Dans une période où travailler sans contact est le seul moyen de subsistance pour les restaurants, un Strasbourgeois, Nicolas Macher, lui-même gérant d’une enseigne fraîchement franchisée, le Croque Bedaine, vient de monter une plateforme listant d’un côté les adresses encore ouvertes en confinement, et de l’autre, promouvant la consommation à emporter. Son nom : Délivrez-vous. Ce n’est pas un hasard s’il sonne comme un clin d’œil à l’une des grandes plateformes de livraison de repas, car le message est clair : donner plus de chances aux restaurateurs voulant s’en affranchir.

Capture d’écran du site Délivrez-vous


Lister les restaurants ouverts de Strasbourg et d’Alsace


« Une interface simple, efficace, sans chichis, et surtout GRATUITE pour les restaurateurs »

Pas toujours simple de s’y retrouver pendant le confinement. Qui est ouvert ? Qui ferme ? Quels sont les nouveaux horaires ? En ouvrant cette plateforme gratuitement aux restaurateurs, chacun pourra y remplir sa fiche et la mettre à jour. L’occasion de centraliser toutes ces infos pratiques et d’éviter le parcours du combattant qu’est de choisir un restaurant en ce moment. Petit plus, la plateforme est citoyenne et sans ambition lucrative.

Donc, si êtes restaurateurs et ouverts actuellement, inscrivez-vous par ici pour que les Strasbourgeois puissent vous voir.

Le Botaniste
© Julia Wencker / Pokaa


Un site militant face aux fameux 30%

Lorsque l’on commande un repas en livraison via une grande plateforme avec coursier, en plus de frais de livraison et de gestion payés par le client, le restaurateur se verra ponctionner une commission allant environ de 23% à 30% sur le montant de la commande. Tout travail mérite salaire et si ces services apportent une véritable aide et un levier de développement aux restaurateurs, il est normal que les plateformes puissent aussi en tirer richesse. Ce que Délivrez-vous cherche par contre à pointer du doigt, c’est davantage la concurrence féroce qui a poussé ces dernières à casser les frais de livraison des commandes. Une économie bien tombée pour les clients confinés, mais aussi la disparition de la dernière barrière qui auraient pu faire encore hésiter entre se faire livrer ou chercher à emporter.

En rappelant cela, le site ne veut pas donner mauvaise conscience à se faire livrer, mais peut-être se rappeler que si le restaurant de son choix n’est pas si loin de chez soi, téléphoner, marcher un peu et prendre à emporter c’est 30% du montant que le restaurateur pourra garder. Ces précieux 30% préservés, qui à la longue éviteraient aussi aux restaurateurs d’augmenter leur prix en livraison pour maintenir un modèle financier viable.

Lire la FAQ du site pour mieux comprendre leur démarche

Pour de Bon
© Julia Wencker / Pokaa


Un lancement en Alsace mais une ouverture nationale

Créée par un Strasbourgeois implanté dans la restauration, la plateforme a forcément un engagement locale, mais techniquement, elle est prête à servir dans l’ensemble de la France. Si vous lisez ces lignes d’une autre région et que cette initiative vous semble pertinente, n’hésitez donc pas à la relayer auprès de vos restaurateurs.

À emporter, livré et bientôt espérons-le à nouveau sur place, soutenons nos restaurateurs, ces passionnés privés de flamme en 2020.


Découvrir Délivrez-vous


Capture d’écran du site Délivrez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here