Bienvenue sur le site de Pokaa.fr

Votre navigateur est obsolète.

Merci de le mettre à jour pour voir le site correctement

Mettre à jour

Recherche

Lance une recherche dans les articles ou vidéos parmi l’ensemble des publications de Pokaa.

Publicité

Résonnance[s], l’incontournable salon des métiers d’art se réinvente en virtuel

0 lecture
Publicité

Crise sanitaire oblige, l’édition 2020 du salon européen des métiers d’art Résonance[s] a été obligé de se réinventer. Les bénévoles de la FREMAA (Fédération Régionale des Métiers d’Art d’Alsace) ne se sont pas découragés pour autant. Du 6 novembre au 31 décembre 2020, l’édition virtuelle permet de rencontrer 150 artistes rassemblés pour nous faire découvrir leurs savoir-faire.
© vergne-juliette pour le salon Résonnance[s]
Deux Mauvaises Herbes Collaboration de Anne Fontaimpe et Juliette Vergne Création d’objets poétiques, botaniques et engagés. / Moulins – Mulhouse

Résonnance[s], le rassemblement incontournable des métiers d’arts

Si vous en doutiez encore, la dynamique créative de notre ville est rayonnante. Depuis 25 ans, la FREMAA catalyse l’intelligence collective des professionnels des métiers d’art afin de défendre et de valoriser ce secteur. Parmi les nombreuses manifestations organisées, Résonnance[s] est devenu, depuis 2012, le rendez-vous incontournable des amoureux d’artisanat. Tous les ans, pas moins de 180 exposants venant de 6 pays européens se retrouvent au parc des expositions du Wacken pour nous présenter leurs savoir-faire.

Déjà lourdement fragilisé par la crise sanitaire, le secteur des métiers d’art a besoin de maintenir le lien avec le public. Alors que le système économique actuel nous impose un rythme effréné, le travail des artisan.e.s nécessite du temps et une totale dévotion. Chaque pièce s’intègre dans un long processus créatif qui nous est caché. Les artisan.e.s nous proposent des produits faits main dont l’origine se situe sur notre territoire, loin du modèle proposé par les grandes firmes internationales. Ce rapport à la création modifie notre manière de regarder et de recevoir l’objet. C’est pourquoi le salon Résonance[s] manifeste des valeurs éthiques fortes en nous offrant la possibilité d’encourager ces hommes et ces femmes essentiels à l’économie.

L’alternative digitale pour découvrir et soutenir les créateurs

Comme pour beaucoup d’entre nous, la vague de restrictions sanitaires nous a forcés à sortir de nos sentiers battus. Fidèle à sa mission de communiquer la passion des métiers d’art, la FREMAA nous a concocté une édition 2020 virtuelle, gratuite et donc accessible à tous et à toutes. Chaque exposant bénéficie d’une vitrine digitale dans laquelle le public peut se laisser imprégner de l’univers artistique et ainsi découvrir vingt pièces emblématiques. Bijoux, photographies, mobilier, luminaires, mode et accessoires… la liste est longue. Voici une petite sélection de chouettes créations locales :

Même si rien ne remplacera l’énergie qui se dégage d’une telle manifestation artistique, la 9ème édition de Résonnance[s] a vu le jour grâce au travail des bénévoles de la FREMAA et des artisan.e.s qui l’ont rendue virtuelle et plus inclusive. Alors que nos habitudes de vie sont bouleversées, ce salon digital nous offre un détour visuel qui nous pousse à reconsidérer notre rapport à l’objet du quotidien. Tu cherches à attiser ta curiosité, à faire vivre ton inspiration ou à soutenir l’artisanat local ? Toutes les raisons sont bonnes pour naviguer entre les pages du salon Résonnance[s].


Edition virtuelle du salon Résonnance[s]
Du 6 novembre au 31 décembre 2020
Site du salon

Émilie Huard

Ça pourrait vous intéresser

+ d'articles "Strasbourg"

À la une

Résonnance[s], l’incontournable salon des métiers d’art se réinvente en virtuel

Aucun commentaire pour l'instant!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Répondre

En réponse à :

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Illustrations prolonger la lecture

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Tous les articles “Strasbourg”
Contactez-nous

Contactez-nous

C’est par ici !