La Maison des Têtes, un restaurant gastronomique étoilé situé à Colmar, teste pour la première fois au monde le « zéro Covid », selon le média Info du Jour. Une expérimentation en 5 étapes et outils clés qui place l’établissement alsacien en première ligne contre le virus.


Les beaux jours accentuent nos envies de verres en terrasse et les bons petits plats de nos amis restaurateurs ne nous ont jamais autant manqué. Pourtant, comme l’attestent de nombreuses études épidémiologiques, notamment celle publiée en décembre dernier par l’Institut Pasteur, les repas partagés sont d’importantes zones de contamination. Alors, pour voir se rapprocher l’espoir d’une réouverture prochaine, certains se mobilisent et cherchent des solutions. À Colmar, dans le restaurant de Marylin et Eric Girardin, c’est par le biais de l’expérimentation scientifique et technologique qu’un groupe de travail constitué de chercheurs, de membres de l’AFNOR et de la région Grand Est, tentent de mettre en lumière des pistes pour une réouverture prochaine des restaurants.

Un restaurant comme laboratoire d’expérimentation : une première mondiale

C’est dans un hôtel-restaurant bien connu des Colmariens que l’avenir des restaurants est peut-être en train de se jouer, comme le révèle Info du Jour. C’est là-bas, à la Maison de Têtes, que le groupe de travail dirigé par le chef de projet Victor Vincentz teste et cherche des outils qui nous permettraient de manger de manière sécurisée et d’éviter toute entrée et toute circulation du virus. L’objectif de ce laboratoire étoilé, c’est zéro Covid. Cet établissement, qui voit habituellement défiler les Alsaciens et les touristes du monde entier, a été choisi pour la place centrale qu’il occupe dans un environnement particulièrement touristique. Un site de voyage bien connu, European Best Destinations, l’a même classé parmi les trois destinations touristiques de 2020.


Cinq axes et outils pour atteindre l’objectif zéro Covid

Dans les restaurants du monde d’après, le strict respect de l’hygiène des mains et de toutes les surfaces serait de mise, des cuisines aux salles, en passant par les sanitaires. Un petit flacon individuel de gel hydroalcoolique serait placé à l’entrée ainsi qu’à différents points clés du restaurant. Un revêtement auto-décontaminant, un film auto-adhésif appelé « Coversafe », permettrait d’offrir une solution anti-microbienne. Ces films seraient installés dans toutes les zones communes. Des séparateurs de tables en Plexiglas bloqueraient également les postillons et permettraient de limiter les passages d’objets entre les convives. Des convives qui seraient non plus six, mais quatre, et qui devront avoir effectué la réservation ensemble.

Un double système de désinfection aux LED UV permettrait de désinfecter quasi instantanément les assiettes avant chaque service ainsi que les aliments grâce à différentes longueurs d’onde. Cet outil, une sorte de tunnel UV expérimenté dans ce restaurant étoilé est unique au monde. L’arme ultime pour la lutte anti Covid serait également un petit appareil portatif très pratique, une sorte de mini lampe de poche qui fonctionne également grâce à la technologie LED UV. Elle permettrait la désinfection des surfaces, des lecteurs de cartes bancaires, des écrans tactiles et autres objets. Une technologie de pointe déjà expérimentée et validée par le Centre Hospitalier de Haguenau. Pas de doute, le futur, c’est maintenant. Enfin, un test salivaire nommé « EasyCov » permettrait de boucler la boucle du zéro virus. Néanmoins et c’est un problème, le résultat du test est délivré en 40 minutes.

Toutes ces solutions apportées et testées en ce moment par les équipes scientifiques permettraient peut-être faire revenir les clients dans les restaurants. Même si ces dispositifs encombrants et ces technologies futuristes nous semblent venir d’un autre temps, c’est peut-être le prix à payer pour s’attabler au restaurant avec sa famille, ses amis, et sentir à nouveau ces odeurs si familières qui nous manquent cruellement.


5 COMMENTAIRES

  1. Et puis il faudra aussi venir en combinaison hermétique, ne pas prononcer plus de 7 mots à son voisin de table, et partir en marche arrière à la fin du repas.

  2. Il ne restera aucun plaisir à aller dans ce restaurant qui est aussi accueillant qu’un hôpital! Les tables ressemblent à des guichets d’administration…. J’espère que leur studipité et dévotion à cette dictature sanitaire ne seront pas suivies.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here