique pour son ouvrage et sera par ailleurs à Strasbourg, en dédicace à la librairie « Ça va buller », le 3 juillet de 15h à 19h.

©A.Me pour Pokaa


Le Divin scénario, de Fabrizio Dori et Jacky Beneteaud

Tout va mal sur Terre. L’Humanité part en cacahuète et Dieu a décidé d’y mettre bon ordre. Il lui faut une descendance, un fils sur terre pour perpétuer l’essence divine de l’humanité. Il charge l’archange Gabriel de trouver Marie pour lui dire qu’elle portera son fils. Mais il ne lui donne qu’un seul indice: « C’est la femme qui lit ». Résultat, même équipé d’un GPS le guidant à travers les époques et les continents, Gabriel se trompe. Au fil des pages, l’on croise Shéhérazade, la Liseuse de Fragonard, Marilyn Monroe ou encore Emma Bovary. « L’histoire est une sorte de farce spirituelle, détaille Caroline. Elle mêle références littéraires, picturales, et culture pop ! »

©A.Me pour Pokaa


Groenland Vertigo, d’Hervé Tanquerelle

L’auteur se lance ici dans une autofiction. Un dessinateur maladroit est invité partir en expédition au Groenland, en compagnie d’artistes et de scientifiques. Dans le lot, quelqu’un a caché une caisse de whisky qu’il compte bien retrouver. Constitué de personnalités fortes, l’équipage va entrer en confrontation, pour le plus grand plaisir du lecteur. « Une invitation à vivre une petite aventure, détaille Louis-Hermès, lui aussi libraire chez « Ça va buller ». On retrouve le style de Hergé dans Tintin, avec des paysages beaucoup plus modernes et réalistes. »

©A.Me pour Pokaa


Soon, de Thomas Cadène et Benjamin Adam

En 2151, la population de la Terre a été divisée par dix en raison des dégâts climatiques. L’humanité est regroupée au sein de sept zones urbaines, et le reste de la planète a été rendu à la nature. Dans ce monde dévasté, les Hommes pensent à nouveau à la conquête spatiale et Simone doit partir prochainement pour une très longue mission dans l’espace. Une expédition sans retour. Son fils, Youri, peine à accepter son choix. Mère et fils entreprennent alors un tour du monde, pour se retrouver un peu avant le grand départ. Merveille d’anticipation, brillamment illustré par des planches tantôt narratives, tantôt explicatives quant au contexte dans laquelle l’histoire se déroule, ce récit est aussi celui d’un deuil. On retrouve un scénario de Thomas Cadène, qui travaille aussi pour la revue dessinée. Benjamin Adam, à l’illustration, est un ancien de la HEAR.


Toubab, de Nuria Tamarit

Une mère et sa fille partent en mission humanitaire au Sénégal. L’adolescente doit se confronter à un nouveau monde et laisser de côté ses clichés et ses a priori. « Elle va rencontrer une jeune femme de son âge, et changer de regard sur cette société, détaille Louise, de la Librairie Le Tigre. Elle va découvrir, par exemple, une autre vision de la propriété. Interroger pourquoi les jeunes qu’elle rencontre préfèrent rester au village plutôt que de partir… C’est une histoire qui parle de culture et d’identité. » On retrouve par ailleurs le très beau coup de crayon de l’autrice de Géante, citée un peu plus haut. L’ouvrage a reçu le prix du meilleur 1er roman graphique à Valence.

©A.Me pour Pokaa


Robinson à Pékin, d’Aude Massot et Eric Meyer

Journaliste, Eric Meyer part à Pékin en septembre 1987 persuadé que ce voyage est l’affaire de quelques mois. Il s’y installera pourtant pour trente ans et y fondera une famille. Dans Robinson à Pékin, le reporter revient sur les deux premières années de sa vie en Chine, et notamment sur son choc culturel. Mais aussi la manifestation d’étudiants, d’ouvriers et d’intellectuels chinois violemment réprimée en 1989 sur la place Tian’anmen.

©A.Me pour Pokaa


Shangaï chagrin, de Léopold Prudon

À la mort de son père, Léopold Prudon décide de partir un an à Shanghai. C’est un endroit où il n’est jamais allé. C’est là où il va faire son deuil. Shanghai chagrin est un carnet de voyage en noir et blanc, un recueils de scènes et d’endroits variés, dans cette mégalopole où l’on trouve des quartiers qui ressemblent à de petits villages. Une pépite qui a notamment séduit Nicolas, le patron de la Librairie Le Tigre.

©A.Me pour Pokaa


Les chimères de Venus, de Étienne Jung et Alain Ayroles

Récit parallèle à la saga du Château des étoiles, Les Chimères de Venus est un récit en trois tomes qui raconte la quête de l’actrice Hélène Martin pour retrouver son fiancé. Direction Vénus, peuplée de dinosaures et d’énigmes. Un joli récit de science fiction à l’ambiance steampunk, puisque l’action se déroule en 1873 et que les voyages spatiaux se font en dirigeable. On retrouve par ailleurs le trait de crayon de l’illustrateur alsacien Étienne Jung, diplômé de la HEAR.

©A.Me pour Pokaa


Emma G. Wildford, de Zidrou et Edith

Angleterre, 1920. Emma G. Wildford est sans nouvelles de son financé, Roald Hodges, parti en expédition dans le Grand Nord quelques mois plus tôt. Tout le monde lui dit de l’attendre : il ne serait pas convenable qu’une jeune femme de bonne famille se mette en danger pour partir à sa recherche. Mais le jeune homme a confié à Emma une lettre avant de partir. Une lettre à n’ouvrir qu’au cas ou il lui arriverait malheur. Refusant d’accepter cette idée, elle décide de réunir tout une équipe pour monter une expédition. « C’est une histoire très prenante, mais aussi un très beau livre-objet, explique Louise. On a plein de petits éléments glissés entre les pages, comme cette fameuse lettre, un extrait de passeport, des photos. Il y a vraiment une attention toute particulière portée à la présentation ! »


Touiller le miso, de Florian Chavouet

Autre carnet de voyage, mais au Japon cette fois. Des dessins très réalistes de quartiers, de nourriture, de tranches de vie. « Une ballade à travers les yeux de l’auteur » pour Louise.


Lightfall, la dernière flamme, de Tim Probert et Fanny Soubiran

Béa vit recluse chez elle avec son grand-père, cochon-sorcier. Particulièrement casanière, la jeune fille ne dépasse jamais les frontières de la forêt. Mais un jour, son aïeul disparaît, et la voilà sans autre choix que de partir à sa recherche ! Dans sa quête, elle rencontrera Cad, un personnage comique qui l’aidera à sortir de sa zone de confort. « Une aventure fantastique avec une inspiration Ghibli dans le dessin et l’histoire », note Louise.

©A.Me pour Pokaa


Le Dieu vagabond, de Fabrizio Dori

Eustis est un satyre et un devin. Jadis, il faisait partie de la suite de Dionysos, le dieu de l’ivresse, et sa vie était une fête éternelle. Mais il a été banni pour avoir osé poser les yeux sur Artemis pendant son bain. Depuis, il erre sur Terre en pauvre hère. Jusqu’au jour ou Hécate, déesse de la sorcellerie, lui confie une mission. Le voilà parti dans un monde perdu en compagnie d’un petit professeur particulièrement myope. Un récit poétique, entre mythologie et modernité, porté par le très beau dessin de Fabrizio Dori qui n’est pas sans rappeler celui de Van Gogh.

©A.Me pour Pokaa


Karmen, de Guillem March

Catalina vient de s’ouvrir les veines dans son bain. C’est un code rouge pour Karmen, spectre malicieux et guide pour les âmes. Elle a très peu de temps pour aider Catalina, dans cet instant suspendu entre la vie et la mort où tout est encore possible. Commence un travail d’introspection pour la jeune étudiante. Un voyage entre plusieurs dimensions également. À dévorer.

©A.Me pour Pokaa

La Librairie le Tigre
36 Quai des Bateliers, 67000 Strasbourg
Le site web / La Page Facebook

La librairie Ça va buller
46 Rue du Fossé-des-Tanneurs, 67000 Strasbourg
Le site web / La Page Facebook


Ça pourrait vous intéresser

+ d'articles "Strasbourg"

À la une

15 BD recommandées par des libraires strasbourgeois pour s’évader

Aucun commentaire pour l'instant!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Répondre

En réponse à :

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Illustrations prolonger la lecture

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Tous les articles “Strasbourg”
Contactez-nous

Contactez-nous

C’est par ici !